EBOLA : UN VIRUS QUI RAPPELLE L’IMPORTANCE DES VACCINS ET DE L’ACCES AUX SOINS

La période estivale, aurait dû nous conduire cette semaine à procéder à la rituelle rediffusion d’ émissions proposées dans la grille de programme « Santé et Assurance maladie ». Mais AWI n’est jamais « Août » !
Et l’actualité nous a rappelée à l’ordre, car AWI dort toujours les sens en alerte.
La réaction à caractère apocalyptique à l’article intitulé : « La Banque mondiale débloque 200 millions de dollars pour lutter contre le virus Ebola » d’un lecteur de la Tribune de l’économie a en effet retenu notre attention. Cette dernière soulève en effet deux questions majeures. Car qu’écrit ce lecteur : « on va rire quand cette épidémie va débarquer en France où le quart de la population ne va plus chez le médecin car trop cher… »
Si tel devait être le cas, on est effectivement en droit de se demander comment réagirait l’Etat français et plus particulièrement le ministère de la Santé et des affaires sociales, quelles missions seraient dévolues à l’assurance maladie pour prendre en charge une campagne de vaccination à grande échelle, à l’instar de celle qui valu à Roselyne Bachelot, ministre de la santé sous Sarkozy, de vives critiques.
Quoi qu’il en soit, le fait est : concernant le virus Ebola qui n’a pas été à ce jour détecté sur notre sol, plusieurs vaccins en sont au stade des essais, mais aucun n’est disponible pour un usage clinique. Autrement dit, on ne pourrait pas faire grand chose.
La remarque du lecteur de l’article publié dans la Tribune permet de revenir sur la situation actuelle concernant Ebola, mais aussi l’importance que revêt la vaccination sans oublier l’aide apportée aux étrangers présents illégalement sur le territoire national appelée AME, qui fait l’objet de nombreuses critiques. Le monde ouvert dans le quel nous vivons a d’indéniables avantages, mais force est de reconnaître qu’il présente également de gros dangers, notamment sur le plan sanitaire.Ebola a fait 932 morts dont 45 entre le 2 et le 4 août, a annoncé mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué, alors qu’un Saoudien soupçonné d’être porteur du virus est mort à Djeddah.
Cette chronique n’entre pas dans la rubrique faits divers qui n’existe pas sur AWI.
Lire la suite

SANTE : DE LA NECESSITE DE PREVENIR TOUJOURS PLUS

La récente remontée d’informations concernant l’évolution de l’épidémie de grippe saisonnière dans un certain nombre de régions dont l’Île de France, permet de mettre l’accent  sur les actions de prévention menées  dans ce domaine, comme dans bien d’autres, par l’Assurance Maladie.

La connaissance des risques avérés liés aux affections grippales  sur les personnes  les plus vulnérables clairement identifiées, confirme l’intérêt des campagnes  de vaccination, menées, chaque année, durant une période déterminée, à destination de publics cibles ; cette vaccination étant alors prise en charge à 100%. Lire la suite

SANTE : DE LA NECESSITE DE PREVENIR TOUJOURS PLUS

La récente remontée d’informations concernant l’évolution de l’épidémie de grippe saisonnière dans un certain nombre de régions dont l’Île de France, permet de mettre l’accent  sur les actions de prévention menées  dans ce domaine, comme dans bien d’autres, par l’Assurance Maladie.

La connaissance des risques avérés liés aux affections grippales  sur les personnes  les plus vulnérables clairement identifiées, confirme l’intérêt des campagnes  de vaccination, menées, chaque année, durant une période déterminée, à destination de publics cibles ; cette vaccination étant alors prise en charge à 100%. Lire la suite