REMEMBER ! FEDERICA MOGHERINI PARVIENT A UN ACCORD HISTORIQUE SUR LE PROGRAMME NUCLÉAIRE IRANIEN


Comme en témoigne cette image, nous avions à l’époque toutes les raisons de nous réjouir ! Parce qu’il faut savoir se souvenir de ces grands moments encourageants qui ont marqué l’Histoire, AWI se devait de rediffuser aujourd’hui la chronique mise en ligne le 14 juillet 2015. L’accord historique sur le nucléaire iranien qui venait d’être signé augurait d’un heureux dénouement fruit de plus de dix années de pourparlers.
Le texte de présentation de la chronique audio était le suivant :
« En désignant en septembre 2014, le Premier ministre polonais Donald Tusk à la présidence du Conseil européen et Federica Mogherini, ministre italienne des Affaires étrangères, au poste de Haut Représentant de l’UE pour la politique étrangère et de sécurité commune, les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne ne s’y sont pas trompés.
A 57 ans, le chef du gouvernement polonais avait succédé le 1er décembre au Belge Herman Van Rompuy au poste de président du Conseil européen.
Quant à la ministre italienne, âgée de seulement 41 ans, elle allait devenir le 1er novembre Haut Représentant de l’UE pour la politique étrangère et de sécurité commune, fonction inaugurée il y a cinq ans par la Britannique Catherine Ashton, par ailleurs vice-présidente de la Commission européenne.
Avec la crise grecque pour l’un, le programme nucléaire iranien pour l’autre, ces deux pointures ont su apporter une solide démonstration de leurs compétences au regard des dossiers particulièrement  délicats et complexes qu’ils ont dû gérer depuis leur entrée en fonction. Le succès remporté par Federica Mogherini, qui n’était pas donnée gagnante au départ, méritait que cette femme soit mieux connue. Car en parvenant à la signature d’un accord sur le programme nucléaire de Téhéran qui permettra une levée des sanctions économiques pesant sur la République islamique, il devrait ainsi être mis fin au climat délétère qui empoisonnait depuis douze ans les relations internationales. Il s’agit sans conteste d’une victoire de la diplomatie ». Par ailleurs, l’émission proposée en février 2016 sous le titre  » QUAND L’IRAN TEMOIGNE UNE VOLONTE D’OUVERTURE ET DE DIAlOGUE » avait permis à Patrick Gorgeon d’interviewer Monsieur Ali Ahani, Ambassadeur de la République Islamique d’Iran à Paris depuis 2012.
Cette intervention faisait suite à la récente visite à Paris, du Président iranien, Monsieur Hassan Rohani. Instructive à plus titre cette interview exclusive apporte un éclairage saisissant après la déchirure par Donald Trump de l’accord nucléaire iranien. Car par sa décision unilatérale, le 45e président des Etats-Unis, brise les espoirs de ce que le président Rohani qualifiait lui même « de long chemin à parcourir ». Cliquez ici pour écouter la chronique audio du 14 juillet 2015

AWIK-END MUSIC – AU POETE JACQUES HIGELIN DISPARU


Son fils dit Arthur H était l’hôte de l’Awik-end Music, il n’y a que quelques semaines. Mais aujourd’hui c’est le père Higelin, Jacques de son prénom, qui se trouve lui succéder pour s’en être allé vendredi sans crier gare.
Bien sûr lui même affirmait : “La mort est le berceau de la vie, ça ne me fait pas peur”. Mais la tristesse qui était la sienne de voir partir les poètes, nous sommes aujourd’hui amenés à la partager.
Admirateur de Charles Trénet, Sidney Bechet, Georges Moustaki, Boris Vian, Barbara, notamment, il aimait le jazz et avait enregistré ses premières chansons en 1966 avant de devenir l’un des chanteurs les plus populaires de la scène rock dans les années 80 avec « Tombé du ciel ». C’était aussi un acteur et un écrivain.
Il défendait bien des causes justes et était animé de cet humanisme qui tend à disparaître. De sa vision poétique des choses de la vie mêlant humour et sacarsme qu’il savait interpréter dans son propre langage parfois frappé d’un semblant de folie, nous gardons en mémoire la substantifique moelle.
On a du mal à s’y faire, mais il en est ainsi. L’artiste continuera donc à exprimer sa fougue et ses sentiments dans l’au-delà et ses ballades parfois rageuses resteront accrochées au temps qui passe et ne s’arrête jamais.
Il nous reste à verser « Champagne » en séquence vidéo pour que Jacques Higelin compositeur, interprète, comédien, écrivain, poète, ne s’éloigne pas trop de nous en ces temps dépoétisés.
Une façon comme une autre de nous rappeler le rôle qu’il avait joué dans un film d’Henri Fabiani tourné en 1959 intitulé : “Le Bonheur est pour demain”. Ce qu’on ne peut que souhaiter, surtout si on se trouve en mal d’inspiration ! Cliquez ici pour consulter le clip vidéo enregistré en 2007 au Bataclan

