FLAMME ET FUMEE NOIRE GREAT AGAIN

La photo qui a été prise dimanche dernier, à midi, depuis Honfleur, dans le Calvados, a valeur d’illustration saisissante.
Alors que plusieurs dizaines de milliers de personnes participaient samedi à des “marches pour le climat” dans les grandes villes de France, et que 700 scientifiques français exhortaient, dans un manifeste, les dirigeants politiques à en finir avec l’incantatoire et à passer de toute urgence à des actes “forts et clairs”, le spectacle auquel il a été possible d’assister le lendemain, en baie de Seine, interpelle au-delà du cercle des écologistes. Lire la suite

AUX ETATS-UNIS LES SIOUX ET L’ARMEE AMERICAINE DEFENSEURS DU CLIMAT

Activist Hugh Ahnatock of the Inupiaq tribe pauses after singing while the sun rises inside of the Oceti Sakowin camp as demonstrations continue against plans to pass the Dakota Access pipeline adjacent to the Standing Rock Indian Reservation, near Cannon Ball, North Dakota, U.S., December 4, 2016.

REUTERS/Lucas Jackson


Donald Trump, élu 45e président des Etats-Unis, le 8 novembre dernier, réputé climato-sceptique, vient de se prendre une flèche lancée la tribu des Standing Rock Sioux et militants en faveur de l’environnement qui protestaient depuis des mois contre la mise en place du pipeline Dakota Access de 1 885 km.
Appuyés par le Corps des ingénieurs de l’armée des États-Unis qui a déclaré dimanche refuser un permis pour le projet de création d’un oléoduc controversé traversant le Dakota du Nord, la décision permet aux Amérindiens de remporter une importante victoire pour le climat.
La ligne, détenue par Energy Transfer Partners LP, basée au Texas, avait été finalisée dans le cadre de l’étude, à l’exception d’un segment prévu pour le lac Oahe, un réservoir formé par un barrage sur la rivière Missouri.
Or les manifestants estimaient que ce projet de 3,8 milliards de dollars présentait le risque de contaminer l’approvisionnement en eau et d’endommager les terres tribales sacrées.

Chief Arvol Looking Horse of Green Grass South Dakota, who is the spiritual leader of the Lakota, Dakota and Nakota Sioux Nations (C) of Green Grass South Dakota. REUTERS/Lucas Jackson


Le grand Chef à parlé :
 » La tribu des Standing Rock Sioux et tous les indiens seront toujours reconnaissants à l’administration Obama d’avoir pris la décision de retarder la délivrance du permis après avoir jugé qu’il était indispensable de consulter plus avant la tribu à ce sujet. »
S’exprimant devant la foule qui s’était rassemblée contre ce projet il a déclaré : « Nous voulons remercier tous ceux qui ont joué un rôle dans la défense de cette cause. Nous remercions les jeunes tribaux qui ont initié ce mouvement ».
Comme en écho dans la prairie, les maires de Paris, de Madrid, d’Athènes et de Mexico, réunis au Mexique à l’occasion de la conférence C40 des maires sur le changement climatique, ont annoncé vendredi que les voitures et les camionnettes diesel seraient retirées de leurs routes d’ici 2025.
Chemin faisant, au vu des risques santé encourus par les populations urbaines mais aussi rurales, nombreux se montrent prêts à déterrer la hache de guerre pour faire entendre raison aux chefs d’Etat et de gouvernement.
D’ailleurs, à Paris, on sonne l’alerte en raison d’un pic de pollution dont les dangers pour la santé humaine sont parfaitement connus et reconnus par l’ensemble des experts mondiaux. Regarder la chronique vidéo