AWIK-END MUSIC WITH CORINNE BAILEY RAE

Son dernier album The Heart Speaks in Whispers est sorti en 2016.
Inspirée par Led Zeppelin, Primal Scream, Björk, Massive Attack ou encore Jill Scott, Corinne Bailey Rae est une chanteuse, guitariste anglaise, née le 26 février 1979 à Leeds.
Son premier titre, « Like a Star », sorti en novembre 2005 chez EMI puis son premier album éponyme en février 2006 lui ont très vite permis de devenir n°1 dans les charts anglais et d’entrer dans le top ten des charts américains.
Tissées de soul, jazz, blues, ses compositions et interprétations sont teintées de charme et d’élégance.
Après avoir commencé par chanter dans les églises puis avoir peaufiné son style pour devenir l’une des révélations qui lui valu d’être élue Sound of 2006 par le site de la BBC News, Corinne Bailey Rae a le chic de de créer l’envoutement musical. En février 2010, très affectée par la mort tragique de son mari Jason Rae, originaire d’Aberdeen, et saxophoniste du groupe The Haggis Horns, survenue en mars 2008, elle avait malgré tout sorti son second album, The Sea. Le clip vidéo sous titré enregistré lors d’un concert offre la possibilité de ne rien perdre des paroles de cet amazing  » Till It Happens To You ». Cliquez ici pour consulter le clip vidéo

AWIK-END MUSIC WITH STACEY KENT

Invitée vendredi soir sur JazzFM, webradio britannique consultable en cliquant ici, Stacey Kent chanteuse américaine de jazz, née le 27 mars 1968 à South Orange, dans le New Jersey, est aussi à l’aise dans le swing que dans la ballade. De plus, au-delà de ses interprétations en anglais, certaines chansons comme « Ces petits rien »  » Jardins d’hiver » « Les vacances au bord de la mer » témoignent d’une parfaite maîtrise de notre langue. C’est d’ailleurs entre autres ce qui lui avait valu, en 2010, d’être décorée de l’Ordre des Arts et des Lettres par la ministre français de la culture, Christine Albanel. »Mieux vaut n’penser à rien Que n’pas penser du tout » certes, mais si vous aimez Stacey Kent toujours entourée d’excellents musiciens, retenez qu’elle donnera prochainement plusieurs concerts. Elle sera ainsi le 9 novembre à la Cité Internationale (Amphitheatre/Salle 3000/Auditorium Lumiere) A Lyon;  le 14 novembre au Silo à Marseille, dans le cadre du festival JAZZ SUR LA VILLE;  le 17 novembre avec l’orchestre philharmonique de Monte-Carlo à l’Opéra Garnier de Monaco qui a aussi son Jazz Festival;  le 19 novembre à Paris, Salle Pleyel lors du festival BLUE NOTE FESTIVAL. Pour peu qu’il reste encore quelques places, vous avez tout intérêt à réserver très vite. Sinon, vous devrez attendre 2018. Ou encore vous procurer son dernier album de 2017 : « I Know I Dream: The Orchestral Sessions ». Histoire de vous prouver qu’il ne faut jamais passer à côté de l’essentiel, l’Awik-end Music vous invite à  enchanter vos oreilles en fermant les yeux. Cliquez ici pour écouter Stacey Kent

AWIK-END MUSIC WITH TOWER OF POWER

Suite aux sujets abordés cette semaine sur la webradio webtv indépendante AWI dans le cadre de l’actualité politique française, certains se diront que la formation « Tower of Power »  » Tour du Pouvoir » n’arrive pas en ce premier Awik-end Music de septembre totalement par hasard. Quant aux écologistes, ils  trouveront  dans ce  » Only so Much Oil In The Ground », l’un des morceaux du groupe qui n’en finit pas d’enflammer concerts et festivals de jazz, un motif d’émotion en voyant que tant d’instruments à vent peuvent livrer autant d’énergie. Créé  en 1968 et fort heureusement toujours en activité, Tower of Power est un groupe funk de Oakland en Californie, renommé pour sa section cuivre et ses lignes de basses qui ont influencé les plus grands. Puisqu’on vous dit et vous répète qu’il faut çà bouge, suivez le rythme. Cliquez ici pour consulter le clip vidéo et vous mettre dans l’ambiance

AWIK-END MUSIC WITH RONNY JORDAN

Ronny Jordan est un guitariste de jazz qui se joue de bien des difficultés. So what ! me direz-vous. C’est ce que vous allez voir et comprendre en cet awik-end music avec l’extrait vidéo que nous vous invitons à découvrir. Son premier album enregistré en solo en 1992 qui comportait notamment une reprise du célèbre morceau de Miles Davis était bien nommé « The Antidote ». Ronny entretien un rythme fou. Jordan se plaît à faire rebondir ses doigts sur les cordes. Son style est unique. Un vrai puncher swinguant au jeu subtil et bien frappé qui rivalise d’improvisations pour notre plus grand plaisir. Ca relève de la haute performance ! Un vrai spectacle qui ne peut laisser aucun amateur de jazz  en état d’inertie. Cliquez ici pour mettre dans l’ambiance

AWIK-END MUSIC – WITH PHRONESIS

La phronesis est un concept philosophique qui fût utilisé chez Platon et Aristote pour signifier la réflexion et la prudence. Elle est cette faculté de choisir le « juste milieu » dans des circonstances concrètes chaque fois différentes et en partie imprévisibles.
Mais Phronesis est aussi le nom d’un jeune trio de jazz danois qui fait appel à votre sagacité pour réjouir vos tympans. Un parfum d’été jazz. Cliquez ici pour régaler vos oreilles