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – ENGAGEMENT ET HEROISME

Chacun a bien conscience que pour illustrer les tragiques attentats de Carcassonne et de Trèbes, le choix de l’Awi-Mage de la semaine tombait pour ainsi dire sous le sens. Sur fond d’acte héroïque dont a magistralement fait preuve le Lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, dont on se doit unanimement de saluer le courage et rendre hommage, nous avons estimé opportun d’avoir recours à une image davantage symbolique. C’est pourquoi l’Awi-Mage vise simultanément à témoigner de l’engagement plus anonyme d’hommes et femmes qui en raison de leur éthique et convictions, sont amenés par leurs mains tendues à porter secours à d’autres voire à se sacrifier sans ne jamais faire la Une de magazines. Le rythme effréné de l’actualité présentant l’inconvénient d’effacer très vite de nos mémoires des évènements majeurs, l’Awi-Mage se veut cette semaine représentative de l’engagement et de l’acte de bravoure d’un homme auquel on doit reconnaissance et respect. Pour qu’on se souvienne ! Lire la suite

L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE SE COLLE A L’X

Avec l’annonce faite aujourd’hui du lancement en septembre d’une chaire internationale dédiée à l’intelligence artificielle, Google France ne s’y trompe pas ! Et en se rapprochant de L’École polytechnique, l’une des plus prestigieuses grandes écoles de France créée en 1794 pour constituer un pôle d’excellence résolument tourné vers l’avenir, ces deux prestigieuses entités font conjointement un choix qui se passe d’explications algorithmiques. Cette initiative intéressante se traduira par le soutien d’une formation baptisée « “Artificial Intelligence & Visual Computing” qui s’appuiera sur un programme de bourses destinées aux étudiants de l’X.
L’information qui n’a rien de virtuel témoigne de l’intelligence à l’état pur des acteurs de ce gros porteur membre de la famille GAFA et de l’Ecole Polytechnique. Elle coïncide en effet avec la présentation par Emmanuel Macron d’une stratégie axée sur l’intelligence artificielle issue du rapport établi sous la direction du député La République en marche Cédric Villani.
L’écosystème scientifique français trouve à travers cette union entre un leader des technologies d’avenir et une élite appelée à en découdre une piste de développement de haut niveau qui ne pourra que favoriser l’émergence d’une génération de jeunes talents amenés à créer les métiers numériques de demain.
AWI qui s’est à plusieurs reprises fait l’écho des perspectives encourageantes générées par l’exploitation de l’intelligence artificielle dans de multiples domaines : travail, éducation, communication, automobile, santé… reviendra sous peu sur ce qui constitue le pilier du progrès en ce XXIe siècle.
L’occasion de s’intéresser également au rapport qui définit une ambitieuse stratégie de conquête qui a notamment pour objectifs de permettre à la France de jouer un rôle majeur dans le domaine de l’intelligence artificielle, mais aussi de faire en sorte que cette dernière apporte aux hommes et femmes à l’échelle nationale comme planétaire des services aussi attendus qu’inattendus. Lire la suite

