EBOLA : UN VIRUS QUI RAPPELLE L’IMPORTANCE DES VACCINS ET DE L’ACCES AUX SOINS

La période estivale, aurait dû nous conduire cette semaine à procéder à la rituelle rediffusion d’ émissions proposées dans la grille de programme « Santé et Assurance maladie ». Mais AWI n’est jamais « Août » !
Et l’actualité nous a rappelée à l’ordre, car AWI dort toujours les sens en alerte.
La réaction à caractère apocalyptique à l’article intitulé : « La Banque mondiale débloque 200 millions de dollars pour lutter contre le virus Ebola » d’un lecteur de la Tribune de l’économie a en effet retenu notre attention. Cette dernière soulève en effet deux questions majeures. Car qu’écrit ce lecteur : « on va rire quand cette épidémie va débarquer en France où le quart de la population ne va plus chez le médecin car trop cher… »
Si tel devait être le cas, on est effectivement en droit de se demander comment réagirait l’Etat français et plus particulièrement le ministère de la Santé et des affaires sociales, quelles missions seraient dévolues à l’assurance maladie pour prendre en charge une campagne de vaccination à grande échelle, à l’instar de celle qui valu à Roselyne Bachelot, ministre de la santé sous Sarkozy, de vives critiques.
Quoi qu’il en soit, le fait est : concernant le virus Ebola qui n’a pas été à ce jour détecté sur notre sol, plusieurs vaccins en sont au stade des essais, mais aucun n’est disponible pour un usage clinique. Autrement dit, on ne pourrait pas faire grand chose.
La remarque du lecteur de l’article publié dans la Tribune permet de revenir sur la situation actuelle concernant Ebola, mais aussi l’importance que revêt la vaccination sans oublier l’aide apportée aux étrangers présents illégalement sur le territoire national appelée AME, qui fait l’objet de nombreuses critiques. Le monde ouvert dans le quel nous vivons a d’indéniables avantages, mais force est de reconnaître qu’il présente également de gros dangers, notamment sur le plan sanitaire.Ebola a fait 932 morts dont 45 entre le 2 et le 4 août, a annoncé mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué, alors qu’un Saoudien soupçonné d’être porteur du virus est mort à Djeddah.
Cette chronique n’entre pas dans la rubrique faits divers qui n’existe pas sur AWI.
Lire la suite

INTERESSANTES INITIATIVES DE LA CPAM DU VAL DE MARNE POUR AMELIORER LA COUVERTURE SANTE DES PLUS DEMUNIS

Dans une chronique proposée la semaine dernière, la webradio faisait notamment le point sur les complémentaires santé CMU-C, ACS et AME destinées aux personnes les plus en difficulté en matière de couverture santé. Or la CPAM du Val-de-Marne offre dans ce domaine, aux populations concernées, toute une série de services et d’aides qui ont parfois un caractère exclusif.  En effet, à l’initiative de Gilles Filiberti, directeur général de la CPAM du Val-de-Marne, des aides financières spécifiques destinées aux personnes qui ne peuvent prétendre à l’ACS, qu’il s’agisse de salariés, de chômeurs, de bénéficiaires du RSA, de personnes handicapées ou encore de retraités, ont été créées. Autant de mesures qui visent à faciliter l’accès aux soins des Valdemarnais les plus fragiles. Au cours de l’interview audio qu’elle nous a accordée, Sopha Dang, coordonnateur du Pôle Accès aux Droits à la CPAM du Val-de-Marne, apporte tout d’abord d’intéressantes précisions concernant le nombre actuel de bénéficiaires de la CMU-C, de l’ACS et de l’AME, dans ce département. Elle souligne également la forte implication des services de la Caisse pour faciliter les démarches administratives, et rappelle que ces aides doivent régulièrement faire l’objet d’une demande de renouvellement, les intéressés étant informés par courriers voire SMS, afin d’éviter toute rupture de droits. L’occasion d’évoquer la soirée débat organisée à l’initiative de la CPAM du Val-de-Marne, le 17 septembre, avec les médecins de secteur 2 sur le thème :  » Que faut-il savoir sur le contrat d’accès aux soins ? », dont l’objectif consistera entre autres à sensibiliser ces derniers sur les dépassements d’honoraires au travers de l’avenant 8 à la convention médicale. Sopha Dang revient par ailleurs sur le rôle important joué par les missions sociales de la CPAM du Val-de-Marne en termes d’information mais aussi de formations destinées aux organismes partenaires, sans oublier la situation des jeunes qui se traduit par des actions auprès des employeurs, de Pôle emploi et des CROUS, notamment. Les services et aides proposés dans ce département témoignent de l’attention portée par cette Caisse à l’égard des personnes les plus fragiles pour qu’elles bénéficient de droits à une couverture santé de qualité. Lire la suite

