SUCCES DE LA RENCONTRE DES MEDECINS DANS LE VAL-DE MARNE : LA PREUVE PAR L’IMAGE

Le reportage vidéo réalisé, le 15 mars 2017, à Créteil, à l’occasion de la rencontre des médecins organisée dans le Val-de-Marne, par le CNOM et le CDO94, qui a remporté un très vif succès auprès des intéressés, est désormais consultable.
Arrivés curieux voire dubitatifs, les hommes et femmes médecins qui ont participé, à la première rencontre sont sortis visiblement satisfaits de cette initiative et partisans de sa reconduite annuelle.
Cette démarche originale avait pour but de donner la parole à tous médecins inscrits au tableau, libéraux, salariés, hospitaliers, toutes spécialités confondues. Les nombreuses préoccupations et interrogations des acteurs de premier plan de la santé publique que sont les médecins ont pu être exprimées et abordées dans la plus grande sérénité. Lire la suite et consulter le reportage vidéo

PREMIERE RENCONTRE DES MEDECINS DANS LE VAL-DE MARNE : PREMIER SUCCES

Photo: Iéna de Assis.


Arrivés curieux voire dubitatifs, les hommes et femmes médecins qui ont participé, à la première rencontre organisée par le Conseil départemental du Val-de-Marne de l’Ordre des médecins, dans l’amphithéâtre du CHI de Créteil, sont sortis visiblement satisfaits de cette initiative et partisans de sa reconduite annuelle.
Cette démarche originale qui avait pour but de donner la parole à tous médecins inscrits au tableau, libéraux, salariés, hospitaliers, toutes spécialités confondues, a en effet été unanimement appréciée. Les nombreuses préoccupations et interrogations des acteurs de premier plan de la santé publique que sont les médecins ont pu être exprimées et abordées dans la plus grande sérénité.
Patrick Bouet, président du CNOM, a honoré de sa présence cette première rencontre, lui donnant toute son importance. Il a su se montrer déterminé et convaincant en expliquant qu’il fallait avant tout faire preuve de volonté et d’espérance s’agissant de l’avenir de la médecine. Et qu’il était à ce titre indispensable de prendre en compte les spécificités de chaque région et département en termes de besoins. Car au bout du compte, l’objectif consiste à tout mettre en œuvre pour réformer la Santé, améliorer les conditions d’exercice de la médecine en France en prenant soin d’organiser un système de santé et de continuité des soins qui réponde aux réelles attentes des Français et aux besoins des « Bassins de Proximité Santé ». Lire la suite

LES MEDECINS AVANCENT LEURS PROPOSITIONS POUR ASSURER L’AVENIR DU SYSTEME DE SANTE

« Regarder les réalités en face et donner de la voix » est plus que jamais une devise du goût des médecins confrontés à de nombreux dysfonctionnements du système de santé.
Les dix propositions formulées par l’Ordre des médecins dans un livre blanc intitulé : « Pour l’avenir de la santé » témoigne la claire volonté de ces derniers d’alimenter le débat public et les programmes politiques à venir, afin d’aboutir à la construction d’une réforme de santé de grande ampleur largement partagée.
Leur grand mérite est sans nul doute d’avoir pris en compte les avis émis par tous les acteurs du système de santé et permis de multiples rencontres avec les professionnels sur le terrain, mais aussi les patients.
Les inquiétudes manifestées par l’ensemble de la profession médicale, sur les modes d’exercice de la médecine, la définition des territoires de santé, le pilotage et l’organisation des soins, la valorisation de la mission de service public, la formation…, se doivent de trouver , dans les meilleurs délais, des réponses et solutions adaptées.
C’est la raison pour laquelle, les propositions présentées aujourd’hui, visent à palier un certain nombre de dysfonctionnements observés, depuis déjà quelques temps, dans le système de santé français.
Il paraît en effet évident que la médecine ne peut vivre que connectée aux profondes mutations de toutes natures qui touchent l’évolution des modes d’exercice de la médecine et impactent notablement le fonctionnement même de la société.
En lançant en septembre 2015, une grande consultation nationale de l’ensemble des acteurs du système institutionnel, médecins et patients, l’Ordre s’est donné les moyens de recueillir de nombreux témoignages qui ont permis d’enrichir une réflexion de fond sur un certain nombre d’objectifs prioritaires qui restent à atteindre. Lire la suite

