RENCONTRE HISTORIQUE A SENTOSA

Ce titre n’est pas celui d’un des derniers films dont le 7e art a le secret ! Néanmoins, bien conscient du caractère historique de cette rencontre que personne n’imaginait possible, il y a encore quelques semaines, Kim Jong-un a d’ailleurs dit à Donald Trump : « Je pense que le monde entier regarde ce moment. Beaucoup de gens dans le monde penseront à cela comme une scène d’un film de science-fiction fantastique ». En ce 12 juin 2018, un grand pas en faveur de la paix a été franchi. A l’issue d’un échange cordial qui aura duré environ 40 minutes, à l’hôtel Capella sur l’île de Sentosa à Singapour, le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un se sont serrés la main après avoir signé un document qualifié de « très complet portant sur la dénucléarisation complète de la péninsule coréenne ».
Interrogé par un journaliste sur le déroulement de la réunion, Trump a déclaré: « Très bien. Très très bien. Bonne relation. »
Kim a pour sa part affirmé : « Nous avons surmonté toutes sortes de scepticisme et de spéculations au sujet de ce sommet et je crois que c’est bon pour la paix ».
Interrogé pour savoir s’il inviterait Kim à la Maison Blanche, Trump a déclaré: « Absolument, je le ferai. »
Le dollar a grimpé à un sommet de 3 semaines mardi et les actions asiatiques ont enregistré une forte hausse dans la foulée. Lire la suite

SOMMET ETATS-UNIS – COREE DU NORD QUAND L’IMPROBABLE DEVIENT ENVISAGEABLE

Les alliés régionaux des États-Unis, Japon, Corée du Sud ainsi que la Chine, principal allié de la Corée du Nord, ont exhorté les deux pays à sauver le sommet vendredi.

Lors d’un forum économique à Saint-Pétersbourg, le vice-président chinois Wang Qishan a déclaré qu’un tel sommet était nécessaire pour assurer la sécurité dans la péninsule coréenne, ce qui touche les intérêts fondamentaux de la Chine.

Et comme la chronique du jeudi 24 mai le laissait entendre au regard du caractère assez imprévisible des réactions de Donald Trump comme de Kim Jong-un, une nouvelle étape a été franchie dans le bon sens dans la journée de vendredi.
En effet, après avoir annulé la rencontre du 12 juin à Singapour en évoquant « l’hostilité ouverte » de Pyongyang, le président américain Donald Trump a indiqué aujourd’hui que le sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un pourrait être sauvé, après avoir accueilli une déclaration de conciliation de la Corée du Nord disant qu’elle restait ouverte aux négociations. Lire la suite