L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – LES BUBBLES BIENTÔT EN SERVICE A PARIS

Vous qui pensiez avoir tout vu n’êtes pas au bout des surprises ! Alors que Paris chasse les polluantes automobiles de ses artères bouchées en donnant la priorité aux voitures, vélos, Segway, skates, scooters et motos électriques, voici la Bubble, une voiture-bateau qui vole sur l’eau.  Long de quatre mètres  et large de deux mètres, l’engin au profil futuriste qui peut transporter jusqu’à cinq personnes – quatre passagers et un conducteur – va permettre aux villes de se réapproprier leurs fleuves, lacs, baies ou canaux. Propulsés par deux moteurs électriques, situés dans la coque, ces Bubbles dont le principe de fonctionnement s’inspire de celui de l’hydroptère, volent à 40 centimètres au-dessus de l’eau. Ils utilisent le phénomène de portance hydrodynamique qui veut que le flux d’air au-dessus de l’aile aspire l’engin vers le haut ce qui lui permet de se soulever et de rester en l’air. Capables d’atteindre les 30 noeuds soit 55km/h, à Paris leur vitesse sera limitée à 10 noeuds maximum soit 18 km/h. Anders Bringdal et Alain Thibault à l’origine de ce nouveau concept de mobilité électrique fluvial au sein de la société SeaBubbles ont pensé à tout. Des Docks autonomes pouvant être alimentés grâce aux énergies renouvelables ( solaire, éolien, hydrolien) apporteront en effet aux Bubbles des aires de stationnement et d’embarquement parfaitement adaptés aux berges et quais de la Seine. Le premier Dock devrait se situer à la hauteur du pont de l’Alma. Possibilité de réservation en ligne est d’ores et déjà à l’étude. L’extrait vidéo qui permet de voir une maquette du Bubble sur le Grand Canal du château de Versailles puis des essais grandeur nature donnent un avant goût des sensations à bord de ce nouveau moyen de transport électrique fluvial qui devrait rencontrer une authentique vague de succès en milieu urbain, sans mal de mer. Message personnel : Concernant notre prochain retour de haute mer, ce sera difficile mais pas impossible. En attendant cliquez ici pour consulter l’extrait vidéo