UNE MINISTRE EXPERIMENTEE POUR SOIGNER LE TRAVAIL

En nommant Muriel Pénicaud, ministre du Travail au gouvernement Edouard Philippe, Emmanuel Macron va t’il parvenir à désamorcer l’un des dossiers qui figure parmi les plus explosifs de son début de mandat ?
Toujours est-il que dés son arrivée, cette femme qui dispose d’une solide expérience dans le secteur privé et public, semble bénéficier d’un a priori favorable de la part de syndicats comme FO et la CFDT, même si coté patronal, Medef et CGPME, on attend de voir. Il est vrai que cette femme connaît bien le monde de l’entreprise.
En raison des postes à responsabilité qu’elle a occupés en tant que DRH au sein de grands groupes français, les questions concrètes liées au travail sont loin de lui être étrangères. De plus, son parcours dans le secteur public témoigne également du vif intérêt qu’elle porte à ce nœud gordien auquel aucune réelle solution n’a pu jusqu’ici être apportée. Lire la suite et consulter la chronique vidéo de Patrick Gorgeon

LES DEPARTS MASSIFS DE FIN DE CARRIERE D’ICI 2020 SONT ILS DE BON AUGURE EN TERMES DE CREATION D’EMPLOIS ?

Lorsqu’on regarde l’évolution de la pyramide des âges de la population française, le moins qu’on puisse dire c’est que le Gaulois accuse un coup de vieux qui le rend plus « in » que « out ». Bon an mal an, la population française continue de vieillir sous le double effet de l’augmentation de l’espérance de vie et de l’avancée en âge des générations nombreuses du baby-boom nées entre 1947 et 1973.
Au 1er janvier 2011, l’âge moyen des hommes en France atteignait 38,9 ans et celui des femmes 41,9 ans. Et aujourd’hui, tous sexes confondus, l’âge moyen en France dépasse 40 ans alors qu’il était tout juste inférieur à 37 ans il y a 20 ans.
En dépit d’un taux de natalité que certains de nos proches voisins européens nous envient, l’âge moyen de la population en France passera à 43,6 ans en 2040.
A titre de comparaison il est intéressant d’observer qu’en Allemagne l’âge médian est de 43,3 ans et qu’il faut aller à Monaco pour toucher l’extrême, à savoir 50 ans.
En revanche, en Afrique, au Niger, en Ouganda, au Mali notamment, l’âge médian de la population est de 18 ans
Quant aux Etats Unis, ils bénéficient d’une population dont l’âge médian n’est que de 36 ans.
Une situation qui soulève chez nous un certain nombre de questions en pleine période de transition économique. Le vieillissement de la population qui traduit la constante amélioration de l’état de santé des individus peut il être considéré comme une bonne nouvelle ? Les départs massifs de fin de carrière d’ici 2020 dans toutes les régions sont ils de bon augure en termes de création d’activités et d’emplois ?
Le papy boom aura t’il raison de la crise ?
Visiblement, rien n’est moins sûr. Lire la suite

L’ACTIVITE ECONOMIQUE CONFRONTEE AU SAUT D’OBSTACLES

Le cheval qui demeure la plus belle conquête de l’homme explique peut-être ce titre quelque peu cavalier.
Car parler de développement économique de pays réputés riches lorsqu’on sait que plus d’un milliard de personnes vivent avec 2 dollars par jour ou moins, peut apparaître indécent. Pourtant, pays développés et pays émergents qui comptent eux aussi, à des degrés divers, des individus en grandes difficultés économiques et sociales, savent leur équilibre menacé pour cause de crises qui parfois semblent s’éterniser. Ces dernières nécessitent en effet de sérieux diagnostics et le recours à de vrais remèdes qui ne rencontrent pas toujours l’assentiment des populations auxquels ils sont destinés. Force est de constater que sur fond d’attractivité, de compétitivité, tous les pays recherchent les voies d’accès à une croissance durable, quitte à imposer de nouvelles approches et méthodes de développement. Mais la période de transition que nous vivons en ce début de siècle peut être longue et soumise à des règles sensiblement différentes  d’un pays à l’autre, en dépit d’une proximité qui n’est pas que géographique.
Comparer l’activité économique de deux pays membres de l’Union européenne est monnaie courante, la situation que connaît l’Allemagne nous étant souvent imposée en grille de lecture d’activités et performances. Voilà pourquoi, nous avons voulu élargir le champ d’investigations en prenant cette fois comme élément de comparaison les Etats-Unis. D’abord parce que ce pays s’appuie sur des fondamentaux quasi identiques aux nôtres dans le cadre de son développement. Ensuite parce que ce pays se relève lui aussi de la crise financière de 2008-2009 qui a semé la zizanie dans de nombreuses régions du globe.
L’analyse qui est proposée dans la chronique audio s’appuie sur les résultats des dernières enquêtes de conjoncture réalisées par différents instituts en France et aux Etats-Unis. Lire la suite

