AWIK-END MUSIC WITH MARGUERITE SUR FOND GILETS JAUNES*


Jeunesse, spontanéité, lucidité, optimisme, ouverture d’esprit font de Marguerite une artiste qui méritait de figurer, cette semaine, en bonne place à l’occasion de cet Awik-End Music.

Entourée de ses musiciens: Vincent, organiste et compositeur qui est également son mari; Jean-Charles, batteur et Esteban, contrebassiste, Marguerite Chauvin n’a pas manqué de surprendre en produisant et diffusant, le 1er janvier 2019, son clip vidéo sur Internet.

Son interprétation parodique de « Les Gentils Les Méchants Gilets jaunes » sur un air célèbre de Michel Fugain, qui bénéficie d’une chorégraphie simple et efficace, ne pouvait que faire le buzz.

AWI dont la curiosité est insatiable se devait de nouer le contact avec cette jeune femme qui a su glisser un rayon de soleil apaisant au milieu d’une grisaille sociale, qu’elle a souhaité dénoncer à sa façon, en qualité d’observatrice.

A celles et ceux qui s’interrogent sur la façon qu’a Marguerite d’aborder les manifestations qui ont lieu depuis le 17 novembre en France, elle livre son sentiment profond qui veut que : » L’humour permet de prendre de la hauteur face à la colère et à la douleur, mais aussi de retrouver une sérénité qui facilite une action intelligente face aux difficultés rencontrées, en évitant le recours à toute forme de violence »

C’est entre autres ce qu’elle souligne lors de l’interview audio qu’elle nous a accordée, mais c’est également ce qui ressort de son formidable clip vidéo. Ces deux séquences ouvrent espoir en de meilleurs lendemains, tout en donnant de la voix aux légitimes préoccupations exprimées par de nombreux Français.

Pour découvrir ce mix et accéder au player audio, d’une part et au clip vidéo,d’autre part, il vous suffit de cliquer sur le lien qui vous invite à en savoir plus voire à partager. C’est bien vu et çà ne peut pas faire de mal ! Parole et musique

AWIK-END MUSIC WITH NANCY WILSON

Comment rester insensible entre autres à cette interprétation de « Someone to watch over me » par Nancy Wilson qui a tiré sa révérence, cette semaine, à l’âge de 81 ans, chez elle à Pioneertown. Cette chanteuse s’inscrivait parmi ces Reines du Jazz qui par leurs voix ont su nous balader et nous enchanter, sans ne jamais prendre une ride, comme en témoigne cette superbe prestation enregistrée en 2007. Nancy Wilson qui se présentait comme une styliste de la chanson, avait dés ses débuts, dans les années 60, remporté plusieurs Grammy Awards, des trophées de la musique américaine équivalents aux Victoires de la musique, dont celui de meilleure performance R & B en 1965, avec son How Glad I Am, puis deux Grammy pour ses albums de jazz R.S.V.P (Rare Songs, Very Personal) en 2005, avant de terminer son parcours avec son Turned to Blue en 2007. Elle avait choisi de mettre fin à sa carrière de chanteuse en 2011, après avoir côtoyé les plus grands noms du jazz à l’instar d’Ella Fidgerald et de Al Jarreau. Elle est partie en nous laissant de nombreux trésors qui demeureront gravés du sceau « Eternité ». Ce que vous êtes invités à écouter correspond à l’un de ces derniers titres qui avait valeur de message : « Taking a Chance on Love » Cliquez ici pour retrouver Nancy Wilson en concert

AWIK-END MUSIC WITH VANINA DE FRANCO

Née en Poésie, Vanina de Franco s’est retrouvée un jour à l’un de ces carrefours de la vie où il faut choisir : d’un côté, un métier d’ingénieur en environnement, de l’autre une passion de toujours pour la musique.
Trois ans et plus de 150 concerts plus tard, après s’être produite sur des scènes nationales et internationales de toutes les tailles, la voici qui présente son premier album : « HyperCardioïde » dont elle a écrit textes et musiques.
Sa musique se situe au croisement du jazz et de la chanson française, deux arts qui la fascinent et dont elle maîtrise les pouvoirs. Des valses Barbaresques aux swings Gainsbourisants, en passant par de petites douceurs à la Camille, Vanina sait puiser dans ce qu’il y a de meilleur sans ne jamais faire de copier-coller. Et lorsqu’on ajoute à son originalité un peu de dérision, quelques déchirures et un zeste de folie, on ressent cet émerveillement qui touche au coeur en passant par les oreilles.
Vanina est par son sens du rythme, la musicalité qui transpire de sa justesse et la façon dont elle pose sa voix, une artiste multiple. Tout réside dans son art d’écrire et de raconter, sans abuser de la puissance de son instrument vocal, en prenant soin de mettre toute sa sincérité à faire sentir chaque miroitement du texte.
Vanina a bien compris qu’en fin de compte, mettre un peu de Poésie en Mélodie, ça parle forcément à tout le monde. Le clip vidéo qui vous est  proposé à l’occasion de cet Awik-end music vous donne un avant goût de son album qui vous entraînera sans nul doute cet été et bien après. Cliquez ici pour découvrir

