L’AFRIQUE CONTINENT DE L’ESPOIR ?

Cette question qui introduit une série d’articles publiés dans le numéro de « Questions internationales »* consacré à la nouvelle Afrique résume parfaitement les différents enseignements que livrent des spécialistes qui abordent  un certain nombre de sujets essentiels concernant ce continent en mouvement.
Qualifiée ainsi par le pape François et Antonio Gutteres, secrétaire général des Nations Unies, tous les pays du continent africain ne connaissent certes pas la même dynamique et les mêmes succès en termes de développement. Bien que portés par l’afro-optimisme qui s’est manifesté au cours des vingt dernières années, de nombreux obstacles demeurent et des défis majeurs doivent encore être relevés. Cliquez ici pour en savoir plus et écouter la version audio

FRAPPES MILITAIRES COORDONNEES EN SYRIE : QU’ON SOIT POUR OU CONTRE

Lorsqu’on examine les déclarations faites avant, pendant et après le « one-time shot » (coup unique) par les différents chefs d’Etat qui ont pris la décision de mener des frappes militaires ciblées sur des sites identifiés comme étant de potentiels lieux de production ou stockage d’armes chimiques en Syrie, et qu’on regarde le résultat, on peut parler d’une réussite.
Car il aura tout même fallu attendre 7 ans voire plus pour assister à une prise de conscience des dangers que font peser la détention et l’utilisation d’armes chimiques par certains dictateurs qui à l’instar de Bachar El Assad, demeurent quoi qu’il en soit encore à ce jour impunis. Pour que çà bouge vraiment, il aura fallu attendre que de dramatiques massacres d’hommes femmes et enfants se reproduisent sous nos yeux.
L’opération à haut risque qui a été menée par la coalition n’a quoi qu’il en soit vraisemblablement pas pu être envisagée ni conduite sans une étroite collaboration entre les parties prenantes : Etats-Unis, France, Grande Bretagne, mais aussi avec Russie, la Syrie ayant très vraisemblablement été également informée de l’immente intervention militaire.
En se parant pour la circonstance de leurs costumes de chefs de guerre, les défenseurs du droit international interdisant l’utilisation d’armes chimiques, à savoir Donald Trump, Emmanuel Macron et Theresa May étaient bien conscients de la nécessité d’agir en évitant toute erreur susceptible de déclencher une guerre mondiale. Lire la suite

SECONDE AWI-MAGE DE LA SEMAINE – FAUX AMI

Si vous désespériez de ne pas avoir d’amis après création de votre compte sur votre réseau social préféré, sachez que le créateur de Facebook qui vous fait plonger dans la pure science fiction des échanges humains accepte votre invitation. Ce génial inventeur qui vous fera croire en l’impossible sur la base de vos données personnelles s’appelle Mark Elliot Zuckerberg. Il ne manquerait plus qu’il se présente  aux prochaines élections présidentielles américaines et soit élu pour que vous compreniez à quel point il est important d’avoir beaucoup de bons amis à travers le monde. Cliquez ici pour conserver de bonnes relations avec vos véritables ami(e)s

UN COMPTE A REBOURS DE 72 HEURES DECISIF

Le retour au devant de la scène internationale de deux personnages clés de bandes dessinées traduites en plusieurs langues n’a malheureusement rien d’une plaisanterie. Goudurix et Assurancetourix se trouvent en effet plongés au cœur de conflits armés qui témoignent en Syrie comme au Yémen notamment de leur monstruosité au regard du nombre de victimes civiles qui démontrent le recours à des armes chimiques clairement prohibées.
En articulant sa ligne éditoriale de la semaine autour de la rencontre d’Emmanuel Macron avec le prince héritier saoudien Mohamed ben Salman en visite à Paris puis la dénonciation des effets délétères du commerce des armes, AWI voulait avant tout planter le décors d’une situation de crise grave.
Aussi lorsque Emmanuel Macron en vient à annoncer mardi que la France fera part “dans les prochains jours”, en coordination avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni, de sa décision quant à une éventuelle riposte militaire contre les “capacités chimiques” du régime syrien, le chef de l’Etat rend incontournable l’évocation de ce sujet brûlant à l’occasion de son intervention télévisée jeudi.
En cause, l’appui militaire de la Russie au régime syrien, et la violation de la résolution 2401 du Conseil de sécurité de l’Onu, qui exige l’arrêt des combats en Syrie.
Mais la dernière réunion du Conseil de sécurité qui s’est traduite entre autres par un véto russe a fait monter la tension d’un cran.
Vassily Nebenzia, l’ambassadeur de Russie aux Nations unies, a justifié ce 12e veto russe en sept ans de conflit qui a fait plus de 350.000 morts par la volonté de « ne pas entraîner le Conseil de sécurité dans des aventures ».
Moins de 72 heures nous séparent donc aujourd’hui d’une possible frappe aérienne ciblée des Occidentaux en Syrie sans que personne ne puisse dire avec certitude ce qu’il résultera réellement de ce type d’action armée. Alors que tout doit être fait pour ne pas laisser l’usage d’armes chimiques se poursuivre, la diplomatie apparaît ne plus être en mesure de faire entendre raison aux auteurs et acteurs de massacres d’hommes, femmes et enfants dont le caractère intolérable est patent. D’où la légitimité de la lourde décision à prendre pour y mettre fin. Lire la suite

