A L’ISSUE D’ UNE ANNEE MOUVEMENTEE, 2018 GARDE SA PART DE MYSTERE

Algorithmés depuis l’an 2000, nous aurons eu à vivre en France durant 2017 une année marquée par l’amorce de perceptibles changements qui devront néanmoins se confirmer dans les temps à venir.  Au cours de l’an 2017, de nombreux évènements politiques, économiques, sociaux, environnementaux, notamment, dont la  webradio webtv AWI a pu se faire l’écho, sont venus  ponctuer une riche actualité sur le plan national et international. Certains ont suscité inquiétudes et d’autres espoirs. Personne ne peut dire aujourd’hui de quoi sera fait 2018 et ce que l’histoire en retiendra, ce qui lui vaut d’être empreinte de bien des mystères. Toutefois, il apparaît évident que les temps à venir vont générer de très rapides et conséquents bouleversements  sur le mode de fonctionnement même de la société qui auront d’importants et clairs impacts sur nos modes de vie à l’échelle individuelle et collective, au niveau planétaire. Désormais, le développement de l’économie ne pourra plus se faire au détriment des humains qui devront repenser leur place au milieu d’un univers, lui aussi soumis à d’innombrables mutations potentielles. Qu’il s’agisse des conséquences du changement climatique sur l’équilibre des ressources naturelles, le déplacement de populations et la refonte de territoires menacés; de la numérisation désormais incontournable qui sera amenée à jouer un rôle majeur dans tous les domaines et secteurs d’activités ( santé, alimentation, mobilité, travail, services…), on ne peut plus douter que nous soyons entrés dans une ère véritablement nouvelle. Les engagements des politiques qui nous gouvernent seront déterminants pour relever de nouveaux défis, et surtout éviter le quasi-inévitable dérapage de quelques-uns qui ne partagent pas les mêmes valeurs et ambitions. Les très nombreuses innovations qui vont accompagner la mutation globale et continueront, jour après jour, à nous surprendre, ne pourront à elles seules permettre de répondre aux multiples impératifs auxquels l’humanité devra savoir faire face. Sur fond de développement de l’intelligence artificielle, le pouvoir et les compétences des humains resteront quoi qu’il advienne, pour encore longtemps déterminants, sauf à ce que ces derniers perdent tout pouvoir d’initiatives et se laissent au final totalement dépasser par des  excès et le virtuel. Que les algorithmes rythment les progrès technologiques et que les robots puissent devenir de véritables amis en mesure d’apporter les services que les humains n’ont plus vocation à rendre, on ne peut plus douter. Tout ce qui nous entoure déjà et se dessine à terme le prouve. AWI qui entretient soigneusement sa mémoire, ne peut que vous inviter à consulter les chroniques épistolaires, mais aussi audio et vidéo, diffusées en 2017 qui, sans prétendre à l’exhaustivité, se sont attachées à aborder quelques sujets essentiels. Mais aujourd’hui, pour aussi instructifs que demeurent les évènements qui ont agité l’actualité au niveau national et international, c’est bien vers le  futur qu’il  convient de porter son attention. Dans la même lignée, la création en avril 2017 du webmagazine féminin baptisé Women e-life est venue porter, bien avant le scandale Harvey Weinstein, un regard connecté sur la place et le rôle des femmes au sein de la société. Comme cherche à le montrer la photo-montage qui illustre cette chronique charnière 2017/2018, les langages codés qui vont inévitablement accompagner nos pensées et actes, devront conduire les humains à toujours garder le cap pour se respecter mutuellement et aller de l’avant. Autrement dit, faire en sorte de rester maîtres du jeu, sans céder au dévoiement. A quelques jours voire heures de l’entrée en 2018, AWI vous présente ses Voeux de bonne et heureuse année. Lire la suite

L’AVENIR DE LA SANTE SERA CONNECTE OU NE SERA PAS !

Lorsque la webradio webv indépendante AWI met son nez dans le moteur d’une actualité hybride, il lui arrive souvent de se saisir dans le puit abyssal d’informations, passées plus ou moins inaperçues, de quoi nourrir une chronique audio particulièrement branchée.
D’autant que deux événements récents, de nature très différente, renforcent l’intérêt du sujet du jour qui vient enrichir la précédente émission portant sur les défis santé à venir. Mais de quoi s’agit-il ?
Tout d’abord de la partie de jeu de Go qui met face à face l’intelligence artificielle et l’intelligence humaine. Sans pouvoir prédire qui de AlphaGo, l’ordinateur, ou de Monsieur Lee Sedol, le meilleur joueur au monde, l’emportera au final, force est de constater que le premier round a conduit le joueur coréen à abandonner après trois heures et demi de jeu.
Déjà, en 1997, la victoire aux échecs du programme Deep Blue d’IBM contre le champion Garry Kasparov avait marqué un tournant, l’un des meilleurs joueurs humains ayant pour la première fois été battu par un ordinateur.
Dans un tout autre ordre d’idée, le sondage Odoxa pour Orange et la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH), publié le 7 mars, illustre pour sa part l’inquiétude exprimée par 75% des Français face au silence des responsables politiques candidats à la prochaine élection présidentielle sur les questions de santé.
En cause, une absence de programme ou du moins un fâcheux oubli de programmation des questions soins et couverture santé dans les logiciels de campagne. Or les opinions émises par une large majorité de Français, montrent que ces derniers ont bien conscience qu’il s’agit en l’occurence d’une priorité qui arrive d’ailleurs juste derrière l’emploi et le pouvoir d’achat.
Ces deux informations permettent d’introduire le sujet de la chronique audio qui a trait aux nouvelles technologies de l’information en passe de révolutionner la médecine et la recherche pharmaceutique dans un très proche avenir.
A la clé, un marché mondial estimé à 10.000 milliards de dollars.
Il n’est donc guère surprenant que les géants de l’informatique et d’Internet se lancent à la conquête du secteur de la santé qui offre des perspectives de croissance considérable.
Eric Joel Horvitz, informaticien américain chez Microsoft et directeur du Redmond laboratoire Horvitz de Microsoft Research, entre autres spécialiste de l’interaction homme-ordinateur, de la bio-informatique et du e-commerce, a sans aucun doute raison d’affirmer concernant l’intelligence artificielle appliquée au secteur santé: « Le plus grand danger, c’est de ne pas s’en servir »
Si vous ne buguez pas en cours de route et si vous ne vous montrez pas trop impatients, vous allez vite comprendre pourquoi. Lire la suite