UN ENFANT PREMIERE VICTIME D’UNE TRÊVE CHIMERIQUE DANS LA GHOUTA ORIENTALE

Nations unies (Etats-Unis) (AFP)

Qu’un enfant se soit trouvé être la première victime de la trêve décrétée à partir de ce mardi par les membres du Conseil de sécurité de l’ONU a une valeur plus que symbolique !

Suite à l’appel au don lancé par cette webradio webtv indépendante française qui avait pour objectif de collecter des fonds destinés à une association humanitaire amenée à venir en aide plus particulièrement à des enfants plongés dans ce qu’il faut bien appeler un génocide en Ghouta orientale, AWI s’insurge une nouvelle fois contre la situation inacceptable qui prévaut et que rien ne semble pouvoir arrêter .
D’autant que l’appel au don en question est resté lettre morte et n’a même donné lieu à aucun message d’empathie et de soutien !
Faut-il en déduire que tout le monde s’en fout ? Lire la suite