LA FRANCE EST-ELLE EN CAPACITE DE SE FAIRE UN ENNEMI SUPPLEMENTAIRE ?

« La France sera l’ennemie de la Syrie si elle participe à une intervention contre le régime de Damas », déclarait Bachar al Assad dans une interview accordée au Figaro paru mardi.
Sans nier la possession d’armes chimiques qu’il dément avoir utilisées, le dirigeant syrien ajoutait entre autres : « Dans la mesure où la politique de l’État français est hostile au peuple syrien, Il y aura des répercussions, négatives bien entendu, sur les intérêts de la France. »
Et sa vision des réalités concernant cette partie du Monde n’est en rien erronée « Le Moyen-Orient est un baril de poudre….Or tout le monde perdra le contrôle de la situation lorsque le baril de poudre explosera. Le chaos et l’extrémisme se répandront. Un risque de guerre régionale existe. »
Même si de rebondissements en rebondissements, de votes en votes, l’intervention américaine semble se préciser et la Russie paraît revoir sa position quant à son soutien inconditionnel au régime syrien, une question reste en suspens: qu’avons nous véritablement à gagner en cas d’intervention militaire française en Syrie ?
Les armes politiques ont elles été utilisées jusqu’à la dernière cartouche ?
Car même si l’OCDE entre autres se montre plus optimiste sur la croissance française, notre pays compte également sur son sol de sérieux ennemis et sait devoir disposer de moyens efficaces pour combattre, sans relâche : chômage, déficits publics, impôts notamment. Or une entrée en guerre contre la Syrie susceptible de déstabiliser le fragile équilibre du Moyen-Orient pourrait au bout du compte compromettre toute perspective de relance de l’activité économique en nous plaçant sous de dangereux feux croisés, qu’il s’agisse des prix des matières premières au premier rang desquelles le pétrole et de questions de sécurité.
Cette chronique audio fait suite à celle intitulée : « Sur le pied de guerre » diffusée le 28 août dernier. Lire la suite

SUR LE PIED DE GUERRE

Alors que le son du clairon commence à se faire entendre en vue de la véritable rentrée, que les états-majors de tous bords se réunissent au grand complet pour élaborer des stratégies destinées à juguler un certain nombre de menaces qui pèsent au-dessus de nos têtes dans l’Hexagone, chacun fourbit ses armes.
Toutefois, les préoccupations économiques et sociales qui retiennent depuis déjà quelques temps l’attention en France ne peuvent masquer la perspective de frappes aériennes occidentales en Syrie qui semble se préciser. Russie et Chine continuant d’afficher leur ferme opposition à toute intervention étrangère armée contre le régime de Bachar al Assad.
Reflet du climat actuel, les places boursières Wall-Street comme Paris notamment dévissent.
Dans le même temps, Jean-Marc Ayrault, Premier ministre poursuit son opération de déminage sur les retraites,  les derniers chiffres du chômage devant être publiés mardi par l’Insee ne montrant aucune armistice sur le front de l’emploi.
Aussi, en attendant des lendemains meilleurs:  éviter tous les risques de conflits, chercher le consensus avec les différents partenaires sont deux objectifs qui semblent prévaloir au sein du gouvernement après des déclarations d’été un peu précipitées et donc corrigées.
On comprend donc aisément que cette rentrée 2013 ne s’annonce pas de tout repos tant au niveau national qu’international. Lire la suite