LE CNOM PRESENTE SON ATLAS DE LA DEMOGRAPHIE MEDICALE OPEN DATA

La 8eme édition de l’Atlas de la démographie médicale a été présentée, jeudi matin, par le Conseil national de l’Ordre des médecins, lors d’une conférence de presse.
Cette base de données de référence est consultable via Internet. Elle est le fruit pur jus d’un travail transversal entre la section « Santé publique et démographie médicale », le service du Tableau el la direction des systèmes d’information du CNOM. Elle apporte une vision éclairée et précise sur la répartition territoriale des médecins exerçant aussi bien en libéral qu’en salarié.

L’idée directrice de cet outil qui s’appuie entre autres sur les données fournies par l’INSEE en termes de population au sein des départements et régions, présente pour particularité et intérêt d’aller jusqu’à l’examen démographique au niveau des bassins de vie. Une approche qui permet d’apprécier en vraie grandeur la réalité des situations locales en termes de déficits démographique sur le plan médical. Les informations contenues dans cet Atlas s’adressent bien entendu aux médecins mais aussi au grand public et aux décideurs de collectivités territoriales, d’organismes publics et privés de santé. Il fournit une Image haute définition des points forts et des points faibles de la représentation du corps médical en France. Conçu sur la base de l’Open Data, il offre une cartographie interactive dynamique qui bénéficiera d’une actualisation régulière en tenant compte des flux des nouveaux arrivants et des départs en retraite.

Bernard Le Douarin, cardiologue libéral, président du COD94 et des SAMI du Val de Marne qui est également secrétaire général adjoint du CNOM en charge des systèmes d’information (DSI) répond dans l’interview qu’il nous a accordée à quelques questions que soulève les informations contenues dans cet Atlas. Une base de données qui donne une vision claire du paysage médical, en bousculant au passage certains a priori.

Cet Atlas confirme quelques tendances observées depuis plusieurs années, qu’il s’agisse de la féminisation de la profession de médecin (+ 1%), du déficit de médecins généralistes (-6 ,5% depuis 2007), de l’augmentation du nombre de remplaçants ( + 3%) ou encore de l’augmentation du nombre de médecins étrangers exerçant en France, 25% des nouveaux inscrits étant titulaires d’un diplôme non français.
A travers la situation que connaît notamment le département du Val-de-Marne, il témoigne du non aboutissement des mesures prises par le gouvernement et portées par Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé, visant à promouvoir l’exercice libéral de généraliste.
L’Atlas arrive également au moment où le chef de l’Etat place le dossier de la refonte territoriale parmi les priorités de son quinquennat. Une action qui devra confirmer la priorité donnée à la Santé qui veut que chaque Français puisse accéder en tout lieu, à tout moment, à un service médical de proximité.
L’Atlas de la démographie médicale deviendra donc plus indispensable que jamais. Il aidera peut-être à la définition d’une véritable stratégie de santé publique basée sur des réalités de terrain. Lire la suite

LES MEDECINS FRANCAIS TWEET ALWAYS AND TWEETS AGAIN

Si vous doutez encore de l’impact que peuvent avoir les réseaux sociaux, et notamment Twitter, le fait que l’annonce de la victoire d’Obama, mardi 6 novembre à 23H45 (5h14 mercredi heure française) ait généré  327.453 tweets par minute peut sans doute vous convaincre du contraire. D’ailleurs, Barack Obama  a réservé  la primeur de l’annonce de sa victoire à Twitter avec ce message : «  Tout ceci est arrivé grâce à vous .Merci »

En France, nombreux sont les adeptes des réseaux sociaux,  y compris dans les  milieux professionnels. Preuve en est apportée  dans le secteur de la santé où les médecins ont plus d’un tweet dans leurs smartphones. Bahar Makooï a rencontré Jacques Lucas, vice président du Conseil national de l’Ordre des médecins, délégué aux SIS : un  fervent partisan des nouvelles technologies  de l’information et de la communication qui tweet et met en garde les médecins  sur la bonne utilisation de ce réseau social. Lire la suite