REMEMBER ! FEDERICA MOGHERINI PARVIENT A UN ACCORD HISTORIQUE SUR LE PROGRAMME NUCLÉAIRE IRANIEN


Comme en témoigne cette image, nous avions à l’époque toutes les raisons de nous réjouir ! Parce qu’il faut savoir se souvenir de ces grands moments encourageants qui ont marqué l’Histoire, AWI se devait de rediffuser aujourd’hui la chronique mise en ligne le 14 juillet 2015. L’accord historique sur le nucléaire iranien qui venait d’être signé augurait d’un heureux dénouement fruit de plus de dix années de pourparlers.
Le texte de présentation de la chronique audio était le suivant :
« En désignant en septembre 2014, le Premier ministre polonais Donald Tusk à la présidence du Conseil européen et Federica Mogherini, ministre italienne des Affaires étrangères, au poste de Haut Représentant de l’UE pour la politique étrangère et de sécurité commune, les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne ne s’y sont pas trompés.
A 57 ans, le chef du gouvernement polonais avait succédé le 1er décembre au Belge Herman Van Rompuy au poste de président du Conseil européen.
Quant à la ministre italienne, âgée de seulement 41 ans, elle allait devenir le 1er novembre Haut Représentant de l’UE pour la politique étrangère et de sécurité commune, fonction inaugurée il y a cinq ans par la Britannique Catherine Ashton, par ailleurs vice-présidente de la Commission européenne.
Avec la crise grecque pour l’un, le programme nucléaire iranien pour l’autre, ces deux pointures ont su apporter une solide démonstration de leurs compétences au regard des dossiers particulièrement  délicats et complexes qu’ils ont dû gérer depuis leur entrée en fonction. Le succès remporté par Federica Mogherini, qui n’était pas donnée gagnante au départ, méritait que cette femme soit mieux connue. Car en parvenant à la signature d’un accord sur le programme nucléaire de Téhéran qui permettra une levée des sanctions économiques pesant sur la République islamique, il devrait ainsi être mis fin au climat délétère qui empoisonnait depuis douze ans les relations internationales. Il s’agit sans conteste d’une victoire de la diplomatie ». Par ailleurs, l’émission proposée en février 2016 sous le titre  » QUAND L’IRAN TEMOIGNE UNE VOLONTE D’OUVERTURE ET DE DIAlOGUE » avait permis à Patrick Gorgeon d’interviewer Monsieur Ali Ahani, Ambassadeur de la République Islamique d’Iran à Paris depuis 2012.
Cette intervention faisait suite à la récente visite à Paris, du Président iranien, Monsieur Hassan Rohani. Instructive à plus titre cette interview exclusive apporte un éclairage saisissant après la déchirure par Donald Trump de l’accord nucléaire iranien. Car par sa décision unilatérale, le 45e président des Etats-Unis, brise les espoirs de ce que le président Rohani qualifiait lui même « de long chemin à parcourir ». Cliquez ici pour écouter la chronique audio du 14 juillet 2015

AWIK-END MUSIC – HOMMAGE A PIERRE BOUTEILLER

Bonjour…Parce qu’il a beaucoup influencé, sans le savoir, mon entrée dans l’univers de la radio, je tenais ce week-end à rendre hommage à Pierre Bouteiller, journaliste de radio et télévision de talent à la forte personnalité, qui nous a quitté le 10 mars sur un air de Jazz. Ce « Girl Talk » que l’on doit au compositeur américain Neal Hefti fût, en effet, l’un des indicatifs marquants de ses émissions sur France Inter et TSF. « Girl Talk » superbe mélodie, est ici interprétée par la chanteuse américaine Devyn Rush, enregistrée le 1er juillet 2015.Patrick Gorgeon Cliquez ici pour consulter le clip vidéo

QUAND « LE POINT » SE PENCHE SUR LA BANDE F.M.

Cette semaine, la couverture du magazine « Le Point » fournit à la webradio webtv indépendante AWI l’occasion de revenir sur la chronique vidéo diffusée, le 24 janvier 2017, intitulée : « TRUMP ET TWEETS AUX ETATS-UNIS – BANDE FM EN FRANCE ». Tout d’abord parce que les manifestations de femmes, organisées entre autres aux Etats-Unis, en réaction aux propos tenus par Donald Trump, élu 45e président des Etats-Unis, nous permettent de rappeler la récente création de Women e-life, un nouveau web magazine destiné aux femmes actives. Ensuite, parce que cette chronique vidéo évoquait déjà la possible mise en lumière de la bande FM, dite Fillon… Macron, dans le paysage politique et médiatique français. Voilà pourquoi, nous n’avons pu résister à l’envie de rediffusion de cette dernière qui, comme vous serez amenés à le constater, laissait percevoir pour ces deux candidats à la présidentielle, aux programmes très différents, d’intéressantes perspectives en termes d’audience, gages d’une campagne la plus animée et surprenante que jamais. Sans négliger pour autant les éventuels parasites et perturbations susceptibles de perturber le bon déroulement des évènements. Alain Juppé ayant déclaré lundi « une bonne fois pour toutes » qu’il ne serait pas candidat à la présidence à la place de François Fillon, le suspens du prochain épisode semble donc écrit d’avance. A mois qu’il ne nous faille suivre le corbillard pour un enterrement de première classe. Cliquez ici pour consulter la chronique vidéo

