AWIK-END MUSIC BIS AVEC LE TRIO LLOMARISSE


Toujours soucieuse de mettre un point d’orgue à l’actualité de la semaine, l’Awik-end music se devait, par un bis, de respecter l’ambiance la plus chaude que font souffler ces derniers temps Catalogne et Espagne.
Ce n’est toutefois pas un flamenco avec « castalognettes » que nous vous invitons à écouter et regarder, mais le Trio Llomarisse qui donnait, samedi soir, un concert à l’église Sainte Catherine de Honfleur. Né d’une rencontre entre trois guitaristes classiques aux parcours différents, le trio LLomarisse est constitué de Jonathan Lemarquand, Thomas Lavigne et Georges Troly.
Musique Ancienne avec l’interprétation d’oeuvres de John Dowland, musique baroque avec la Suite Française n°5 (bwv 816) de Jean-Sebastien Bach avec L’Estro Armonico (concerto n°12) d’Antonio Vivaldi, mais aussi musique du XIX ème et le- Trio concertant pour trois guitares op.29 d’ Antoine de Lhoyer , le programme de cette soirée ne devait pas s’arrêter en si bon chemin.
La Musique Romantique Espagnole composée par Isaac Albeniz, allait en effet donner aux trois guitaristes l’occasion de faire résonner les cordes de leurs instruments avant de livrer en ce lieu sacré la danse espagnole n°4 de d’Enrique Granados. Toujours est-il que par les temps qui courent, Don Carles et Don Mariano pourraient bien entendre crier Carmen. Cliquez ici pour consulter l’enregistrement vidéo

LA CATALOGNE POURRAIT ELLE DEVENIR LA SUISSE DU SUD DE l’EUROPE ?

Que vous ayez choisi ou non de regarder, dimanche soir, sur TF1 « The determined » interprété par l’acteur président vedette Emmanuel Macron, c’est vers les beaux alpages suisses et la lumineuse Catalogne que la webradio AWI vous invitera à porter vos yeux et oreilles en ce début de semaine.
Une initiative qui ne saurait être imputable à Guillaume Tell ou à Jean-Jacques Rousseau, citoyen de Genève.
En annonçant mardi dernier devant le Parlement que la Catalogne avait gagné par voie référendaire le droit d’être un État indépendant et de devenir une République, Carles Puigdemont, président catalan a lancé un pavé dans l’arène espagnole et semé le trouble dans le lac européen.
Même si comparaison n’est pas raison, cet événement conduit à porter une attention particulière sur une autre république neutre et bien portante qui bien que membre de l’Espace économique européen, a toujours refusé d’adhérer à l’Union européenne: la Suisse. Il en est ainsi des votations.
Modèle de démocratie, de prospérité, de paix, d’équilibre et de gestion, la Suisse dont il est question dans le dernier numéro de « Questions internationales », publié à la Documentation française, ne souffre en effet nullement de son indépendance. On peut même affirmer que ce petit pays et ses habitants en tirent manifestement bénéfice.
De plus, lorsqu’on examine et compare quelques grands indicateurs concernant la république helvétique,  et ceux de la Catalogne, on est en droit de se poser toute une série de questions afin de savoir si cette dernière ne pourrait pas finalement prétendre devenir la Suisse du sud de l’Europe. Une chronique qui s’adresse à celles et ceux qui aiment autant le chocolat que la dolça de Girone, la Llonganissa, le fuet…et ne font preuve d’aucune arrogance Chronique audio à venir

LA CATALOGNE PREND LE CHEMIN DE L’INDEPENDANCE

Plus d’une semaine après le référendum sur l’autodétermination de la Catalogne, Carles Puigdemont, président catalan s’est exprimé mardi soir au Parlement régional. Même s’il n’a pas fermé la porte à des négociations avec Madrid et proposé de suspendre la déclaration d’indépendance, il a notamment déclaré:
« Nous vivons un moment historique  »

«La Catalogne a gagné le droit d’être un État indépendant» Lire la suite

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – CATALOGNE


Cette image est aussi symbolique que révélatrice de la quête d’indépendance revendiquée par la Catalogne qui s’est traduite dernièrement par l’organisation d’un référendum.
Face à cette situation qui pourrait faire renaître un courant indépendantiste dans bien d’autres pays, provinces et régions et venir ainsi perturber quelque peu la gouvernance de pays membres de l’Union européenne, cette actualité révèle l’un des temps forts de la semaine. L’occasion de rappeler que la menace d’extinction de l’âne catalan, aux caractéristiques propres, a fait de cet animal le symbole très populaire de la Catalogne. Considéré comme l’emblème non officiel, il renvoie par effet miroir à celui du taureau d’Osborne, taureau noir, symbole culturel  très populaire auprès des Espagnols, pour sa part représentatif d’une Espagne aujourd’hui confrontée à une nouvelle menace séparatiste. Et qui a gagné à l’Euromillions, vendredi 6 octobre ? Je vous le donne en mille: un Espagnol ! Il a tout de même empoché 190 millions d’euros. Lire la suite