L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – BONNE PÊCHE

Pêche miraculeuse à Honfleur -Photo: PG/AWI


Alors que le chef de l’État a prononcé aujourd’hui, lors de l’inauguration du salon de l’agriculture à Paris, un discours au cours duquel il a notamment appelé à « réinventer » la politique agricole commune (PAC), AWI s’est tourné de bon matin vers les étals nos pêcheurs qui s’inquiètent légitimement de leur sort sur fond de politique commune de la pêche (PCP). Lire la suite

PERFORMANCES ENVIRONNEMENTALES : LA TURQUIE A ENCORE BEAUCOUP A FAIRE


Oui, cette image teintée « tourisme » est superbe. On se croirait au royaume des Mille et Une Nuits. Mais la réalité est tout autre !

Sans mesures concrètes pour améliorer l’efficacité énergétique et accroître l’utilisation des sources d’énergie renouvelables, la Turquie continuera d’augmenter ses émissions de gaz à effet de serre au cours des prochaines années. Telle est la conclusion que tirent les auteurs du dernier rapport publié par l’OCDE qui ne manquent pas de faire quelques recommandations pour remédier à la situation.

Les causes des mauvaises performances environnementales de ce pays de près de 80 millions d’ habitants auxquels s’ajoute 1,9 million de réfugiés syriens, et dont la population urbaine représente 75 %, s’expliquent pour plusieurs raisons.

Tout d’abord une forte dépendance au charbon, pétrole et gaz, les énergies fossiles représentant 88% du mix énergétique, mais aussi une demande énergétique en forte croissance.

Pourtant, en une décennie, des incitations à l’investissement ont permis de doubler l’utilisation d’énergies renouvelables qui atteignent désormais 12%. Tout reste donc à faire. Lire la suite

FEVRIER 2019 : PORTEUR DE BONNES NOUVELLES ET INITIATIVES

Des centaines de manifestants devant le ministère de l’Ecologie à Paris © AFP / Jacques Demarthon


Février 2019, serait-il le mois du grand réveil ?

En France notamment, un certain nombre de bonnes nouvelles et initiatives se sont posées dans le paysage tourmenté de l’actualité*.
On pourrait appeler cela un ressaisissement !

Que aqueo ?
Le marché de l’emploi affiche une reprise notable, le chômage de masse enregistre une sensible décrue, les créations d’entreprises vont bon train. Quant au CAC40, très sensible aux incertitudes de tous ordres, sa tendance nettement haussière qui fait écho à celle enregistrée sur les autres places financières, n’est pas faite pour déplaire, même s’il faut toujours se montrer prudent compte tenu du caractère imprévisible d’évènements susceptibles d’intervenir.

Il ne manquerait plus que la consommation des ménages reprenne de l’élan sur fond d’amélioration du pouvoir d’achat et que les samedis jaunes s’éclipsent pour qu’un optimisme raisonné et partagé vienne couronner le tout. Et surtout conduise les adultes à regarder en face des réalités écologiques qui inquiètent légitimement la jeunesse partout dans le monde.

Quoi qu’il en soit, le retournement de situation perceptible mérite d’être évoqué, tant nous semblions depuis trop longtemps partis sur une pente glissante et dangereuse sur le plan politique, économique, social et environnemental. Lire la suite

AWIK-END MUSIC – HOMMAGE A PIERRE BOUTEILLER

Bonjour…Parce qu’il a beaucoup influencé, sans le savoir, mon entrée dans l’univers de la radio, je tenais ce week-end à rendre hommage à Pierre Bouteiller, journaliste de radio et télévision de talent à la forte personnalité, qui nous a quitté le 10 mars sur un air de Jazz. Ce « Girl Talk » que l’on doit au compositeur américain Neal Hefti fût, en effet, l’un des indicatifs marquants de ses émissions sur France Inter et TSF. « Girl Talk » superbe mélodie, est ici interprétée par la chanteuse américaine Devyn Rush, enregistrée le 1er juillet 2015.Patrick Gorgeon Cliquez ici pour consulter le clip vidéo

