DU LUXE ET DES ARMES

Faut-il parodier ce qu’ont dit, en leur temps, certains grands hommes pour faire un arrêt sur image qui donne une  vision correcte de la situation qui prévaut aujourd’hui ? Winston Churchill déclarait en effet  devant la Chambre des Communes, à la veille de  la seconde guerre mondiale :  » Je n’ai rien à offrir que du sang, du labeur, des larmes et de la sueur ». Car la guerre économique mondiale qui fait rage depuis le réveil des peuples, place chaque pays  et ses ressortissants  devant un double défi : prospérer et gagner en infuence.  Pour ce faire, chaque nation a le choix des armes. Et si la dernière  étude de l’INSEE sur  le coût du travail dans l’industrie manufacturière et les services marchands au niveau européen, démontre que la France n’a finalement rien à envier aux autres, pas même à l’Allemagne, mieux vaut regarder de près ce qui reste porteur pour notre économie, et a valeur de vitrine de notre savoir-faire sur les cinq continents. Lire la suite écouter l’émission