AWIK-END MUSIC – HOMMAGE A PIERRE BOUTEILLER

Bonjour…Parce qu’il a beaucoup influencé, sans le savoir, mon entrée dans l’univers de la radio, je tenais ce week-end à rendre hommage à Pierre Bouteiller, journaliste de radio et télévision de talent à la forte personnalité, qui nous a quitté le 10 mars sur un air de Jazz. Ce « Girl Talk » que l’on doit au compositeur américain Neal Hefti fût, en effet, l’un des indicatifs marquants de ses émissions sur France Inter et TSF. « Girl Talk » superbe mélodie, est ici interprétée par la chanteuse américaine Devyn Rush, enregistrée le 1er juillet 2015.Patrick Gorgeon Cliquez ici pour consulter le clip vidéo

AWI MUSIC WEEK-END WITH FRANK MCCOMB

Fidèle à ses racines musicales et à son admiration pour Herbie Hancock, Oscar Peterson et Chick Corea, Frank McComb navigue entre blues et jazz, en passant par le gospel, la pop, la soul et le hip hop. Ce chanteur, auteur et compositeur nous offre de vrais joyaux musicaux.
Frank McComb a collaboré avec des géants de la musique à l’instar de Prince, Stevie Wonder, Lalah Hathaway, Chaka Khan, George Benson, la diva pop Anastacia, Terry Lynn Carrington, Phyllis Hyman et Teddy Pendergrass. Mais c’est en l’écoutant notamment dans « Love, love, love » et dans « Superwoman » et « Superstition »qu’on prend la mesure de son immense talent. AWI vous offre cette séquence vidéo en vous souhaitant un excellent week-end avec « Left alone ». Lire la suite

« SAKESHO » UN JAZZ BRÛLANT AUX EFFETS COULEURS

Pour démarrer la semaine, ne refusez pas la chaleur ! Mais n’allez pas nous demander où doit se produire prochainement le groupe « SAKESHO » car en dépit de nos multiples recherches, nous n’avons trouvé aucune trace de concerts inscrits au programme à Paris comme en province. Remarquez: « c’est ça qu’est chaud ! » Aussi avons-nous repris un extrait de leur récent passage au Duc des Lombards, à Paris, histoire de ne pas vous laisser sur votre faim. Bien plus qu’un quartet de Jazz, SAKESHO avec ses racines bien ancrées dans les caraïbes, invente un “groove” totalement original. Ce quatuor, formé de personnalités de mêmes affinités -Andy Narell (steelpans), Mario Canonge (piano), Michel Alibo(batterie), Jean-Philippe Fanfant(guitare basse) – nous livre un concept complètement original de jazz avec des rudiments de la musique traditionnelle des Caraïbes franco-créoles. Des harmonies sophistiquées de jazz s’adaptent à la biguine, musique originale de la Martinique et de la Guadeloupe. Au sein de ce métissage intelligent, se joignent d’autres rythmes de la région comme le Calypso. Cette parfaite combinaison enfante d’une musique polyrythmique, syncopée, ensoleillée et bien vivante.
Il est vrai que les steelpans d’Andy Narell appliquent une nouvelle dimension au paysage musical.Ces quatre musiciens qui vivent à Paris depuis plusieurs années nous offre une musique chaleureuse et sophistiquée qui s’est traduite par un concert de très grande qualité dont nous souhaitions nous faire l’écho. A vous de guetter leurs prochaines apparitions en public, à moins que vous n’optiez pour leurs enregistrements disponibles sur CD. Mais ce serait dommage de se passer de live. Si vous aimez, faites le nous savoir ! Lire la suite

POUR TERMINER EN BEAUTE ET EN MUSIQUE EN ATTENDANT LE PERE NOËL

Alors que Noël approche, l’équipe de la webradio AWI a voulu terminer l’année avec une chanteuse américaine que nous ne sommes pas les seuls à apprécier. Diana Krall avait enregistré en 2005 un album intitulé :  » Christmas Songs ». Nous avons retenu l’un de ses morceaux « Christmas Time is Here ». Démonstration que nous laisserons de côté pendant quelques jours nos chroniques, interviews et reportages, bien que l’actualité ne connaisse aucun répit. Nous vous souhaitons à tous de très bonnes fêtes de Noël et vous donnons rendez-vous à très vite. Nous ne dirons rien de plus. Nous nous contenterons d’écouter. Lire la suite

JAZZ ON AWI FOR A DOUBLE HAPPY BIRTHDAY

Avant de revenir, en fin de semaine, sur un certain nombre de sujets d’actualité, avec notamment  l’interview de Pierre Jovanovic de retour  d’un séjour en Grèce qui fera avec nous le point sur la situation que connaît ce pays et l’ambiance qui y règne au regard des difficultés rencontrées, nous avons voulu vous offrir une pause musicale.

Et c’est avec McCoy Tyner, un pianiste de jazz américain né à Philadelphie, le 11 décembre 1938, que nous avons voulu à notre façon fêter un double anniversaire. Le morceau que nous avons choisi rappellera quelques souvenirs aux amateurs éclairés. Intitulé « Wave »  ce titre est extrait de l’album Supertrios  enregistré en 1977  sous le label Milestone.  Pour un plaisir rythmé et partagé. Lire la suite