AWIK-END MUSIC WITH JOSS STONE

Avant de vous abandonner pendant quelques jours, la semaine prochaine, l’Awik-end music a choisi de vous faire partager ce  » Then You Can Tell Me Goodbye »  interprété par Joss Stone, auteure, compositrice, chanteuse de musique soul et actrice anglaise.
En juillet 2008, elle avait enregistré avec Johnny Hallyday une reprise du titre « Unchained Melody, » sur l’album du chanteur « Ça ne finira jamais ».
Végétarienne, Joss Stone est une militante qui s’est fait remarquer à plusieurs reprises en tant que chanteuse mais aussi en tant qu’actrice. Elle avait manifesté en 2011 pour que les bonnets de la Garde Royale anglaise, fabriqués en poil d’ours noirs, soient remplacés par des bonnets en synthétique, d’ores et déjà dessinés par Stella McCartney.
Le 3 novembre 2008, Joss Stone avait également participé au concert HeadCount à New York qui avait pour objectif d’inciter les gens à voter.
En 2009 et 2010, on la retrouvait dans le rôle d’Anne de Clèves dans les 3e et 4e saisons de la série télévisée « Les Tudors ».
En 2010, elle incarnait la « James Bond girl » Nicole Hunter dans le jeu vidéo Blood Stone 007, et allait composer avec Dave Stewart la chanson du générique « I’ll take it all » qu’elle   interprétait. En dehors de ses singles et albums qui ont remporté un véritable succès, il est  intéressant  d’observer que ses chansons LOVE et « It’s a men’s men’s men’s world » sont utilisées pour les publicités de « Coco Mademoiselle » de Chanel dont l’égérie est Keira Knightley. Bref, comme en témoigne entre autres ce qui précède, Joss Stone qui n’a que 31 ans dispose bel et bien de plus d’une corde à son arc. See you soon on the indépendant webradio webtv AWI ! Cliquez ici pour consulter le clip vidéo

AWIK-END MUSIC WITH CORINNE BAILEY RAE

Son dernier album The Heart Speaks in Whispers est sorti en 2016.
Inspirée par Led Zeppelin, Primal Scream, Björk, Massive Attack ou encore Jill Scott, Corinne Bailey Rae est une chanteuse, guitariste anglaise, née le 26 février 1979 à Leeds.
Son premier titre, « Like a Star », sorti en novembre 2005 chez EMI puis son premier album éponyme en février 2006 lui ont très vite permis de devenir n°1 dans les charts anglais et d’entrer dans le top ten des charts américains.
Tissées de soul, jazz, blues, ses compositions et interprétations sont teintées de charme et d’élégance.
Après avoir commencé par chanter dans les églises puis avoir peaufiné son style pour devenir l’une des révélations qui lui valu d’être élue Sound of 2006 par le site de la BBC News, Corinne Bailey Rae a le chic de de créer l’envoutement musical. En février 2010, très affectée par la mort tragique de son mari Jason Rae, originaire d’Aberdeen, et saxophoniste du groupe The Haggis Horns, survenue en mars 2008, elle avait malgré tout sorti son second album, The Sea. Le clip vidéo sous titré enregistré lors d’un concert offre la possibilité de ne rien perdre des paroles de cet amazing  » Till It Happens To You ». Cliquez ici pour consulter le clip vidéo

AWIK-END MUSIC WITH TONI BRAXTON

Si Toni Braxton ne fait pas encore partie de votre top ten, il y a de fortes chances pour çà devienne le cas. Comment ne pas se laisser séduire par l’interprétation de « Deadwood » que livre cette chanteuse pianiste, musicienne, productrice, actrice, mais aussi personnalité médiatique et philanthrope américaine ? Agée aujourd’hui de 50 ans, elle peut se vanter d’un riche parcours musical et de nombreux succès. Vous ne regretterez certainement pas de l’écouter grâce au clip vidéo que nous vous invitons à consulter en ce premier Awik-end music de juin. Cliquez ici pour découvrir Toni Braxton