L’AWIK-END MUSIC AVEC MARCUS MILLER

Né à Brooklyn,  le 14 juin 1959, William Henry Marcus Miller, Jr. est un compositeur et bassiste de jazz fusion.
Il se définit lui-même comme un bassiste « funk avec une immense connaissance du jazz » (North Sea Jazz Cruise, Patrick Savey).  C’est incontestablement l’un des meilleurs musiciens de groove du siècle avec une précision et performance incroyables.
Techniquement, il se distingue par sa grande maîtrise des techniques complexes comme le slap.
Multi-instrumentiste, il a débuté avec la clarinette avant de se consacrer particulièrement à la basse et la clarinette basse. Avec Miles Davis, il sera remarqué dans les années 1980 avec l’enregistrement de l’album Tutu. William Henry Marcus Miller a bien des cordes à son arc. Le retrouver en live lors d’un concert au North Sea Jazz Festival en 2015 vous fera le plus grand bien. Comme quoi l’Awi-Mage de la semaine ne relevait pas du totalement du hasard ! Cliquez ici pour suivre le concert

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – FOLK DES VAGUES

Il est curieux d’observer à quel point la mer et le sable savent jouer de multiples instruments. Jamais en panne d’accords, ce duo nature laisse à penser que le chant des sirènes existe bel et bien. Mais que nous ne l’entendons pas toujours ! A vous d’imaginer la mélodie

« CETA » SIGNE MAIS « CETA » FAIRE !

En apprenant que les députés du Parlement européen avaient ratifié mercredi le Traité Ceta de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada, Donald Trump qui n’a pas tweeté a néanmoins certainement été très agacé. Négocié à grand peine pendant sept ans et toujours très contesté, le Comprehensive Economic and Trade Agreement (CETA) a pour objectif de booster de 25 % les échanges commerciaux des biens et services entre les deux parties. Cet accord qui supprime 99% des droits de douane entre l’UE et le Canada, tout en ouvrant aux entreprises européennes l’accès aux marchés publics canadiens est une bonne nouvelle, les entreprises canadiennes ayant pour leur part déjà accès aux marchés européens et donc français. Toutefois, ce CETA ne se traduit pas par l’expression d’un satisfecit de tous les secteurs d’activités concernés au premier rang desquels, l’agro-alimentaire et les défenseurs de l’environnement. Des doutes sont en effet émis par ses détracteurs quant aux risques inhérents à la possible introduction de produits chimiques et autres substances polluantes dont l’utilisation a souvent été proscrite dans de nombreux pays membres de l’UE, certains allant également jusqu’à dénoncer une concurrence déloyale. Alors que 45e président des Etats-Unis se montre protectionniste voire isolationniste afin de faire avancer son ambitieux projet du « Great América Again », la dragée « CETA » pourrait s’avérer assez amère à son goût, surtout au moment où le désengagement de la première puissance mondiale vis à vis de l’Europe tend à se confirmer. Histoire de vous permettre de mieux comprendre de quoi il retourne avec cet accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada qui pourrait encore prendre quelques mois voire quelques années avant de devenir définitif, nous avons estimé opportun de vous inviter à consulter la séquence vidéo proposée à ce sujet par le Monde. Maxime Vaudano, journaliste au service décodeurs du quotidien, rappelle les grands enjeux de ce traité nouvelle génération. L’occasion de préciser que Emmanuel Macron est le seul candidat à la présidentielle 2017 à s’être ouvertement déclaré favorable à cet accord de libre-échange UE-Canada. Cliquez ici pour visualiser la séquence vidéo

