L’AWIK-END MUSIC WITH PUSSY RIOT

Photo : Denis Bochkarev


Vous avez senti d’où venait le vent ? De Russie !
Il n’est pas toujours facile de dénicher une ponctuation musicale ayant un lien avec l’actualité la plus chaude de la semaine. C’est d’ailleurs ce qui fait l’intérêt de la démarche ! Saisis par le nouveau courant d’air froid Moscou-Paris, vous ne trouverez aujourd’hui pour vous réchauffer ni l’extrait du bouillant concert donné par le groupe Pussy Riot sur la place Rouge devant le Kremlin, ni celui qui eut lieu à l’intérieur de la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou le 21 février 2012. D’autant que ce dernier avait valu à trois jeunes femmes du groupe d’être arrêtées, emprisonnées, jugées et finalement libérées.
Il nous a cependant semblé que la programmation du clip vidéo de l’une de leurs chansons dont le titre « Straight Outta Vagina » se veut révélateur d’un féminisme outrancier, avait de bonnes raisons de figurer à l’occasion de cet Awik-end music. En marge de leur parcours particulièrement mouvementé, les Pussy Riot sont apparues en 2015 dans leur propre rôle dans un épisode de la 3e saison de la série House of Cards. En dehors du soutien apporté par Madonna à deux figures emblématiques du groupe présentes lors d’un concert aux Etats-Unis, le style contestataire hard de Pussy Riot a su créer le buzz. Il vous appartiendra de juger si vous êtes ou non choqués par ce type de revendication en mode musical qui soi-dit en passant n’est pas mal du tout. Vouloir se faire porte-parole de droits à l’égalité des sexes comme vouloir dénoncer des abus de pouvoir de toute nature n’est jamais sans risques, en dépit de la pertinence et de la légitimité que peuvent avoir nombre de revendications et manifestations récurrentes. En ce 18 mars, jour de l’élection ou plus certainement de re-élection du président de la Fédération de Russie, la diffusion de ce clip vidéo n’a rien d’un poison. Cliquez ici pour consulter le clip vidéo