INNOVATION : LA FRANCE SORT SES SEPT I*

Lorsqu’on lit l’interview récemment accordée au quotidien Le Monde par Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique, on se prend à croire au i-possible. En effet, mardi, la nouvelle donne en faveur de l’innovation fondée sur 40 mesures transverses qui complètent et renforcent la démarche sectorielle des 34 plans de la nouvelle France industrielle et des 7 ambitions de la commission « Innovation 2030 » était présentée à la presse. Et ce n’est pas parce que la France n’occupe que la 11eme place en Europe et la 16eme dans le monde en matière d’innovation qu’il faut croire que tout est perdu ! Car nous disposons d’entrepreneurs innovants et de start-up. D’où le besoin réaffirmé par Fleur Pellerin « d’une nouvelle donne pour l’innovation, qui sera au cœur du modèle français que nous sommes en train de construire »
On comprend toutefois mieux notre retard, lorsque la ministre déclare : « Nous n’arrivons pas à transformer le produit de la recherche en des objets ou des services qui vont rencontrer une demande, un besoin, un marché et des utilisateurs » Et de dénoncer la confusion faite entre R&D et innovation. Un problème culturel qui serait dû à un manque de formation, mais également à un refus de prise de risques, d’esprit d’entreprendre, de créativité. Fleur Pellerin précisant, non sans humour « L’innovation c’est le foisonnement du bazar au pied des grandes cathédrales »
Les commentaires apportés par les lecteurs de cette interview montrent assez clairement que sa vision de l’innovation séduit, certains allant jusqu’à écrire : « Fleur Pellerin présidente ! »
Il n’en demeure pas moins vrai que l’innovation ouverte à tous est un beau projet de société. Lire la suite

LE VIEILLISSEMENT DE LA POPULATION ANNONCIATEUR DE LA SILVER ECONOMY

En France, les personnes âgées de 60 ans et plus, au nombre de 15 millions aujourd’hui, seront 20 millions en 2030 et près de 24 millions en 2060.  Et les personnes âgées de 75 ans et plus (5,7 millions en 2012) seront 12 millions en 2060. Quant au nombre  des plus de 85 ans, il  passera de 1,4 million aujourd’hui à 4,8 millions en 2050. Ces évolutions représentent certes un progrès et une chance, mais aussi un défi majeur. Car face à ce vieillissement de la population,  notre société va devoir, selon les experts, s’adapter dès à présent, pour permettre à tous de profiter dans les meilleures conditions sociales, économiques et sanitaires de ce formidable progrès. Lire la suite