CETA : L’INSTRUMENT D’UNE VOLONTE D’HARMONIE

cetaL’acronyme CETA qui signifie en clair « Comprehensive Economic and Trade Agreement » aura donné bien du fil à retordre à ses partisans comme à ses détracteurs.
Pas moins de sept années auront été nécessaires pour parvenir, le 30 octobre 2016, à la signature d’un traité de libre échange entre le Canada et l’Union européenne.
Il faudra néanmoins attendre encore quelques mois pour que ce dernier soit définitivement scellé par l’ensemble des Parlements nationaux et régionaux de l’UE et celui du Canada.
Le CETA présente plusieurs caractéristiques et avantages. Tout d’abord parce qu’il entrainera la suppression de près de 99 % des droits de douanes entre les deux régions du globe.
Produits manufacturés, matières premières ( bois, métaux,…), produits chimiques, produits alimentaires, produits du secteur automobile, certains produits de la mer et quelques produits agricole sont concernés. Le traité oblige entre autres le Canada a reconnaître 145 appellations d’origines contrôlées européennes non viticoles sur les 1 500 que compte l’Union européenne, sachant que le Canada reconnaissait déjà la plupart des AOC viticoles. Seuls les produits agricoles tels que le bœuf aux hormones ou le poulet au chlore sont exclus de l’accord, de même que les OGM.
Mais ce traité CETA comporte également bien d’autres volets touchant:
• le commerce des services ;
• l’harmonisation des normes actuelles et futures, avec le reconnaissance des normes européennes pour exporter au Canada ;
• l’ouverture des marchés publics notamment du Canada, où 30 % des marchés publics seront ouverts contre seulement 10 % actuellement.
• des dispositions sur les droits d’auteur, le droit de la propriété industrielle sur les médicaments au Canada sera ainsi à titre d’exemple prolongé de deux ans ;
• un mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États;
• un volet sur le développement durable, l’environnement et le droit du travail. La reconnaissance de qualifications et de diplômes.
Autrement dit, le CETA est une grande armoire à tiroirs qui ouvre de prometteuses perspectives d’échanges et de développement dans bien des domaines. C’est aussi un traité qui nécessitera de repenser le projet d’accord transatlantique TTIP avec les Etats-Unis qui vont vivre un temps fort, en raison de l’élection de la femme ou de l’homme qui succèdera à Barack Obama le 8 novembre prochain.

« POKEMON GO » BON POUR LA SANTE


Avant de vous inviter à écouter la chronique audio consultable à l’aide tout ordinateur, smartphone, tablette, deux questions méritent de vous être posées:
Êtes-vous branchés technologies de l’information et de la communication ?
Êtes-vous joueur ?
Car, si vous ne remplissez pas au moins l’une de ces conditions, vous devrez vraisemblablement arrêter là.
Nous allons en effet vous apporter la preuve que les TIC ont des vertus insoupçonnées pour votre santé physique et intellectuelle. Lire la suite

SAMSUNG ECOPE D’UNE MAUVAISE « NOTE » AVEC SON GALAXY DERNIER CRI

October 13, 2016. REUTERS/Kham

On appelle çà un « accident industriel ». Pourtant, le Galaxy Note 7 devait être le produit phare de la gamme de smartphones du géant de l’électronique Samsung. Mais après plusieurs dizaines de cas d’explosion de la batterie (35 recensés à ce jour), la firme sud-coréenne a dû annoncer l’arrêt de sa production. Les autorités américaines ont d’ailleurs décidé de l’interdire dans tous les avions au départ ou à destination des Etats-Unis, ainsi que sur les vols intérieurs.
Un tel accident de parcours n’est pas une première dans le secteur industriel. De nombreuses firmes de renom se sont heurtées à des dysfonctionnements ou erreurs plus ou moins graves : dans l’automobile (airbag, freins, électronique …) obligeant au rappel de millions de véhicules; dans l’alimentaire, mais aussi en santé pharmacie. Toutefois, dans tous les cas, la cause fût très vite identifiée et les solutions rapidement apportées.
Or, en dépit de la mobilisation des ingénieurs du géant sud-coréen et de multiples essais réalisés en laboratoire dans un premier temps peu concluants, il fallut attendre qu’un communiqué de la firme annonce, en fin de semaine dernière, qu’une cellule de la batterie était la cause probable de l’explosion. Quoi qu’il en soit, ce défaut cuisant fera perdre quelques 2,3 milliards de dollars à Samsung et, affectera le bénéfice de l’entreprise. De plus, l’image de Samnsung se trouve ternie, 40% des clients déclarant du coup vouloir abandonner la marque. Lire la suite

HARD BREXIT OR SOFT BREXIT ?

Ecouter la chronique de Patrick Gorgeon

Les premières lignes visant à introduire la chronique audio sur les risques d’un hard Brexit se raccrochent à l’actualité la plus chaude.
Oliver Simon D’Arcy Hart, économiste américain d’origine britannique, professeur à l’Université de Harvard s’est en effet vu remettre lundi, avec Benêt Holmström, économiste finlandais, professeur d’économie au Massachusetts Institute of Technology depuis 1994 et titulaire de la chaire Paul Samuelson du MITI depuis 1997, le prix Nobel d’économie 2016.
Tous deux ont été récompensés pour avoir développé la théorie du contrat, un cadre exhaustif d’analyse des multiples aspects du contrat comme la rémunération des dirigeants basée sur leur performance, les franchises ou les copayeurs dans les assurances, ou encore la privatisation de secteurs publics.
Or selon Oliver Hart, le vote du Royaume-Uni visant à quitter l’UE, nuira à l’investissement et à la croissance de la Grande-Bretagne. Et ajoute:« Le Royaume-Uni va souffrir ! » Lire la suite