L’AWIK-END MUSIC AVEC MARCUS MILLER

Né à Brooklyn,  le 14 juin 1959, William Henry Marcus Miller, Jr. est un compositeur et bassiste de jazz fusion.
Il se définit lui-même comme un bassiste « funk avec une immense connaissance du jazz » (North Sea Jazz Cruise, Patrick Savey).  C’est incontestablement l’un des meilleurs musiciens de groove du siècle avec une précision et performance incroyables.
Techniquement, il se distingue par sa grande maîtrise des techniques complexes comme le slap.
Multi-instrumentiste, il a débuté avec la clarinette avant de se consacrer particulièrement à la basse et la clarinette basse. Avec Miles Davis, il sera remarqué dans les années 1980 avec l’enregistrement de l’album Tutu. William Henry Marcus Miller a bien des cordes à son arc. Le retrouver en live lors d’un concert au North Sea Jazz Festival en 2015 vous fera le plus grand bien. Comme quoi l’Awi-Mage de la semaine ne relevait pas du totalement du hasard ! Cliquez ici pour suivre le concert

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – FOLK DES VAGUES

Il est curieux d’observer à quel point la mer et le sable savent jouer de multiples instruments. Jamais en panne d’accords, ce duo nature laisse à penser que le chant des sirènes existe bel et bien. Mais que nous ne l’entendons pas toujours ! A vous d’imaginer la mélodie

QUAND L’IRAN TEMOIGNE UNE VOLONTE D’OUVERTURE ET DE DIALOGUE

Monsieur Ali Ahani, Ambassadeur de la République Islamique d’Iran à Paris depuis 2012, répond aux questions de Patrick Gorgeon, journaliste et directeur de la rédaction de la webradio webtv indépendante AWI. Lire la suite

L’ECONOMIE COLLABORATIVE OBJET DE CURIOSITE ET ILLUSTRATION DE PROFONDS CHANGEMENTS

Le rapport intitulé : « Enjeux et perspectives de l’économie collaborative » qui a été remis le 8 février à Manuel valls par le député socialiste Pascal Terrasse met il faut le reconnaître les pieds dans le plat.
En proposant 19 pistes visant à organiser les conditions d’une cohabitation harmonieuse entre acteurs conventionnels et acteurs improvisés, dans le cadre d’échanges commerciaux, l’idée consiste à créer l’obligation pour les plateformes de mise en relation des fournisseurs et utilisateurs de biens et services de transmettre aux administrations fiscale et sociales le montant des transactions.
Les années 2010 ont vu l’émergence d’un mouvement appelé « empowerment » qui souligne l’implication de plus en plus importante du consommateur dans les transactions qui devient ainsi un « consommacteur ».
Si le phénomène remonte en réalité à la nuit des temps, le troc et les échanges commerciaux entre particuliers ayant toujours existé, le boom relativement récent s’explique en grande partie pour deux raisons.
Tout d’abord , l’influence des nouvelles technologies de l’information et de la communication qui facilitent les échanges y compris commerciaux de toute nature.
Ensuite, le profond changement du mode de fonctionnement de notre société de consommation qui ne privilégie plus le fait de posséder mais davantage celui d’utiliser des biens et services. Les « consommacteurs » sont présents dans toutes les catégories sociales et tranches d’âge, même si les citadins jeunes actifs se montrent les plus accrocs à cette nouvelle pratique, qu’il s’agisse de transport, d’alimentation, de vêtements, de logement et d’hébergement, de financement…
Le succès remporté par les plateformes dédiées à ces activités, type Uber, Blablacar, Airbnb, Le bon coin… s’explique donc aisément. A titre indicatif, ce dernier site propose plus d’offres d’emploi que Pôle emploi.
Comme le précise le rapport précédemment cité qui a permis de croiser les résultats de plusieurs études et enquêtes d’opinions, la France fait avec les Etats-Unis et l’Espagne partie du trio de tête des pays où la consommation collaborative s’est le plus développée.
L’économie collaborative représente un marché de 15 milliards de dollars qui pourrait atteindre 335 milliards de dollars en 2025, ce qui représente un taux de croissance annuel moyen de + 36,4%.
D’où la nécessité d’éclaircir les droits et devoirs des consommacteurs et des acteurs conventionnels, à travers l’adoption de quelques règles de bon sens qui ne tuent pas la poule et l’œuf, histoire de ne pas toucher au grisbi.