ALLEMAGNE, ITALIE, COREE DU NORD, USA, RUSSIE : QUINTE DE LA SEMAINE

Les noms qui apparaissent dans le titre de cette chronique sont ceux qu’il vous fallait cocher cette semaine sur votre grille de jeu pour avoir la chance de remporter le quinté de l’actualité.
Concernant l’Allemagne, force est de constater qu’il aura fallu plus de cinq mois après les élections législatives pour savoir si oui ou non la chancelière Angela Merkel parviendrait à former autour d’elle cette grande coalition la désignant du même coup pour un quatrième mandat, beaucoup d’incertitudes ayant alimenté les pronostics sur ses chances de victoire.
Quant à l’Italie, considérée comme le troisième cheval de bataille de l’Union européenne, elle se retrouve dans ce qu’on nomme un imbroglio qui dans la langue de Sénèque comme de Molière veut qu’il s’agisse d’une situation confuse et d’une grande complexité, autrement dit d’une affaire embrouillée. La coalition de droite formée autour de Forza Italia de Silvio Berlusconi est donnée en tête, devant le Mouvement anti-système Cinq Etoiles (M5S), qui opère une percée spectaculaire et devient ainsi le premier parti politique italien.
De plus, à l’ère de la mondialisation et alors que rien ne vous échappe, la Corée du Nord s’est trouvée samedi prise de court en raison de l’invitation lancée par Donald Trump à Kim-Jong-un, sans tweet glacé ajouté.
Cela dit, Donald Trump avait déjà fait très fort avant le week-end en affirmant que les guerres commerciales étaient de bonnes guerres et en annonçant dans la foulée des mesures protectionnistes visant sans délai la taxation des importations d’acier et d’aluminium. De quoi jeter un froid sur les marchés boursiers mais aussi chez les partenaires commerciaux des Etats-Unis, qu’il s’agisse des pays européens comme du Canada ou de la Chine notamment. Qu’à cela ne tienne, s’il en est ainsi, en France on taxera les produits américains ! De quoi rendre accroc au Lewis !
Nous vivons une époque formidable. Tout va très vite ! Lire la suite

LES REALITES ALLEMANDES DECRITES PAR UN OBSERVATEUR AVERTI

Le livre écrit par Michel Meyer, journaliste et écrivain, qui paraîtra en septembre aux éditions du Rocher sous le titre « Le roman de l’Allemagne ou l’histoire secrète d’une renaissance… » permet de mieux comprendre ce qui explique la réussite du « made in Germany ». Longtemps correspondant permanent à Berlin pour France 2, Radio France et l’Express, cet observateur averti revient sur l’histoire d’un pays et d’un peuple, corrigeant du même coup un certain nombre d’idées reçues que peuvent avoir les Européens et notamment les Français concernant les réalités économiques mais aussi sociales de ce pays qui fait aujourd’hui figure de premier de la classe. Michel Meyer met en avant les qualités de l’Allemagne réunifiée en utilisant l’image d’un boa qui a parfaitement su absorber la mangouste. Il confirme à quel point : compétitivité, qualité jouent un rôle déterminant en termes  de performances du tissu productif allemand au niveau international, sans oublier le consensus social allemand jugé quasi exemplaire . Toutefois, si Michel Meyer reconnaît les atouts majeurs dont dispose ce pays, il confirme également que ce dernier souffre néanmoins d’une image peu glamour à l’extérieur de ses frontières. D’où l’intérêt des relations entretenues ces dernières décennies entre la France et l’Allemagne, relations qui semblent confirmer un rapprochement toujours plus étroit en raison d’une meilleure harmonie des politiques conduites par ces deux pays. Des ennemis d’hier peuvent ils devenir des amis en ce début de XXI e siècle ? Tout porte à le croire ! Et Michel Meyer se veut optimiste quant aux perspectives d’avenir, l’Allemagne et la France représentant, selon lui, cet indispensable ballaste, cette quille du voilier européen qui doit affronter la tempête de la mondialisation. Il s’agit donc aujourd’hui, plus que jamais, de savoir rassembler un équipage fort de 27 membres aux profils très différents, sans perdre de vue que d’autres pays sur d’autres continents prennent une part de plus en plus importante dans les défis à relever. Venu au Centre International de Deauville (CID) pour présenter son ouvrage intitulé « Le roman de l’Allemagne, ou l’histoire secrète d’une renaissance », Michel Meyer est notre premier invité de cette rentrée 2013. Lire la suite

RIO+20 : LE FLOP

On connaissait déjà le pschitt. On sait maintenant ce qu’est un flop. Perçue comme le messie avec son fort potentiel de création d’activités et d’emplois, l’économie verte se trouve confrontée , bien malgré elle, et en dépit d’une légitime volonté des peuples, à des réalités économiques qui renvoient, du moins dans certains pays développés, cette piste de développement harmonieux à plus tard. Après le premier Sommet de la Terre en 1992, le Protocole de Kyoto en 1997, la capitale brésilienne a accueilli en juin, sous l’égide de l’ONU un évènement qui se voulait porteur de décisions importantes en matière de lutte contre le réchauffement climatique et de maintien de la biodiversité. Mais en cette période crise, les préoccupations des chefs d’Etat sont en vérité d’une tout autre nature. Lire la suite

UN PAYS EN PARFAITE SANTE QUI REND « MALADE » SES VOISINS

Avant de vous inviter à participer à un parcours santé chez l’un de nos voisins européens, nous nous sommes interrogés sur la meilleure façon de susciter  votre curiosité. Voilà pourquoi tout commence par une longue question verte à la Prévert :  » Pouvez-vous citer le pays qui compte 82 millions d’habitants dont l’ espérance de vie est de  77,1 ans  pour les hommes  et 82,4 ans pour les femmes,  se distingue par une croissance de son PIB de  + 2,6%, une balance commerciale excédentaire de plus de 100 milliards d’euros,  un taux de chômage de 7%,   une décroissance  démographique de -2,3%,  un système de santé en pleine forme ? »  Précisons d’emblée que ce pays européen, souvent montré en exemple, finit  par agacer ses voisins  au bord de la crise de nerfs.  Aussi soyez patients et attentifs< Lire la suite

UN PAYS EN PARFAITE SANTE QUI REND « MALADE » SES VOISINS

Avant de vous inviter à participer à un parcours santé chez l’un de nos voisins européens, nous nous sommes interrogés sur la meilleure façon de susciter  votre curiosité. Voilà pourquoi tout commence par une longue question verte à la Prévert :  » Pouvez-vous citer le pays qui compte 82 millions d’habitants dont l’ espérance de vie est de  77,1 ans  pour les hommes  et 82,4 ans pour les femmes,  se distingue par une croissance de son PIB de  + 2,6%, une balance commerciale excédentaire de plus de 100 milliards d’euros,  un taux de chômage de 7%,   une décroissance  démographique de -2,3%,  un système de santé en pleine forme ? »  Précisons d’emblée que ce pays européen, souvent montré en exemple, finit  par agacer ses voisins  au bord de la crise de nerfs.  Aussi soyez patients et attentifs Lire la suite