MIDTERMS : EVERY VOTE COUNTS

Alors qu’un clip vidéo gouvernemental aux accents alarmistes visant à inciter les Français à aller voter aux élections européennes en mai 2019, suscite de vives réactions dans l’opposition de droite comme de gauche, c’est sur un documentaire concernant les Midterms aux Etats-Unis que nous avons choisi de nous arrêter à J-1.
Le 6 novembre, les Américains vont en effet être appelés à voter pour renouveler l’ensemble des 435 sièges de la Chambre des Représentants des États-Unis et 35 des 100 sièges du Sénat des États-Unis, 39 postes de gouverneurs d’États et de territoires, ainsi que de nombreux autres postes locaux étant également concernés. A mi-mandat de la présidence de Donald Trump, cette épreuve électorale qui met aux prises Républicains et Démocrates, revêt une importance qui dépasse le seul contexte politique aux Etats-Unis.
Le 11 septembre dernier, à l’issue de la 44e édition du Festival du cinéma américain de Deauville, nous avions déploré l’absence de films ou documentaires ayant un rapport direct ou indirect avec cet événement crucial sur lequel nous reviendrons très vite.
Mais c’était sans compter sur la révélation de Fahrenheit 11/9, un film américain documentaire réalisé par Michael Moore, sorti le 21 septembre uniquement aux Etats-Unis. Trois ans après les attentats de New York, Michael Moore s’était vu décerner la Palme d’Or au Festival de Cannes en 2004 pour Fahrenheit 9/11, un documentaire incontournable sur le gouvernement Bush.
Aujourd’hui, le réalisateur engagé fait le point sur l’élection de Donald Trump, en posant la question qui taraude la planète depuis 2 ans : comment a-t-on pu en arriver là ?
A travers les témoignages recueillis, il apporte des éléments de réponse à la question que nous posions dans une chronique du 11 septembre 2018 au vu des tumultueuses et spectaculaires premières années de mandat du 45e président des Etats-Unis : « Too big to fail ? »
Autant dire que le clip vidéo Fahrenheit 11/9 méritait de figurer aujourd’hui sur la webradio webtv indépendante AWI qui a pour devise : « Regarder les réalités en face et donner de la voix ». Une façon de mettre en évidence le  » Every vote counts » qui s’applique aux Midterms comme aux prochaines élections européennes. Cliquez ici pour visualiser le clip vidéo de Fahrenheit 11/9

LES CANDIDATS A LA PRESIDENCE DES ETATS-UNIS NE FONT PAS REVER LES AMERICAINS

photo : Chris Bergin

Le désenchantement de très nombreux Américains face au choix qu’ils ont à faire pour départager les deux candidats en lice et élire celui ou celle qui succèdera à Barack Obama est un sentiment tout aussi palpable chez les Français qui se rendront aux urnes les 23 avril et 7 mai 2017 pour désigner le prochain président de la République. En choisissant de vous inviter à regarder un extrait du reportage vidéo réalisé par Gary Younge pour « The Guardian », nous avons estimé ce dernier particulièrement révélateur de l’ambiance qui prévaut actuellement aux Etats-Unis. Muncie est en effet une petite ville de plus de 70.000 habitants située dans le centre-est de l’Indiana, décrite par le sociologue Robert Lynd comme “lieu de l’américanité” représentative de la classe moyenne typique. Encore appelée Middletown, Muncie qui a connu le rêve américain à la belle époque, se heurte depuis la désindustrialisation à une situation économique et sociale fortement dégradée.
Comme le montre le reportage, les résidents de Muncie sont désenchantés par une course à la présidentielle polarisante et controversée, dans laquelle aucun des deux chefs de file ne semble répondre aux attentes. Gary Younge qui prend le pouls politique de Middletown America, se demande si les profondes divisions révélées lors de la campagne présidentielle entre Hillary Clinton, démocrate, et Donald Trump,républicain, pourront toutefois s’estomper afin d’aboutir à une réconciliation après le 8 novembre 2016. Regarder vidéo