AWIK-END MUSIC – POUR N’AVOIR RIEN A REGRETTER

Capture d’écran 2018-02-10

Les paroles adressées par Bigflo et Oli, récompensés à l’occasion des Victoires de la Musique 2018 pour leur chanson originale « Dommage » nous ont paru devoir figurer en bonne place en cet Awik-end Music. Un choix qui ne saurait faire abstraction des prix décernés aux autres compositeurs et interprètes, qu’il s’agisse de Orelsan, rappeur sacré artiste masculin de l’année, qui a également remporté les trophées de la meilleure création audiovisuelle; Charlotte Gainsbourg, nommée artiste féminine de l’année; Juliette Armanet pour son album révélation « Petite amie « , la suite de la liste des vainqueurs figurant en codicille*.
En remerciant les acteurs silencieux de leur réussite, lors de la 33e cérémonie des Victoires de la Musique, les deux frères toulousains « Bigflo et Oli » ont su s’inspirer de ce qui a fait leur succès. Les paroles de leur chanson croisent une vérité qui veut qu’au cours d’une vie, on doive toujours, sur le plan personnel comme professionnel, ne pas avoir à regretter que ce qu’on a pas fait voire osé faire. Alors que bien des philosophes et écrivains se sont penchés sur la notion de regret, Sacha Guitry précisait  » Citer les pensées des autres, c’est souvent regretter de ne pas les avoir eues soi-même ». Il faut donc soutenir la bonne inspiration qui veut que la confiance en soi et la volonté d’entreprendre demeurent des moteurs d’une saine existence. Cliquez ici pour visualiser via Youtube le clip video Vevo de la chanson

AWIK-END MUSIC WITH FKJ

Si vous ne vous laissez pas envoûter par  » Vibin’ Out with » pur extrait d’une improvisation, c’est qu’une épaisse carapace vous empêche de ressentir les vibrations et de vous laisser emporter au son de cette musique et d’une voix (((0))). Tiré de l’album « French Kiwi Juice » by FKJ (Roche Musique), ce savoureux morceau apporte, grâce au magnifique clip vidéo réalisée par Arsedi, un bain de douceur au rythmé registre de Vincent Fenton, aka Fkj, multi-instrumentiste, qui nous avait déjà surpris dans des compositions originales davantage axées R&B, jazz, funk. Fkj est un king de la musique électronique et du mélange des genres. A celles et ceux qui souhaitent suivre ses prochains concerts, il faudra attendre 2018. Il sera le 2 février au Trianon à Paris; le 3 février au Transbordeur à Villeurbanne (69); le 20 octobre à l’Olympia Bruno Coquatrix à Paris. A ne manquer  sous aucun prétexte. En attendant, en cet Awik-end music, laissez vous enchanter  par la volupté. It’s so good ! Cliquez ici pour consulter le clip vidéo

AWIK-END MUSIC WITH STACEY KENT

Invitée vendredi soir sur JazzFM, webradio britannique consultable en cliquant ici, Stacey Kent chanteuse américaine de jazz, née le 27 mars 1968 à South Orange, dans le New Jersey, est aussi à l’aise dans le swing que dans la ballade. De plus, au-delà de ses interprétations en anglais, certaines chansons comme « Ces petits rien »  » Jardins d’hiver » « Les vacances au bord de la mer » témoignent d’une parfaite maîtrise de notre langue. C’est d’ailleurs entre autres ce qui lui avait valu, en 2010, d’être décorée de l’Ordre des Arts et des Lettres par la ministre français de la culture, Christine Albanel. »Mieux vaut n’penser à rien Que n’pas penser du tout » certes, mais si vous aimez Stacey Kent toujours entourée d’excellents musiciens, retenez qu’elle donnera prochainement plusieurs concerts. Elle sera ainsi le 9 novembre à la Cité Internationale (Amphitheatre/Salle 3000/Auditorium Lumiere) A Lyon;  le 14 novembre au Silo à Marseille, dans le cadre du festival JAZZ SUR LA VILLE;  le 17 novembre avec l’orchestre philharmonique de Monte-Carlo à l’Opéra Garnier de Monaco qui a aussi son Jazz Festival;  le 19 novembre à Paris, Salle Pleyel lors du festival BLUE NOTE FESTIVAL. Pour peu qu’il reste encore quelques places, vous avez tout intérêt à réserver très vite. Sinon, vous devrez attendre 2018. Ou encore vous procurer son dernier album de 2017 : « I Know I Dream: The Orchestral Sessions ». Histoire de vous prouver qu’il ne faut jamais passer à côté de l’essentiel, l’Awik-end Music vous invite à  enchanter vos oreilles en fermant les yeux. Cliquez ici pour écouter Stacey Kent

AWIK-END MUSIC – WITH PHRONESIS

La phronesis est un concept philosophique qui fût utilisé chez Platon et Aristote pour signifier la réflexion et la prudence. Elle est cette faculté de choisir le « juste milieu » dans des circonstances concrètes chaque fois différentes et en partie imprévisibles.
Mais Phronesis est aussi le nom d’un jeune trio de jazz danois qui fait appel à votre sagacité pour réjouir vos tympans. Un parfum d’été jazz. Cliquez ici pour régaler vos oreilles

AWIK-END MUSIC NE DIT PAS NON


Voilà une fraicheur bienvenue. C’est une voix : une vraie ! Son nom de scène est Camille. Son nouvel album « OUÏ » vient de sortir. Elle a le même âge qu’Emmanuel Macron, mais ne fait pas de politique. Elle a fait hypokhâgne au lycée Henri-IV de Paris avant d’être admise à l’Institut d’études politiques de Paris où elle a consacré son stage à la production de son son premier album. Partie avec « Le sac des filles » en 2002, cette auteur-compositeur-interprète avait créé la surprise dés 2005 avec « Le Fil », un album au concept étonnant, construit sur le « fil » ou le « bourdon » : une seule note, un si en l’occurrence, qui forme un long segue du début à la fin de l’album. Un disque de platine avant de recevoir en 2009 une récompense dans la catégorie « Artiste Interprète Féminine » de l’année aux 24e Victoires de la musique. Son parcours est ponctué de bonnes notes. Quand Camille ne nous enchante pas, elle apparaît au cinéma en incarnant une chanteuse dans « Les Morsures de l’aube », le premier film d’Antoine de Caunes. Elle est également la voix française du personnage de Colette dans Ratatouille, un film du studio d’animation Pixar, sorti en août 2007. En 2011, la chanson « Ta Douleur » est reprise dans le célèbre show américain Saturday Night Live, lors d’une danse improvisée par Emma Stone. La même année, elle sort l’album « Ilo Veyou » (titre anagramme de « I love you) », nommé aux Victoires de la musique 2013 et dont la chanson « Allez allez allez » remporte la victoire de la chanson de l’année.Elle écrit et interprète entre autres trois chansons pour le film d’animation Le Petit Prince, sorti en 2015.
Elle était en concert à Paris, à la Cigale les 7 et 9 juin dernier avant d’entamer une tournée. La présentation étant faite, il ne reste plus qu’à l’écouter avec cette rafraîchissante « Fontaine de lait ». Cliquez ici pour consulter le clip vidéo