COUP DE PROJECTEUR DE L’OCDE SUR LES PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT A TRAVERS LE MONDE

Les inégalités économiques et sociales observées dans de nombreux pays à travers le monde ont dernièrement fait l’objet d’une analyse de la part de l’OCDE. Cette dernière proposée en langue anglaise dans une vidéo d’une durée de 3’08 permet de mieux comprendre d’où viennent les difficultés actuelles et sur quoi repose le redémarrage de l’activité et la réduction des dépenses publiques., Cette analyse met également l’accent sur les investissements qui doivent être privilégiés pour faciliter une reprise économique et éviter le creusement des déficits et des inégalités. Une leçon à vocation pédagogique qui intervient au moment où l’OCDE constate que la France reste en 2013 en tête en matière de dépenses sociales publiques qui atteignent selon une estimation 33% du PIB. De plus, l’OCDE demeure très pessimiste sur l’évolution du chômage en zone euro d’ici fin 2014. Autant d’informations qui méritent d’être prises au sérieux et renforcent l’idée selon laquelle le changement dépend avant tout des capacités de gestion et d’innovation, seules capables d’inverser la donne. Lire la suite

UN FRANCOIS HOLLANDE RESPONSABLE CHOISIT LA JOURNEE DE LA GENTILLESSE POUR SA PREMIERE CONFERENCE DE PRESSE

Lors de sa première conférence de presse,  François Hollande a répondu à une question relative aux dernières statistiques qui montrent une nouvelle augmentation du chômage en France. Un fléau qui en dépit des mesures prises par le gouvernement Ayrault ne semble ne pas devoir  s’arrêter du jour au lendemain. Le chef de l’Etat a mis en avant le crédit d’impôt destiné aux entreprises qui vise à être opérationnel dés le 1er janvier 2013. Il a également voulu rassurer  les chefs d’entreprise  quant aux conditions liées à l’évaluation de ce dispositif. Pour François Hollande, nous devons tout mettre en oeuvre pour nous adapter à de nouvelles règles de développement et de croissance . Le mot mutation a été prononcé pour répondre  au défi d’ un monde nouveau.  Le président de la République a également pu sourire  en raison de son lapsus  relatif au taux de croissance  et au  taux du déficit public. Pour cette première conférence de presse,  François Hollande a  tenu  à affirmer son attitude  responsable. On saura très vite  si sa prestation lui permet de retrouver quelques faveurs  dans les sondages. Lire la suite

LE LANGAGE GUERRIER EST UN LANGAGE NORMAL

Face aux situations de crise grave, l’art de la métaphore  guerrière tend à se développer, y compris au plus haut niveau de l’Etat. Cet art est même redevenu manifestement un constituant  et une illustration de la communication politique. De droite comme de gauche, femmes et hommes politiques, cherchent par ce biais à mobiliser la population avec des termes et expressions chocs souvent empruntés au vocabulaire guerrier et à fort relent de patriotisme. Avec Nicolas Sarkozy nous devions : »Aller chercher la croissance avec les dents ». Avec François Hollande, nous avons dernièrement eu droit au : «  Je suis en situation de combat ». Reste à savoir si dans le monde dans lequel nous vivons, l’esprit de combat peut se contenter de formules à connotation guerrière. Si les Français sont prêts à s’engager dans une lutte sans merci pour préserver leurs activités et leurs emplois. Et offrir de nouvelles perspectives d’avenir aux générations futures. Lire la suite

L’OPTIMISME MIS A MAL PAR DES SCENARIOS DE RECESSION

Dans une récente chronique présentée sous la forme d’un bulletin météo-éco  intitulé : «  Un vent d’optimisme pourrait chasser les perturbations » , AWI tentait de se  raccrocher à un optimisme raisonné, après élections. Elle se basait pour se faire sur un certain nombre de données dont personne ne peut contester l’existence, même si force est de reconnaître que ces dernières demeurent insuffisantes pour contribuer efficacement au retour de la confiance et de la croissance. Mais, c’était sans compter sur  les notes économiques publiées la semaine dernière par l’OCDE, l’OFCE ainsi que  l’INSEE, qui sont venues jeter de l’huile sur le feu. Lire la suite