L’AVENIR DE LA SANTE SERA CONNECTE OU NE SERA PAS !

Lorsque la webradio webv indépendante AWI met son nez dans le moteur d’une actualité hybride, il lui arrive souvent de se saisir dans le puit abyssal d’informations, passées plus ou moins inaperçues, de quoi nourrir une chronique audio particulièrement branchée.
D’autant que deux événements récents, de nature très différente, renforcent l’intérêt du sujet du jour qui vient enrichir la précédente émission portant sur les défis santé à venir. Mais de quoi s’agit-il ?
Tout d’abord de la partie de jeu de Go qui met face à face l’intelligence artificielle et l’intelligence humaine. Sans pouvoir prédire qui de AlphaGo, l’ordinateur, ou de Monsieur Lee Sedol, le meilleur joueur au monde, l’emportera au final, force est de constater que le premier round a conduit le joueur coréen à abandonner après trois heures et demi de jeu.
Déjà, en 1997, la victoire aux échecs du programme Deep Blue d’IBM contre le champion Garry Kasparov avait marqué un tournant, l’un des meilleurs joueurs humains ayant pour la première fois été battu par un ordinateur.
Dans un tout autre ordre d’idée, le sondage Odoxa pour Orange et la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH), publié le 7 mars, illustre pour sa part l’inquiétude exprimée par 75% des Français face au silence des responsables politiques candidats à la prochaine élection présidentielle sur les questions de santé.
En cause, une absence de programme ou du moins un fâcheux oubli de programmation des questions soins et couverture santé dans les logiciels de campagne. Or les opinions émises par une large majorité de Français, montrent que ces derniers ont bien conscience qu’il s’agit en l’occurence d’une priorité qui arrive d’ailleurs juste derrière l’emploi et le pouvoir d’achat.
Ces deux informations permettent d’introduire le sujet de la chronique audio qui a trait aux nouvelles technologies de l’information en passe de révolutionner la médecine et la recherche pharmaceutique dans un très proche avenir.
A la clé, un marché mondial estimé à 10.000 milliards de dollars.
Il n’est donc guère surprenant que les géants de l’informatique et d’Internet se lancent à la conquête du secteur de la santé qui offre des perspectives de croissance considérable.
Eric Joel Horvitz, informaticien américain chez Microsoft et directeur du Redmond laboratoire Horvitz de Microsoft Research, entre autres spécialiste de l’interaction homme-ordinateur, de la bio-informatique et du e-commerce, a sans aucun doute raison d’affirmer concernant l’intelligence artificielle appliquée au secteur santé: « Le plus grand danger, c’est de ne pas s’en servir »
Si vous ne buguez pas en cours de route et si vous ne vous montrez pas trop impatients, vous allez vite comprendre pourquoi. Lire la suite