APRES LES EFFETS D’HIVER DEBUT DES DEFILES DES COLLECTIONS PRINTEMPS

A peine sorti de l’agression d’un froid sibérien qui a rendu pénible la situation de bien des actifs en cette fin d’hiver globalement maussade, nombreux sont ceux qui vont se réveiller en ce deuxième jour de printemps frappés par l’arrivée de nouvelles collections de perturbations, d’un tout autre ordre.
Y a t’il lieu d’être surpris ?
A en croire les Cassandre pas vraiment.
Toujours est-il qu’en ce jeudi 22 mars, les manifestations et grèves organisées par divers syndicats trouvent selon les intéressés leur justification sur fond de désapprobation que suscitent différentes mesures adoptées ou en phase de l’être par l’exécutif.
Et comme on aime toujours faire référence à des évènements marquants de notre histoire, certains sont tentés de voir à l’heure du 50e anniversaire de mai 68, un signe prémonitoire qui pourrait se traduire par un possible remake des mouvements contestataires qui avaient à l’époque paralysé le pays.
Bien que beaucoup de choses aient changé depuis cette mémorable époque, qu’il ne soit plus nécessaire de trouver une cabine téléphonique ou un téléviseur pour suivre les raisons de la colère, on peut s’interroger sur le rôle que pourraient jouer les réseaux sociaux pour mobiliser les foules. Quel que soit le jugement porté sur les revendications et manifestations, faut-il craindre aujourd’hui leur risque de propagation et de montée en puissance ?
Rien n’est moins sûr ! Lire la suite

L’INNOVATION EN SANTE « MADE IN FRANCE » VICTIME DE BUGS

Si vraiment la réélection triomphale de Vladimir Poutine pour un quatrième mandat de 6 ans en qualité de Président de la Fédération de Russie vous interpelle encore, l’AWI-Mage de la semaine et l’AWIK-End music vous permettront de mieux comprendre l’une des causes de cet air froid qui nous vient de Moscou.

Tout laisse néanmoins imaginer qu’à ce passage sibérien, somme toute de saison, succède un chaud printemps.

C’est la raison pour laquelle, des sujets d’ordre politique, économique, social et environnemental qui ont de fortes chances d’agiter l’actualité sur le plan national comme international dans les temps à venir, méritent dés à présent d’être plantés.

Pour démarrer la semaine, c’est sur le rapport publié dernièrement par l’Institut Montaigne concernant l’innovation santé en France que nous avons choisi de nous arrêter.

Sur la base d’un constat qui identifie quatre points faibles à l’origine de nos moindres performances en la matière, ce dernier avance un certain nombre de propositions visant à remédier aux difficultés auxquelles l’innovation santé made in France France se trouve visiblement confrontée. Cliquez ici pour lire la suite puis écouter la chronique audio

L’AWIK-END MUSIC WITH PUSSY RIOT

Photo : Denis Bochkarev


Vous avez senti d’où venait le vent ? De Russie !
Il n’est pas toujours facile de dénicher une ponctuation musicale ayant un lien avec l’actualité la plus chaude de la semaine. C’est d’ailleurs ce qui fait l’intérêt de la démarche ! Saisis par le nouveau courant d’air froid Moscou-Paris, vous ne trouverez aujourd’hui pour vous réchauffer ni l’extrait du bouillant concert donné par le groupe Pussy Riot sur la place Rouge devant le Kremlin, ni celui qui eut lieu à l’intérieur de la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou le 21 février 2012. D’autant que ce dernier avait valu à trois jeunes femmes du groupe d’être arrêtées, emprisonnées, jugées et finalement libérées.
Il nous a cependant semblé que la programmation du clip vidéo de l’une de leurs chansons dont le titre « Straight Outta Vagina » se veut révélateur d’un féminisme outrancier, avait de bonnes raisons de figurer à l’occasion de cet Awik-end music. En marge de leur parcours particulièrement mouvementé, les Pussy Riot sont apparues en 2015 dans leur propre rôle dans un épisode de la 3e saison de la série House of Cards. En dehors du soutien apporté par Madonna à deux figures emblématiques du groupe présentes lors d’un concert aux Etats-Unis, le style contestataire hard de Pussy Riot a su créer le buzz. Il vous appartiendra de juger si vous êtes ou non choqués par ce type de revendication en mode musical qui soi-dit en passant n’est pas mal du tout. Vouloir se faire porte-parole de droits à l’égalité des sexes comme vouloir dénoncer des abus de pouvoir de toute nature n’est jamais sans risques, en dépit de la pertinence et de la légitimité que peuvent avoir nombre de revendications et manifestations récurrentes. En ce 18 mars, jour de l’élection ou plus certainement de re-élection du président de la Fédération de Russie, la diffusion de ce clip vidéo n’a rien d’un poison. Cliquez ici pour consulter le clip vidéo

