A L’ISSUE D’ UNE ANNEE MOUVEMENTEE, 2018 GARDE SA PART DE MYSTERE

Algorithmés depuis l’an 2000, nous aurons eu à vivre en France durant 2017 une année marquée par l’amorce de perceptibles changements qui devront néanmoins se confirmer dans les temps à venir.  Au cours de l’an 2017, de nombreux évènements politiques, économiques, sociaux, environnementaux, notamment, dont la  webradio webtv AWI a pu se faire l’écho, sont venus  ponctuer une riche actualité sur le plan national et international. Certains ont suscité inquiétudes et d’autres espoirs. Personne ne peut dire aujourd’hui de quoi sera fait 2018 et ce que l’histoire en retiendra, ce qui lui vaut d’être empreinte de bien des mystères. Toutefois, il apparaît évident que les temps à venir vont générer de très rapides et conséquents bouleversements  sur le mode de fonctionnement même de la société qui auront d’importants et clairs impacts sur nos modes de vie à l’échelle individuelle et collective, au niveau planétaire. Désormais, le développement de l’économie ne pourra plus se faire au détriment des humains qui devront repenser leur place au milieu d’un univers, lui aussi soumis à d’innombrables mutations potentielles. Qu’il s’agisse des conséquences du changement climatique sur l’équilibre des ressources naturelles, le déplacement de populations et la refonte de territoires menacés; de la numérisation désormais incontournable qui sera amenée à jouer un rôle majeur dans tous les domaines et secteurs d’activités ( santé, alimentation, mobilité, travail, services…), on ne peut plus douter que nous soyons entrés dans une ère véritablement nouvelle. Les engagements des politiques qui nous gouvernent seront déterminants pour relever de nouveaux défis, et surtout éviter le quasi-inévitable dérapage de quelques-uns qui ne partagent pas les mêmes valeurs et ambitions. Les très nombreuses innovations qui vont accompagner la mutation globale et continueront, jour après jour, à nous surprendre, ne pourront à elles seules permettre de répondre aux multiples impératifs auxquels l’humanité devra savoir faire face. Sur fond de développement de l’intelligence artificielle, le pouvoir et les compétences des humains resteront quoi qu’il advienne, pour encore longtemps déterminants, sauf à ce que ces derniers perdent tout pouvoir d’initiatives et se laissent au final totalement dépasser par des  excès et le virtuel. Que les algorithmes rythment les progrès technologiques et que les robots puissent devenir de véritables amis en mesure d’apporter les services que les humains n’ont plus vocation à rendre, on ne peut plus douter. Tout ce qui nous entoure déjà et se dessine à terme le prouve. AWI qui entretient soigneusement sa mémoire, ne peut que vous inviter à consulter les chroniques épistolaires, mais aussi audio et vidéo, diffusées en 2017 qui, sans prétendre à l’exhaustivité, se sont attachées à aborder quelques sujets essentiels. Mais aujourd’hui, pour aussi instructifs que demeurent les évènements qui ont agité l’actualité au niveau national et international, c’est bien vers le  futur qu’il  convient de porter son attention. Dans la même lignée, la création en avril 2017 du webmagazine féminin baptisé Women e-life est venue porter, bien avant le scandale Harvey Weinstein, un regard connecté sur la place et le rôle des femmes au sein de la société. Comme cherche à le montrer la photo-montage qui illustre cette chronique charnière 2017/2018, les langages codés qui vont inévitablement accompagner nos pensées et actes, devront conduire les humains à toujours garder le cap pour se respecter mutuellement et aller de l’avant. Autrement dit, faire en sorte de rester maîtres du jeu, sans céder au dévoiement. A quelques jours voire heures de l’entrée en 2018, AWI vous présente ses Voeux de bonne et heureuse année. Lire la suite

LE FUTUR SE FAIT PRESSANT AVEC SOPHIA ET TAXIS VOLANTS


 

 

 

 