LE COMMERCE DES ARMES AU BANC DES ACCUSES

C’est un euphémisme de dire que le commerce des armes est destructeur de paix.  Aussi faut-il une nouvelle fois dénoncer l’immense hypocrisie et responsabilité des pays fournisseurs qui, sous des airs de ne pas y toucher, alimentent à travers ce juteux lobbying les massacres de civils dans de nombreuses régions du monde. Et ce qui est vrai en Syrie l’est aussi au Yémen, pays le plus pauvre de la planète. La Russie mais aussi les occidentaux à l’instar des Etats-Unis et de la France notamment sont pour beaucoup dans la catastrophe humanitaire qui frappe le Yémen, depuis trois ans.
La dernière chronique intitulée :  » EM et MBS cherchent à « saouder » les relations Paris Ryad » invitait d’ailleurs à ne pas se voiler la face concernant les enjeux commerciaux entre la France et l’Arabie saoudite. Tout en reconnaissant les améliorations notables dont semble faire preuve le prince héritier à l’intérieur de son royaume, la chronique rappelle d’ailleurs que les actions militaires menées à l’aveugle chez son voisin s’expliquent largement en raison de contrats d’armement qui pèsent lourd, très lourd, trop lourd. Lire la suite

« EM » ET « MBS » CHERCHENT A « SAOUDER » LES RELATIONS PARIS-RYAD

Arrivé dimanche sur le sol français pour une visite de trois jours, le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman bin Abdul Aziz surnommé « MBS » et Emmanuel Macron, Président de la République française dit « EM »,vont tenter de trouver les voies d’un réchauffement des relations entre Paris et Ryad.
L’occasion pour AWI de revenir sur le numéro de « Questions internationales » publié à la Documentation française consacré à l’Arabie Saoudite. Un pays qui est longtemps apparu comme un pôle de stabilité dans un Moyen-Orient en proie à de multiples conflits, terrorisme, interventions extérieures, guerres intestines, dissensions nationales et religieuses, instabilité politique.
Au deuxième jour de la visite du prince héritier saoudien Mohamed ben Salman en France, l’Elysée a annoncé qu’Emmanuel Macron se rendra en fin d’année en Arabie saoudite pour signer des contrats avec Ryad, ces derniers ayant été préalablement définis dans le cadre d’un “document stratégique”.
La webradio webtv indépendante AWI vous en dit plus. Cliquez ici pour écouter la chronique audio de Patrick Gorgeon

