AWIK-END MUSIC – PERTE DU RAPPEUR AMERICAIN MAC MILLER

Mac Miller, un rappeur de Pittsburgh qu’il nous a été donné d’apprécier en raison de ses rythmes, paroles et sons, est décédé vendredi à son domicile dans la vallée de San Fernando, en Californie. Il n’ avait que 26 ans.
La sortie, le mois dernier, de son cinquième album, «Swimming», enregistrait un très vif succès. Celui qui avait commencé à raper adolescent était astucieux et complexe. En tant que parolier, il faisait figure de classique alors que la tendance témoignait d’une radicale prise de distance avec cette approche stylistique.
Après “Blue Slide Park”, une chanson inscrite dans la tradition du rap de la fin des années 80 et du début des années 90, sa musique inspirée par le jazz et la soul, était devenue plus sérieuse et techniquement plus accomplie en 2013, avec son album «Watching Movies With the Sound Off».
Son single qui faisait référence à Donald Trump alors promoteur immobilier lui avait valu un disque de platine mais aussi un commentaire de celui qui allait devenir le 45e président des Etats-Unis. Dés le début de son mandat, Trump avait en effet déclaré être fier de Mac Miller avant d’ajouter grippe-sous : « Peut-être que ce rappeur devrait me payer beaucoup d’argent». M. Miller avait d’ailleurs ensuite exprimé ses regrets pour cette chanson. En apprenant son brutal décès, la pop star Ariana Grande, qui avait été sa compagne en 2016, a précisé avoir été toujours prête à le soutenir dans son combat contre la consommation de drogue.
En proie aux opiacés, Mac Miller faisait souvent état de sa lutte contre la dépression en précisant : « Je ne veux pas être déprimé. Je veux pouvoir passer de bons et de mauvais jours». Le clip vidéo intitulé  » Best Day Ever » que nous avons choisi de diffuser illustre la nostalgie et la fragilité qui habitaient ce rappeur de talent qui a vraisemblablement perdu espoir de se sortir une fois pour toutes de son mal-être. Une véritable perte pour les amateurs de rap. Cliquez ici pour visualiser le clip vidéo