L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE EN MODE MAJEURE


En effet rebond, cette copie d’écran extraite du superbe clip vidéo réalisé par Nathalie Canguilhem pour la promotion de la collection printemps été 2018 de Saint Laurent, vient rappeler la chronique proposée, il y a peu, par le webmagazine féminin Women e-life consultable sur www.women-elife.com .
Dans ce film publicitaire, Kate Moss, célèbre mannequin britannique, s’envole vers cet au-delà qui tend à démontrer que les pouvoirs de la beauté et de la création cinématographique peuvent encore fort heureusement enjouer la période troublée que nous traversons.
En « mode majeure », s’affiche une note d’optimisme sensuelle qui méritait aujourd’hui de transcender l’Awi-Mage de la semaine. Pour en savoir et en voir plus, il vous faudra patienter

L’IMAGE DE LA SEMAINE EN HOMMAGE A SONIA RYKIEL

C’est avec cette belle image de trois des dernières créations de Sonia Rykiel, présentées lors d’un défilé de mode en 2015, que nous avons voulu rendre hommage à la « Reine du tricot » qui nous a quittés cette semaine. Cette femme exceptionnelle qui prônait la « démode » et permis, depuis la fin des années 60, aux femmes de trouver élégance et liberté, n’a pu éviter cet accroc à la vie qui a voulu qu’elle tire sa révérence après avoir enrichi de son immense talent l’univers de la haute couture et du prêt à porter.
La disparition de Sonia Rykiel nous conduit à vous inviter à écouter ou réécouter l’interview que nous avait accordé en juin 2015, Guénolée Milleret, auteur d’un ouvrage intitulé :  » Haute Couture : Histoire de l’industrie de la création française, des précurseurs à nos jours », paru aux éditions Eyrolles.
Retrouvez l’émission en cliquant sur le lien qui apparaît ci-après. Lire la suite

FASHION OR NOT FASHION ?

Si l’Awi est un jeune chasseur d’actu qui s’attache à regarder les réalités en face et à donner de la voix, Bill Cunningham, photographe américain de mode réputé, peut se vanter aujourd’hui, du haut de ses 87 ans, d’être entré dans un univers de rêve, et d’avoir su le poursuivre en sachant toujours saisir la bonne image au bon moment, au cours de ballades dans les rues de New York. Alors que les Fashion week se succèdent dans les grandes capitales du monde entier, nous nous devions de respecter un temps de pause pour porter un regard objectif sur les images renvoyées par la mode féminine à travers le monde. L’occasion de revenir sur l’un des projets en gestation au sein d’Awi depuis déjà plusieurs années. Baptisée « Women e-life », et toujours d’actualité, cette nouvelle rubrique aurait, à l’instar des grilles de programmes déjà présentes sur la webradio webtv indépendante, vocation à s’articuler autour d’émissions déclinées sous forme de chroniques, interviews et reportages, images à l’appui. En dehors d’effets de zoom portés sur les initiatives d’ordre personnel et/ou professionnel, le concept se pencherait également sur les préoccupations des femmes en matière de santé, de loisirs, de mode notamment. Conçu par une équipe mixte, Women e-Life aurait pour but de valoriser les défis relevés par les unes, les succès remportés par d’autres, afin de porter un regard différent, mais aussi surtout pluriel, sur ce que vivent des françaises mais aussi des étrangères dans leur propre pays. Et c’est là qu’Awi tendrait à rejoindre, dans sa mission d’information, l’oeil du photographe américain Bill Cunningham, qui apporte la démonstration d’une grande ouverture sur l’art et la manière qu’ont les femmes de conjuguer styles imposés et interprétations personnelles. Cet homme qui a côtoyé les plus grands couturiers et les femmes les plus célèbres de la planète, appartenant ou non au sérail, a su s’intéresser aux spectacles de la rue. Il cherche en effet à savoir et à montrer comment les gens interprètent ce que les concepteurs souhaitent qu’ils achètent. Bill précise : « Je vais à des endroits différents tout le temps. Et j’essaye d’être aussi discret que possible, d’être invisible. » Sa patience a toujours été récompensée et la perception qu’il a de la mode, témoigne de son ouverture d’esprit lorsqu’il déclare: « Je pense que la mode est aussi vitale et intéressante aujourd’hui qu’hier ». Il comprend aussi ce que les gens veulent dire quand ils se déclarent horrifiés par ce qu’ils voient sur la rue en précisant:  » La mode fait son travail. Elle est le miroir de notre époque. » Nouvelle génération, nouvelles idées…D’où cette volonté de se rapprocher de l’univers du réel qui lui permet d’affirmer : « La photographie de rue permet de trouver les réponses qu’il est impossible de voir dans les défilés de mode. » Le documentaire de Richard Press, Zeitgeist Films intitulé : »Bill Cunningham, New York » sorti en 2011, est bien révélateur du talent de ce photographe qui a choisi de laisser la rue lui parler. A croire qu’il a pu être inspiré par ce propos du peintre Matisse :  » L’oeil ne voit que ce que l’esprit est prêt à comprendre ». A vous d’aller à la rencontre de Bill Cunningham en visionnant la vidéo qui vous est proposée. Lire la suite