Alors qu’Uber vient de signer un partenariat avec la Nasa afin de mettre au point des taxis volants et un système de contrôle du trafic aérien à basse altitude dans le cadre du programme UberAirde, Sophia est venue nous parler du monde du futur. La première humanoïde à s’être vue accorder le statut de citoyenne en Arabie Saoudite était en effet, il y a peu, la vedette incontestée du sommet Future Investment Initiative de Riyad. Comme en témoigne la séquence vidéo, il faut reconnaître que cette dernière a parfaitement su à travers ses explications se montrer aussi branchée que pertinente. De quoi tomber de sa chaise ! Interrogée par un journaliste des plus humains, Sophia affiche un doux visage sachant sourire, minauder… sans ne jamais se laisser démonter par les questions posées. Démonstration que robotique et intelligence artificielle sont promis à un bel avenir ! Si une perruque avait coiffée son électronique cervicale embarquée, on n’y aurait vu que du feu. Une prouesse technologique qui en dit long sur ce qui nous attend dans un avenir proche. Des Sophia se feront bientôt infirmières, maîtresses d’école, diseuses de bonne aventure… jusqu’à ce que l’une d’entre elles parvienne à prendre le pouvoir. Bien entendu,histoire de respecter la parité, il y aura aussi des humanoïdes masculins. Ils pourront d’ailleurs tous deux embarquer en votre aimable compagnie à bord de taxis volants dés 2028, notamment à l’occasion des Jeux Olympiques de Los Angeles. Les premiers tests auront lieu dés 2020 et plusieurs villes des Etats-Unis les mettront à disposition en 2023. Des vertiports seront créés pour accueillir ces taxis volants autonomes qui réduiront notablement la durée des trajets et navigueront dans le plus grand silence. La génération Sophia saura vous fournir toutes les précisions utiles le moment venu. Dubaï mais aussi Ryad seront sans aucun doute parmi les premières capitales à bénéficier de ces nouveaux moyens de transport aux vertus écologiques. De quoi donner envie de vivre et de voyager dans le futur ! En attendant, écoutez bien ce que vous explique Sophia qui compte rapidement maîtriser bien d’autres langues, notamment le français.
En attendant cliquez ici et dites: « Hi Sophia »

REGARD SUR LA MOBILITE DU FUTUR GRACE A L’ARRIVEE PROCHAINE DU « TRANSPORTER XXI »

Le CES 2017 qui s’est tenu la semaine dernière, à Las Vegas, a notamment permis de constater, que le secteur de l’automobile, pourrait bien être, une nouvelle fois, en ce début de XXIe siècle, le parangon de l’innovation au sein d’une société en pleine mutation. Le besoin de mobilité des Terriens qui ne saurait se démentir au fil du temps, met en effet les constructeurs face à deux défis majeurs. Le premier repose sur le développement de motorisations basées sur l’exploitation d’énergies renouvelables, respectueuses de l’environnement et de la santé humaine. Le second s’appuie sur la récurrente et savante exploitation des technologies high-tech destinées à apporter au pilote comme à ses passagers un confort optimal, une sécurité absolue et, toute l’assistance voulue jusqu’à la totale autonomie de fonctionnement. Pour répondre à ces incontournables nouveaux challenges, intelligence humaine et intelligence artificielle seront étroitement associées. Lire la suite et regarder la chronique vidéo

L’AVENIR DE LA SANTE SERA CONNECTE OU NE SERA PAS !

Lorsque la webradio webv indépendante AWI met son nez dans le moteur d’une actualité hybride, il lui arrive souvent de se saisir dans le puit abyssal d’informations, passées plus ou moins inaperçues, de quoi nourrir une chronique audio particulièrement branchée.
D’autant que deux événements récents, de nature très différente, renforcent l’intérêt du sujet du jour qui vient enrichir la précédente émission portant sur les défis santé à venir. Mais de quoi s’agit-il ?
Tout d’abord de la partie de jeu de Go qui met face à face l’intelligence artificielle et l’intelligence humaine. Sans pouvoir prédire qui de AlphaGo, l’ordinateur, ou de Monsieur Lee Sedol, le meilleur joueur au monde, l’emportera au final, force est de constater que le premier round a conduit le joueur coréen à abandonner après trois heures et demi de jeu.
Déjà, en 1997, la victoire aux échecs du programme Deep Blue d’IBM contre le champion Garry Kasparov avait marqué un tournant, l’un des meilleurs joueurs humains ayant pour la première fois été battu par un ordinateur.
Dans un tout autre ordre d’idée, le sondage Odoxa pour Orange et la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH), publié le 7 mars, illustre pour sa part l’inquiétude exprimée par 75% des Français face au silence des responsables politiques candidats à la prochaine élection présidentielle sur les questions de santé.
En cause, une absence de programme ou du moins un fâcheux oubli de programmation des questions soins et couverture santé dans les logiciels de campagne. Or les opinions émises par une large majorité de Français, montrent que ces derniers ont bien conscience qu’il s’agit en l’occurence d’une priorité qui arrive d’ailleurs juste derrière l’emploi et le pouvoir d’achat.
Ces deux informations permettent d’introduire le sujet de la chronique audio qui a trait aux nouvelles technologies de l’information en passe de révolutionner la médecine et la recherche pharmaceutique dans un très proche avenir.
A la clé, un marché mondial estimé à 10.000 milliards de dollars.
Il n’est donc guère surprenant que les géants de l’informatique et d’Internet se lancent à la conquête du secteur de la santé qui offre des perspectives de croissance considérable.
Eric Joel Horvitz, informaticien américain chez Microsoft et directeur du Redmond laboratoire Horvitz de Microsoft Research, entre autres spécialiste de l’interaction homme-ordinateur, de la bio-informatique et du e-commerce, a sans aucun doute raison d’affirmer concernant l’intelligence artificielle appliquée au secteur santé: « Le plus grand danger, c’est de ne pas s’en servir »
Si vous ne buguez pas en cours de route et si vous ne vous montrez pas trop impatients, vous allez vite comprendre pourquoi. Lire la suite