AWIK-END MUSIC – AU POETE JACQUES HIGELIN DISPARU


Son fils dit Arthur H était l’hôte de l’Awik-end Music, il n’y a que quelques semaines. Mais aujourd’hui c’est le père Higelin, Jacques de son prénom, qui se trouve lui succéder pour s’en être allé vendredi sans crier gare.
Bien sûr lui même affirmait : “La mort est le berceau de la vie, ça ne me fait pas peur”. Mais la tristesse qui était la sienne de voir partir les poètes, nous sommes aujourd’hui amenés à la partager.
Admirateur de Charles Trénet, Sidney Bechet, Georges Moustaki, Boris Vian, Barbara, notamment, il aimait le jazz et avait enregistré ses premières chansons en 1966 avant de devenir l’un des chanteurs les plus populaires de la scène rock dans les années 80 avec « Tombé du ciel ». C’était aussi un acteur et un écrivain.
Il défendait bien des causes justes et était animé de cet humanisme qui tend à disparaître. De sa vision poétique des choses de la vie mêlant humour et sacarsme qu’il savait interpréter dans son propre langage parfois frappé d’un semblant de folie, nous gardons en mémoire la substantifique moelle.
On a du mal à s’y faire, mais il en est ainsi. L’artiste continuera donc à exprimer sa fougue et ses sentiments dans l’au-delà et ses ballades parfois rageuses resteront accrochées au temps qui passe et ne s’arrête jamais.
Il nous reste à verser « Champagne » en séquence vidéo pour que Jacques Higelin compositeur, interprète, comédien, écrivain, poète, ne s’éloigne pas trop de nous en ces temps dépoétisés.
Une façon comme une autre de nous rappeler le rôle qu’il avait joué dans un film d’Henri Fabiani tourné en 1959 intitulé : “Le Bonheur est pour demain”. Ce qu’on ne peut que souhaiter, surtout si on se trouve en mal d’inspiration ! Cliquez ici pour consulter le clip vidéo enregistré en 2007 au Bataclan

UNE POLITIQUE SUPERSONIQUE QUI FINIT PAR ETOURDIR

Même les plus connectés commencent à avoir du mal à suivre !
Certains estiment avoir une impression de tournis.
Ceux qui se plaignaient jusqu’ici de la lenteur du rythme politique et de son manque d’audace doivent aujourd’hui regarder les réalités en face. Rien ne semble pouvoir arrêter le vent des réformes amenées à bousculer de très nombreux milieux y compris les plus sensibles aux écarts de température ! Les retraités y ont récemment goûté.
La détermination affichée par l’exécutif comme par les ministres et secrétaires d’Etat touche au paroxysme.
Faut-il se plaindre de l’empressement dont il est fait preuve pour remettre sur le métier bien des causes de dysfonctionnements à l’origine des difficultés rencontrées par la France pour faire face à son endettement et à ses multiples projets de développement ?
Certainement pas !
Toutefois, en donnant l’impression qui se vérifie chaque jour de vouloir faire tout en même temps à trop vive allure, Emmanuel Macron et son gouvernement témoignent d’une précipitation qui nuit vraisemblablement à la réflexion et génère une visible incompréhension du sens donné à un certain nombre de décisions et actions .
S’agit-il pour le chef de l’Etat de prouver qu’il entend faire ce qu’il a dit qu’il ferait ou faut-il voir dans cette course de vitesse tous azimuts l’angoisse que le temps perdu ne se rattrape jamais ? Lire la suite

AVENIR DES HUMAINS FACE AUX POUVOIRS DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

La chronique audio que vous êtes invités à écouter complète la chronique épistolaire intitulée :  » INNOVATION INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET ESPRIT DE CONQUÊTE » mise en ligne sur AWI le 30 mars. Rédigée et enregistrée par un humain, preuves à l’appui, cette dernière vise à apporter un éclairage sur les immenses pouvoirs souvent insoupçonnés de l’intelligence artificielle qui s’immisce petit à petit dans tous les secteurs d’activités et va jusqu’au conditionner le fonctionnement même de la société en modifiant les comportements des humains. Sommes nous réellement menacés par la prise de pouvoir de cette dernière ? Une chronique sans concessions qui se veut néanmoins optimiste après avoir diplomatiquement annoncé dés 2013 : « Les robots sont nos amis ».
Cliquez ici pour écouter la chronique audio de Patrick Gorgeon

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – ENGAGEMENT ET HEROISME

Chacun a bien conscience que pour illustrer les tragiques attentats de Carcassonne et de Trèbes, le choix de l’Awi-Mage de la semaine tombait pour ainsi dire sous le sens. Sur fond d’acte héroïque dont a magistralement fait preuve le Lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, dont on se doit unanimement de saluer le courage et rendre hommage, nous avons estimé opportun d’avoir recours à une image davantage symbolique. C’est pourquoi l’Awi-Mage vise simultanément à témoigner de l’engagement plus anonyme d’hommes et femmes qui en raison de leur éthique et convictions, sont amenés par leurs mains tendues à porter secours à d’autres voire à se sacrifier sans ne jamais faire la Une de magazines. Le rythme effréné de l’actualité présentant l’inconvénient d’effacer très vite de nos mémoires des évènements majeurs, l’Awi-Mage se veut cette semaine représentative de l’engagement et de l’acte de bravoure d’un homme auquel on doit reconnaissance et respect. Pour qu’on se souvienne ! Lire la suite