INNOVATION : LA FRANCE SORT SES SEPT I*

Lorsqu’on lit l’interview récemment accordée au quotidien Le Monde par Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Economie numérique, on se prend à croire au i-possible. En effet, mardi, la nouvelle donne en faveur de l’innovation fondée sur 40 mesures transverses qui complètent et renforcent la démarche sectorielle des 34 plans de la nouvelle France industrielle et des 7 ambitions de la commission « Innovation 2030 » était présentée à la presse. Et ce n’est pas parce que la France n’occupe que la 11eme place en Europe et la 16eme dans le monde en matière d’innovation qu’il faut croire que tout est perdu ! Car nous disposons d’entrepreneurs innovants et de start-up. D’où le besoin réaffirmé par Fleur Pellerin « d’une nouvelle donne pour l’innovation, qui sera au cœur du modèle français que nous sommes en train de construire »
On comprend toutefois mieux notre retard, lorsque la ministre déclare : « Nous n’arrivons pas à transformer le produit de la recherche en des objets ou des services qui vont rencontrer une demande, un besoin, un marché et des utilisateurs » Et de dénoncer la confusion faite entre R&D et innovation. Un problème culturel qui serait dû à un manque de formation, mais également à un refus de prise de risques, d’esprit d’entreprendre, de créativité. Fleur Pellerin précisant, non sans humour « L’innovation c’est le foisonnement du bazar au pied des grandes cathédrales »
Les commentaires apportés par les lecteurs de cette interview montrent assez clairement que sa vision de l’innovation séduit, certains allant jusqu’à écrire : « Fleur Pellerin présidente ! »
Il n’en demeure pas moins vrai que l’innovation ouverte à tous est un beau projet de société. Lire la suite