INTERESSANTES INITIATIVES DE LA CPAM DU VAL DE MARNE POUR AMELIORER LA COUVERTURE SANTE DES PLUS DEMUNIS

Dans une chronique proposée la semaine dernière, la webradio faisait notamment le point sur les complémentaires santé CMU-C, ACS et AME destinées aux personnes les plus en difficulté en matière de couverture santé. Or la CPAM du Val-de-Marne offre dans ce domaine, aux populations concernées, toute une série de services et d’aides qui ont parfois un caractère exclusif. En effet, à l’initiative de Gilles Filiberti, directeur général de la CPAM du Val-de-Marne, des aides financières spécifiques destinées aux personnes qui ne peuvent prétendre à l’ACS, qu’il s’agisse de salariés, de chômeurs, de bénéficiaires du RSA, de personnes handicapées ou encore de retraités, ont été créées. Autant de mesures qui visent à faciliter l’accès aux soins des Valdemarnais les plus fragiles. Au cours de l’interview audio qu’elle nous a accordée, Sopha Dang, coordonnateur du Pôle Accès aux Droits à la CPAM du Val-de-Marne, apporte tout d’abord d’intéressantes précisions concernant le nombre actuel de bénéficiaires de la CMU-C, de l’ACS et de l’AME, dans ce département. Elle souligne également la forte implication des services de la Caisse pour faciliter les démarches administratives, et rappelle que ces aides doivent régulièrement faire l’objet d’une demande de renouvellement, les intéressés étant informés par courriers voire SMS, afin d’éviter toute rupture de droits. L’occasion d’évoquer la soirée débat organisée à l’initiative de la CPAM du Val-de-Marne, le 17 septembre, avec les médecins de secteur 2 sur le thème :  » Que faut-il savoir sur le contrat d’accès aux soins ? », dont l’objectif consistera entre autres à sensibiliser ces derniers sur les dépassements d’honoraires au travers de l’avenant 8 à la convention médicale. Sopha Dang revient par ailleurs sur le rôle important joué par les missions sociales de la CPAM du Val-de-Marne en termes d’information mais aussi de formations destinées aux organismes partenaires, sans oublier la situation des jeunes qui se traduit par des actions auprès des employeurs, de Pôle emploi et des CROUS, notamment. Les services et aides proposés dans ce département témoignent de l’attention portée par cette Caisse à l’égard des personnes les plus fragiles pour qu’elles bénéficient de droits à une couverture santé de qualité. Lire la suite

POUR UNE BONNE RENTREE ET UNE BONNE COUVERTURE SANTE

En ces premiers jours de septembre, la rentrée permet de faire le point sur l’actualité santé. Car au-delà de ce qu’on sait déjà, ou croit savoir, certains changements intervenus en fin d’année scolaire qui peuvent vous avoir échappés méritent d’être rappelés.
Il en va ainsi des nouveaux plafonds de ressources ouvrant droit à la CMU-C, à l’aide à une complémentaire santé (ACS) ou encore à l’aide médicale d’Etat (AME) en vigueur depuis le 1er juillet 2013 .
Par ailleurs, cette période de rentrée fournit aux parents l’occasion de vérifier un certain nombre de points importants concernant la santé de leurs enfants, quel que soit leur âge, qu’il s’agisse de vaccinations ou encore de certains phénomènes nécessitant une attention particulière, voire le recours à un professionnel de santé.
Toutes ces informations santé actualisées n’ont qu’un seul objectif : vous garantir l’accès au système de santé et de soins dans les meilleures conditions et vous rappeler l’importance que revêt entre autres le respect du calendrier vaccinal de vos enfants, sachant que votre médecin traitant reste dans ce ce domaine votre interlocuteur privilégié.
La CPAM du Val-de-Marne vous invite donc à écouter cette chronique audio en deux parties destinée à vous aider dans le cadre de la gestion de votre propre couverture santé et celle de vos enfants. Lire la suite

