DU VROOM VROOM AU SILENCE QUI FAIT GRAND BRUIT : L’AUTOMOBILE FORME UN VŒU ELECTRIQUE

Photo :PG/AWI


Avant de reprendre ses essais auto en live dont AWI a le secret, il nous a semblé utile de faire le point sur ce qui agite depuis quelques temps Recherche et Développement dans le secteur de l’automobile, un phénomène qui ne va pas sans émoustiller les automobilistes mais aussi les curieux de progrès.
Il est vrai que les résultats du dernier sondage Ifop pour le Journal du Dimanche confirment la montée en régime au sein de la société, des préoccupations écologiques.
D’après cette enquête, réalisée par téléphone du 31 août au 1er septembre, soit quelques jours après la démission du ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, 78% des Français souhaitent que l’écologie et la protection de l’environnement constituent une priorité dans l’action du gouvernement.
Le lien avec cette chronique qui tente de discerner le grand virage que s’apprête à négocier le secteur de l’automobile est donc tout trouvé.
Alors que plusieurs constructeurs français et étrangers déjà engagés dans cette voie cherchent à séduire un public encore hésitant, certains industriels dont les productions n’avaient rigoureusement rien à voir se découvrent une vocation dans ce domaine.
Ils misent donc sur un marché promis à un réel développement.
En se lançant dans l’aventure sous haute tension, tous comptent ainsi se placer sur ce qui représente à terme un créneau porteur, l’automobile étant appelée à demeurer l’un des moyens de locomotion privilégié, partout dans le monde. Lire la suite

ENVOLEE DES COURS DE CERTAINS METAUX : AWI AVAIT VU JUSTE

Dans une chronique intitulée  » Certains métaux représentent-ils de bons placements d’avenir ? » diffusée le 27 septembre dernier, Patrick Gorgeon, directeur de la rédaction de la webradio webtv AWI, conseillait vivement de s’intéresser à certains métaux réveillés par la fée électricité. Il précisait notamment : « A l’heure où le Livret A, l’Assurance vie en fonds euros, ne rapportent plus que peanuts, l’heure est sans doute venue pour ceux qui cherchent à diversifier leurs placements, de se tourner vers certaines matières premières et notamment quelques métaux dont la demande devrait aller croissante. La transition énergétique qui semble désormais incontournable, un peu partout dans le monde, veut en effet que les moteurs thermiques, essence comme diesel, soient de plus en plus mis sur la touche pour laisser petit à petit place aux véhicules électriques dont les batteries sont le coeur. » Et c’est là que cobalt, cuivre, lithium notamment entrent en scène.
Pour preuve, dans un article payant publié le 16 octobre, dans le Figaro Premium, sous le titre :  » La voiture électrique réveille les marchés des métaux », Anne Bobescot souligne entre autres :  » Le cours du cobalt, minerai indispensable à la fabrication des batteries des véhicules propres, a bondi de plus 80 % depuis le début de l’année. C’est la hausse la plus forte de toutes les matières premières, mais d’autres sont aussi impressionnantes. Le prix du lithium, par exemple, a doublé depuis début 2016. »
AWI a donc jugé utile d’assurer un deuxième service de la chronique audio. Pour écouter la chronique cliquez ICI

CERTAINS METAUX REPRESENTENT-ILS DE BONS PLACEMENTS D’AVENIR ?

A l’heure où le Livret A, l’Assurance vie en fonds euros, ne rapportent plus que peanuts, l’heure est sans doute venue pour ceux qui cherchent à diversifier leurs placements, de se tourner vers certaines matières premières et notamment quelques métaux dont la demande devrait aller croissante. La transition énergétique qui semble désormais incontournable, un peu partout dans le monde, veut en effet que les moteurs thermiques, essence comme diesel, soient de plus en plus mis sur la touche pour laisser petit à petit place aux véhicules électriques dont les batteries sont le coeur. Autrement dit,  en dépit des accords signés par les pays producteurs de pétrole visant à limiter leur production, les  cours de l’or noir  se trouvent entraînés dans une spirale baissière à moyen et long termes pour cause de prise de conscience des risques liés au réchauffement climatique. En revanche, certaines matières premières comme le cuivre et le lithium, abondamment utilisées dans la fabrication des batteries des véhicules électriques notamment, pourraient devenir, au fur et à mesure, de bons gisements et donc d’excellents placements. Certes, comme chacun peut le constater aujourd’hui, les cours de ces matières premières apparaissent encore peu attractifs. Mais, dans ce domaine comme dans d’autres, ne dit-on pas qu’il faut savoir acheter au son du canon et vendre au son du clairon. Cuivre et lithium sont-ils des métaux d’avenir appelés à connaître une belle envolée de leurs cours compte tenu d’une demande qui ne pourra aller que crescendo ? C’est sur cette hypothèse qui n’a rien de surréaliste qu’il convient aujourd’hui de se pencher lorsqu’on cherche à placer en partie son bel argent sur une autre valeur refuge que l’or. Démonstration serait ainsi apportée que la fée électricité a bien des pouvoirs masqués. La chronique audio s’intéresse au parc de véhicules électriques aujourd’hui en circulation en France et dans le monde ainsi qu’aux perspectives de développement de ce segment du marché automobile. Des données qui ne seront pas sans conséquences sur l’utilisation de matières premières comme le cuivre et le lithium dont le tout électrique se montre particulièrement gourmand. Cliquez ici pour écouter la chronique audio de Patrick Gorgeon