LA TURQUIE POURSUIT SA ROUTE AVEC ERDOGAN AUX COMMANDES

C’est avec un taux de participation aux élections élevé, de l’ordre de 87%, que le président Recep Tayyip Erdogan a obtenu dès le premier tour 53% des suffrages. Il devance ainsi largement son concurrent le plus sérieux, Muharrem Ince, du CHP (Parti républicain du peuple, social-démocrate) qui a reconnu lundi sa défaite avec 31% des voix.
Aux législatives qui avaient lieu également dimanche, l’AKP (Parti de la justice et du développement), la formation islamo-conservatrice d’Erdogan, a obtenu 42,5% des voix et ses alliés du MHP (Parti d’action nationaliste) recueillent 11,1%.
Sur la base de résultats encore provisoires, l’AKP et le MHP devraient détenir 343 sièges sur les 600 que compte le parlement (293 pour l’AKP et 50 pour les nationalistes).
Le CHP, principale formation de l’opposition laïque, en aura 146 (23% des voix), tandis que le HDP (Parti démocratique des peuples, prokurde), qui avec près de 12% a réussi à franchir le seuil des 10% des voix nécessaire pour avoir des élus, comptera 67 députés et le parti nationaliste Iyi 44.
Si beaucoup d’observateurs misaient sur la possible organisation d’un second tour, la réélection pour 5 ans de Recep Tayyip Erdoğan à la tête de la Turquie, donne t’elle à ce pays de 81 millions d’habitants une allure de Sultanat ou de République démocratique ? Lire la suite