ACTUALITE ASSURANCE MALADIE SANTE : LE JOURNAL PARLE QUI VOUS DIT TOUT

L’émission qui vous est proposée cette semaine se présente comme un journal parlé d’actualité Assurance maladie Santé. Quatre informations figurent au sommaire de cette édition.
Tout d’abord, le rapport d’activité 2012 du Pôle Accès aux Soins et Prévention de la CPAM du Val-de-Marne qui vient de paraître et dresse le bilan des nombreuses actions sanitaires et sociales menées dans le département et celles qui seront conduites en 2013, nous permet de nous arrêter sur le programme MT’Dents.
Ensuite, nous nous intéressons à la revalorisation de 8,3% du plafond de ressources des bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) qui concerne également l’aide médicale d’Etat (A.M.E) et l’aide à la complémentaire santé (ACS).
Dans un troisième temps, il est question de la mise en place des contrats d’accès aux soins, initialement programmée au 1er juillet 2013, qui n’entreront finalement en application qu’à partir d’octobre 2013.
Pour terminer par l’annonce de notre prochaine émission qui nous permettra à la veille d’une nouvelle augmentation des prix du tabac de faire le point sur le sevrage tabagique avec le docteur David Youssi, tabacologue. Il n’y a pas de fumée sans feu ! Lire la suite

L’A.M.E PROVOQUE DES CRISES D’URTICAIRE CHEZ CERTAINS FRANCAIS

L’urticaire qui se traduit par des inflations cutanées apparaît comme chacun le sait en réaction à un irritant externe. Et l’AME qui ne figurait  pas parmi les causes connues jusqu’ici tend visiblement à rejoindre certains phénomènes et produits à l’origine « d’allergies ».
En effet, un article publié dans l’édition du 12 août des Echos sous le titre : «  Budget : les recettes des radars devraient battre tous les records cette année » a  donné lieu à un commentaire parmi d’autres qui prouve une certaine irritation « SUPER LA MANNE DES RADARS LES 694 MILLIONS D EUROS SERVIRONT A FINANCER L AIDE MÉDICALE ÉTAT ACCORDÉE AUX ÉTRANGERS EN SITUATION IRRÉGULIÈRE ALORS QUE LES PETITS SALARIES FRANÇAIS ONT MÊME PAS LES MOYENS DE SE PAYER UNE MUTUELLE. VIVE LES RADARS DE FRANCE ET DE NAVARRE ». Comment en est on arrivé là ? Lire la suite

L’A.M.E PROVOQUE DES CRISES D’URTICAIRE CHEZ CERTAINS FRANCAIS

L’urticaire qui se traduit par des inflations cutanées apparaît comme chacun le sait en réaction à un irritant externe. Et l’AME qui ne figurait  pas parmi les causes connues jusqu’ici tend visiblement à rejoindre certains phénomènes et produits à l’origine « d’allergies ». En effet, un article publié dans l’édition du 12 août des Echos sous le titre : «  Budget : les recettes des radars devraient battre tous les records cette année » a  donné lieu à un commentaire parmi d’autres qui prouve une certaine irritation « SUPER LA MANNE DES RADARS LES 694 MILLIONS D EUROS SERVIRONT A FINANCER L AIDE MÉDICALE ÉTAT ACCORDÉE AUX ÉTRANGERS EN SITUATION IRRÉGULIÈRE ALORS QUE LES PETITS SALARIES FRANÇAIS ONT MÊME PAS LES MOYENS DE SE PAYER UNE MUTUELLE. VIVE LES RADARS DE FRANCE ET DE NAVARRE ». Comment en est on arrivé là ? Lire la suite