UNE REVOLUTION SANS PRECEDENT AUX CONSEQUENCES FURTIVES EST EN MARCHE

Si vous avez regardé l ‘émission intitulée « Google, la machine à penser » diffusée dernièrement sur France 5, vous êtes prêts à écouter la chronique qui vous est proposée cette semaine sur AWI.
Car outre le fait que Google soit l’entreprise la plus puissante sur Terre avec un chiffre d’affaires de 39,66 milliards d’euros généré par seulement 46 421 employés, cette dernière qui s’inscrit en leader parmi les acteurs clés de la révolution numérique sera amenée à jouer un rôle majeur en termes d’innovations dans quasiment tous les secteurs d’activités.
Il y a donc de fortes chances que vous exerciez aujourd’hui un emploi inscrit parmi les 40 à 70% qui seront robotisés ou automatisés d’ici 2030. Selon de savants experts, robotique et dématérialisation menaceraient en effet près de la moitié des professions actuelles : transports, médecine, énergie, finance, immobilier, journalisme,… Elles seraient toutefois porteuses de nouvelles activités faisant appel à la création de nouveaux métiers et services.
D’où l’intérêt du dernier numéro de Problèmes économiques paru à la Documentation française qui sous le titre « Le travail en 2030 » nous explique à travers une série d’articles comment la révolution numérique va modifier dans les temps à venir nos conditions de vie mais aussi de travail.
Contrairement aux révolutions technologiques qui par le passé ont essentiellement touché des emplois peu qualifiés, les bouleversements qui s’annoncent à court et moyen terme concerneront davantage les salariés de la classe moyenne voire supérieure.
La question est donc bien de savoir comment faire pour que les ordinateurs et robots améliorent le bien être du plus grand nombre et pas seulement celui de quelques privilégiés.
Qu’il s’agisse de purs produits d’IBM comme Deep Blue qui avait vaincu le champion du monde d’échecs en 1977, ou encore d’un certain Watson, ordinateur surdoué doté d’une intelligence redoutable capable de prendre peu à peu le pas sur le cerveau humain, ces superstars annoncent de profonds bouleversements.
Car ces machines qui fonctionnent sur la base de données codées encore appelées algorithmes apprennent à penser avant d’apprendre à marcher . Et leurs pouvoirs deviennent immenses ! En 2013, on dénombrait 1.132.218 robots industriels dans le monde, dont 216.000 en Amérique du Nord, 167.000 en Allemagne et 32.000 en France. Aujourd’hui, 70% des ordres de bourse sur le marché des actions sont réalisés par des logiciels de trading.
Une  révolution sans précédent est donc en marche ! Terminator et Robocop se disent eux-mêmes eux mêmes dépassés par les événements !
Et comme AWI a toujours une bonne longueur d’avance, la rediffusion de la chronique audio proposée sur cette webradio webtv en janvier 2013 vise une fois de plus à vous rapprocher de vos futurs collègues de travail et amis. Pourquoi voudriez-vous que Patrick Gorgeon se fatigue ? Lire la suite