SPECIFICITES ET IMPACTS DE LA REVOLUTION NUMERIQUE SUR LE CONTINENT AFRICAIN

Cette chronique qui s’inscrit dans la suite logique de celle diffusée le 20 avril dernier sous le titre « L’Afrique : continent de l’espoir ?», n’a pas pour but d’évoquer les démêlés judiciaires auxquels se trouve confronté le groupe Bolloré.
Elle permet néanmoins de rappeler que le groupe français joue un rôle de premier plan sur le continent africain où il est présent dans 46 pays, exploite 16 terminaux à conteneurs ainsi que trois concessions ferroviaires et emploie 25.000 personnes.
Moins médiatisée que d’autres activités de l’empire Bolloré comme les médias et ses 20% dans Vivendi ou les batteries électriques, la division transport et logistique a dégagé un chiffre d’affaires de 2,4 milliards d’euros sur le continent africain l’an dernier.
Une activité qui fait parmi bien d’autres largement appel aux TIC. Ces dernières fournissent d’ailleurs à Olivier Ninot et Elisabeth Peyroux, tous deux géographes et ingénieurs de recherche au CNRS l’occasion de livrer leur analyse concernant les spécificités des trajectoire des pays africains en la matière sachant que selon eux : « L’adoption massive des TIC représente plus un moteur de développement qu’une de ses manifestations »
A ce titre, il est intéressant d’observer que les smartphones constituent les premiers outils significatifs de la révolution numérique qui a lieu sur le continent africain.
Alors que le marché de ces équipements a pour la première fois reculé l’an dernier dans le monde, le nombre d’utilisateurs de smartphones devrait en effet continuer à progresser en Afrique. A tel point que d’ici à 2020, 660 millions d’africains devraient être équipés, contre 336 millions en 2016.
Avec un continent qui compte plus d’un milliard d’habitants et bientôt deux milliards, les besoins croissants touchant entre autres l’éducation, le secteur financier, la gestion et l’aménagement urbain, la santé, la logistique, l’utilisation de plus en plus répandue des TIC constitue une avancée majeure qui contribue  à transformer et améliorer notablement l’organisation et le fonctionnement même de la société africaine qui est loin d’être uniforme.
C’est donc sur cette trajectoire singulière de l’Afrique en termes de révolution numérique et de développement que la chronique audio choisit de s’arrêter. Cliquez ici pour écouter la chronique audio de Patrick Gorgeon

UN LIVRE PARLANT QUI FAIT ENTRER DANS L’ERE NUMERIQUE

Le livre parlant intitulé « DES NEWS D’UNE WEB RADIO ACTIVE » , signé Patrick Gorgeon, journaliste, qui vient de paraître, arrive à point nommé.
Alors que l’entrée dans la 4eme révolution industrielle numérique a été annoncée lors du dernier forum de Davos, ce livre original, à plus d’un titre, apporte concrètement la démonstration d’une possible association entre réel et virtuel.
Présenté sous la forme d’un livre papier à couverture glacée, cet ouvrage qui utilise comme support le parangon de la liberté d’expression créé 8 siècles avant JC, en Chine, propose tout d’abord toute une série d’articles, dont tout laisse à penser qu’ils ne perdront rien de leur actualité en 2016 et, même après.
En autorisant une lecture traditionnelle grâce aux textes et illustrations qu’il rassemble en 118 pages, cet ouvrage doit son caractère particulièrement novateur à la présence, au bas de chaque article, d’un code QR qui donne accès, à l’aide de tout smartphone ou tablette, via internet, aux émissions audio ou audiovisuelles récurrentes.
Une riche idée en mesure de vous faire entrer dans le monde de l’homo numéricus.
L’occasion d’apprécier les pouvoirs des métaheuristiques qui forment une famille d’algorithmes d’optimisation permettant de résoudre des problèmes d’optimisation difficile (souvent issus des domaines de la recherche opérationnelle, de l’ingénierie ou de l’intelligence artificielle) pour lesquels on ne connaît pas de méthode classique plus efficace.
Qu’il s’agisse d’économie au niveau national ou international, d’environnement et d’écologie, de santé, d’innovation et de société, de construction et d’aménagement de territoires, mais aussi d’art ou d’automobile, ce livre ouvre les portes d’un nouvel univers de découvertes.
Il est destiné à tous ceux qui, curieux de tout, souhaitent rester connectés, dans un monde en pleine révolution technologique. Lire la suite

UNE REVOLUTION SANS PRECEDENT AUX CONSEQUENCES FURTIVES EST EN MARCHE

Si vous avez regardé l ‘émission intitulée « Google, la machine à penser » diffusée dernièrement sur France 5, vous êtes prêts à écouter la chronique qui vous est proposée cette semaine sur AWI.
Car outre le fait que Google soit l’entreprise la plus puissante sur Terre avec un chiffre d’affaires de 39,66 milliards d’euros généré par seulement 46 421 employés, cette dernière qui s’inscrit en leader parmi les acteurs clés de la révolution numérique sera amenée à jouer un rôle majeur en termes d’innovations dans quasiment tous les secteurs d’activités.
Il y a donc de fortes chances que vous exerciez aujourd’hui un emploi inscrit parmi les 40 à 70% qui seront robotisés ou automatisés d’ici 2030. Selon de savants experts, robotique et dématérialisation menaceraient en effet près de la moitié des professions actuelles : transports, médecine, énergie, finance, immobilier, journalisme,… Elles seraient toutefois porteuses de nouvelles activités faisant appel à la création de nouveaux métiers et services.
D’où l’intérêt du dernier numéro de Problèmes économiques paru à la Documentation française qui sous le titre « Le travail en 2030 » nous explique à travers une série d’articles comment la révolution numérique va modifier dans les temps à venir nos conditions de vie mais aussi de travail.
Contrairement aux révolutions technologiques qui par le passé ont essentiellement touché des emplois peu qualifiés, les bouleversements qui s’annoncent à court et moyen terme concerneront davantage les salariés de la classe moyenne voire supérieure.
La question est donc bien de savoir comment faire pour que les ordinateurs et robots améliorent le bien être du plus grand nombre et pas seulement celui de quelques privilégiés.
Qu’il s’agisse de purs produits d’IBM comme Deep Blue qui avait vaincu le champion du monde d’échecs en 1977, ou encore d’un certain Watson, ordinateur surdoué doté d’une intelligence redoutable capable de prendre peu à peu le pas sur le cerveau humain, ces superstars annoncent de profonds bouleversements.
Car ces machines qui fonctionnent sur la base de données codées encore appelées algorithmes apprennent à penser avant d’apprendre à marcher . Et leurs pouvoirs deviennent immenses ! En 2013, on dénombrait 1.132.218 robots industriels dans le monde, dont 216.000 en Amérique du Nord, 167.000 en Allemagne et 32.000 en France. Aujourd’hui, 70% des ordres de bourse sur le marché des actions sont réalisés par des logiciels de trading.
Une  révolution sans précédent est donc en marche ! Terminator et Robocop se disent eux-mêmes eux mêmes dépassés par les événements !
Et comme AWI a toujours une bonne longueur d’avance, la rediffusion de la chronique audio proposée sur cette webradio webtv en janvier 2013 vise une fois de plus à vous rapprocher de vos futurs collègues de travail et amis. Pourquoi voudriez-vous que Patrick Gorgeon se fatigue ? Lire la suite