AWIK-END MUSIC – ADAGIETTO SYMPHONIE N°5 DE GUSTAVE MAHLER

C’est dans ce petit refuge que la Symphonie n° 5 en do dièse mineur de Gustav Mahler a été composée entre 1901 et 1902. L’Adagietto qui fait partie de cette symphonie n°5, magnifiquement interprété par le Word Orchestra For Peace, avait toutes raisons de s’inscrire en illustration sonore d’une nouvelle semaine agitée. La structure générale de la symphonie, du sombre rythme de marche jusqu’au climax victorieux du choral dans le Rondo-Finale, montre une victoire face à la mort, un renouveau face à la fatalité. Selon une source de l’entourage du compositeur, cet Adagietto n’est autre qu’une lettre d’amour en musique destinée à Alma Schindler devenue sa femme, bien que Gustave Mahler n’ait laissé aucune note ou lettre permettant de valider cette hypothèse. Luchino Visconti a contribué à faire connaitre l’Adagietto de cette symphonie au grand public avec son film « Mort à Venise » sorti en 1971. Cliquez ici pour écouter l’Adagietto

AWIK-END MUSIC WITH KEJAM FEAT LISA TAYLOR

Il n’y pas de mai, du moins en ce dernier week-end d’avril. C’est pourquoi en l’absence d’informations percutantes susceptibles de fournir de sonnants arguments visant à vous séduire concernant le morceau intitulé :  » Take me higher » que l’on doit à Kejam Feat Lisa Taylor, l’Awik-end music ne pouvait aujourd’hui que vous inviter à vous laisser prendre par le bon rythme. Il est parfois des ponctuations musicales qui sans entrer dans le Top 10 du moment se passent de tout commentaire pour les décrire. Démonstration sans plus attendre ! Cliquez ici pour entendre et comprendre

AWIK-END MUSIC WITH THE ART OF NOISE

Allez comprendre pourquoi l’Awik-end music a cédé au « Moments in Love » ? Un parfum d’été, une envie de prendre  un peu de recul, de déconnecter des turbulences de l’actualité nationale et internationale. Histoire de conserver néanmoins les yeux ouverts et de donner aux oreilles ce qui fait vibrer leurs tympans, c’est à une ballade planante que vous êtes invités. The Art of Noise est un groupe britannique de musique new wave qui a vu le jour à Londres en 1983. Créé par le journaliste Paul Morley et le producteur Trevor Horn ainsi que des musiciens de studio Anne Dudley, Gary Langan et J.J. Jeczalik, la formation est originale à plus titre.
La plupart des compositions instrumentales sont des collages mélodiques originaux et intelligents, fondés sur la technologie d’échantillonneur numérique (sampler), qui était nouvelle à cette époque. Trevor Horn fût d’ailleurs l’un des tout premiers à acquérir un Fairlight CMI (Computer Musical Instrument), échantillonneur largement utilisé par le groupe ensuite.
Art of Noise a été remarqué pour l’utilisation de l’électronique et des ordinateurs, en particulier la technique  innovante de l’échantillonnage. Le nom du groupe fait référence à l’essai « L’arte dei Rumori » du peintre et compositeur futuriste italien Luigi Russolo. Laissez-vous porter çà ne peut que vous faire du bien. On se  détend ! Et pour cela cliquez ici

L’AWIK-END MUSIC – LA BOXEUSE AMOUREUSE

C’est avec cette superbe chanson d’Arthur Higelin, dit Arthur H, musicien et chanteur français, également peintre et illustrateur, qu’il nous a semblé concordant de mettre en valeur l’un des temps forts de l’actualité de la semaine dont AWI et le webmagazine féminin Women e-life se sont fait l’écho. Ce single du fils de Jacques Higelin donne un sublime avant goût de l’album qui sortira en 2018. De plus, dans le  droit fil de l’émission consacrée au réseau « Femmes et Challenges » la chanson porte en elle un message que toutes les femmes doivent avoir à l’esprit pour assurer leur parcours professionnel mais aussi personnel. Difficile de faire mieux ! Pour visualiser le magnifique clip vidéo réalisé par Eléonore Mercier mettant en scène la danseuse Marie-Agnès Gillot et l’acteur Roschdy Zem dans un combat de boxe chorégraphié, il vous suffit de cliquer Ici