REFERENDUM D’AUTODETERMINATION EN NOUVELLE CALEDONIE SANS REEL SUSPENS

Mine de nickel à Koniambo en Nouvelle-Calédonie –


A l’heure où le Brexit conduit à s’interroger sur les conditions dans lesquelles le Royaume-Uni se désolidarisera ou non de l’UE, du sort des 12 PTOM* sous pavillon britannique qui ont pour la plupart des profils de paradis fiscaux (Îles Vierges britanniques, Turks et Caïcos, Caïmans…) il n’est que peu question.
Etonnant dans la mesure où pour aussi curieux que cela puisse paraître, les habitants de ces territoires ultramarins du Royaume Uni n’ont pas été consultés lors du référendum.
Or le Brexit pourrait avoir d’importantes répercussions sur la situation des ces territoires isolés et par voie de conséquence sur les relations entretenues par les collectivités ultramarines françaises et néerlandaises avec les PTOM britanniques caribéens notamment.
Ce premier point souligne l’intérêt du numéro de la documentation photographique paru à a Documentation française consacré aux Outre-Mers Européens que l’ont doit à Jean Christophe Gay**.
Un numéro qui permet également de s’envoler vers la Nouvelle Calédonie qui est passée sous souveraineté française en 1853 et surtout organise le 4 novembre prochain un référendum d’autodétermination. Lire la suite