EN DEPIT DE LEUR APPARENCE LES CRYPTO-MONNAIES SONT PRISES AU SERIEUX

Le 12 décembre dernier, sous le titre « Bitcoin : qu’est ce qu’elle ma gueule ? » une chronique s’arrêtait sur la fulgurante ascension de cette cryptomonnaie qui semblait devoir aller de record en record en termes de valorisation. Le Bitcoin avait alors franchi la barre des 11 000 USD, contre un cours à près de 1 000 USD en janvier, soit une appréciation de plus de 1 000 % sur l’année.
Une situation qui avait conduit AWI à poser la question :
« Le Bitcoin serait-il devenu à la finance internationale ce que l’Internet est à la mondialisation de l’information et de la communication ? »
Ensuite, à la veille des fêtes de fin d’année, une seconde chronique intitulée : « Vous prendrez bien un Bitcoin pour la route 2018» se raccrochait aux dernières données économiques, la France confirmant avoir atteint un taux de croissance supérieur aux attentes et surtout réconfortant au vu de la morosité ambiante qui avait pu régner au cours des années précédentes. Mais le Bitcoin allait enregistrer un coup de mou !
Aujourd’hui, si cette crypto-monnaie est certes descendue des sommets atteints en 2017, elle n’a visiblement pas perdu de son intérêt. Lire la suite

NERFS D’ACIER ET PROFILS ALUMINIUM


Contrairement à ce que laisse imaginer le titre de cette prochaine chronique, il ne sera pas exclusivement question de la récente décision prise par le président des Etats-Unis de taxer les importations d ‘acier de 25% celles d’aluminium de 10%.

Pas plus que de l’éventuelle réplique qui consisterait pour les pays concernés par ces mesures protectionnistes à se rattraper en taxant façon boomerang les produits made in us du type Lewis, Bourbon, et autre beurre de cacahuètes.
Une fois de plus, il importe de regarder les réalités en face !

Il faudrait en effet être très déconnecté pour ne pas percevoir le mouvement de fond qui touche les échanges commerciaux au niveau planétaire et ses conséquences sur le rôle joué par certains pays qui rivalisent en termes de dynamisme, d’innovation, de PIB et de rythme de croissance ?

La compétition à grande échelle qui met aux prises pays développés et pays émergents va générer un profond bouleversement sur le classement des puissances économiques qui fomentent depuis quelques années déjà leurs armes pour se hisser au devant de la scène.

Saluant samedi l’ouverture d’une nouvelle ère du partenariat stratégique entre la France et l’Inde qui doit notamment se traduire par une coopération renforcée en matière de défense , de lutte contre le changement climatique et le terrorisme, lors de sa rencontre avec le Premier ministre indien Narendra Modi, Emmanuel Macron n’a pas hésité à déclarer que Français et Indiens partageaient la même vision du monde.

Un très aimable et encourageant message qui ne peut masquer que la France recule perde plus qu’elle ne gagne de places dans le classement mondial des grandes puissances.
Autant dire que pour rester en lice en tant que fournisseurs de produits et services, la France va devoir déployer des trésors d’imagination et d’action pour garder la main sur des marchés prometteurs.
Chine, Inde, Etats-Unis, mais aussi Japon et Allemagne sont bien des grosses locomotives de l’économie mondiale auxquelles il va falloir s’accrocher pour demeurer dans la course.

Démonstration qu’il faut des nerfs d’acier pour résister à la concurrence et un profil aluminium pour s’adapter aux nouvelles conditions d’un marché en constante évolution. La chronique audio consultable en cliquant sur le lien ci-après vous en dit plus,beaucoup plus !
En cliquant ici et en écoutant la chronique audio, vous en saurez beaucoup plus

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – BELLE IDEE & BELLE DEESSE !


On pouvait difficilement imaginer plus belle résurrection et représentation de l’une des stars de la marque Citroën créée au milieu du XXe siècle. Que l’on qualifie cette dernière de belle ID ou de belle DS, les aficionados de la marque reconnaîtront qu’il s’agit bien là d’un Top modèle emblématique. Dessinée par le sculpteur et designer italien Flaminio Bertoni en collaboration avec André Lefebvre, ingénieur issu de l’aéronautique, et l’ingénieur hydraulicien Paul Mages, cette automobile fût révolutionnaire à plus d’un titre. Lire la suite