actualités intervews, reportages, chroniques, débats...

AWIK-END MUSIC – TRISTESSE

Tout avait commencé en 1964 avec « Sacré Charlemagne ». Mais tout s’est arrêté en ce dimanche 7 janvier 2017 des suites d’une longue maladie. Elle incarnait entre autres le charme, la gentillesse, la gaité et avait su s’entourer des meilleurs auteurs-compositeurs pour exercer au mieux son talent d’interprète. Quelle que soit la ou les chansons que vous retiendrez du répertoire de France Gall, qu’il s’agisse de celles écrites par son mari Michel Berger ou par Serges Gainsbourg, elle aura été une des artistes les plus importantes et populaires de la variété française. Difficile de ne pas se souvenir notamment de Poupée de cire, poupée de son; Evidemment; La déclaration d’amour; Ca balance pas mal à Paris; Si maman si; Il jouait du piano debout; Résiste; Babacar; Ella, elle l’a. La disparition de celle qui avait toujours su réagir dignement face aux éprouvants évènements qui ont marqué sa vie ne pouvait aujourd’hui que chambouler la programmation de cet Awik-end Music. France Gall part en laissant à tous ceux et celles qui ont eu la plaisir de croiser sa formidable carrière de très bons et beaux souvenirs. Quel que soit le style des chansons qu’elle a interprétées, on ne pourra s’empêcher de chantonner l’une d’elles dont il émanait toujours une authentique fraîcheur qui semblait ne jamais pouvoir disparaître. Lire la suite

AWI-MAGES DE LA SEMAINE – EFFETS TEMPÊTES

Qu’il s’agisse de Carmen, Eleanore… les dernières tempêtes qui ont eu lieu en France en ce tout début d’année, ont visiblement généré des phénomènes parfois aussi inhabituels que surprenants. Sur la côte normande, elles ont bien sûr agité les fonds marins conduisant des étoiles de mer à se rendre en masse sur des plages peu fréquentées en cette période. Une opération de repérage souvent décevante pour ces astérides, en l’absence de rochers susceptibles d’ accueillir ces créatures bien vivantes venues des océans. Forts coefficients de marées, vents violents et vagues impressionnantes ont également été jusqu’à reconfigurer par endroits le paysage littoral, effaçant le tracé de petits cours d’eau. De quoi mettre de petites passerelles destinées à leur franchissement construites par l’homme dans un profond embarras. Nous ne vous parlerons pas ici de réchauffement climatique ni d’apocalypse, mais simplement de phénomènes naturels. En cliquant ici vous constaterez qu’il s’agit bien de réalités

COREE DU NORD – COREE DU SUD : UNE TRÊVE POUR EVITER LE PIRE


Les pourparlers officiels entre la Corée du Nord et la Corée du Sud qui se tiendront mardi prochain dans le village de Panmunjeom, en Corée du Nord, à moins de 500 mètres de la frontière intercoréenne, dans la province de Hwanghae, augurent une trêve bienvenue.

Tout d’abord parce que de tels échanges entre ces deux pays n’ont pas eu lieu depuis décembre 2015. On ne peut donc que souhaiter que ces derniers contribuent à apaiser le vif climat de tension guerrière qui prévaut depuis 1950-1953 . On se doit également d’espérer que cette ouverture conduise Donald Trump et Kim Jong Un à mettre momentanément un terme aux provocations qui inquiètent légitimement la communauté internationale sur fond d’essais balistiques et nucléaires menés par la Corée du Nord.

Le report des exercices militaires à grande échelle menés conjointement par les Etats-Unis et la Corée du Sud dans cette région du monde, mais aussi et surtout l’organisation des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang auxquels comptent participer les Coréens du Nord et du Sud, mais aussi les Américains devraient offrir un retour au calme, même s’il n’est que relatif.

Preuve est apportée dans la péninsule coréenne de cet apaisement avec la présence de banderoles accrochées à une clôture de barbelés près de la zone militarisée séparant les deux Corées, à Paju, en Corée du Sud portant des messages en faveur de l’unification des deux Corées.
Toutefois, l’éclaircie qui se dessine dans la perspective des JO d’hiver demeure relativement aléatoire.

Kim reste en effet visiblement déterminé concernant la détention par son pays d’armes nucléaires, surtout lorsqu’il déclare à l’occasion de ses voeux développer en masse des missiles nucléaires pour un déploiement opérationnel et ajoute, une nouvelle fois, qu’il lancerait une frappe nucléaire si son pays était menacé.

Et c’est là que des images satellites viennent quelque peu ternir le souci d’apaisement.

Les analystes du site 38 North, qui suivent avec attention l’évolution de la situation en Corée du Nord, rapportaient dernièrement que Pyongyang s’apprêtait à tester un moteur-fusée dans une installation de Sohae, où tous les lancements de satellites ont eu lieu depuis 2012.

L’imagerie satellitaire du 25 décembre a notamment révélé qu’un nouveau test de moteur pourrait avoir lieu dans un proche avenir, même s’il ne s’agit pas, selon des sources bien informées , d’un nouveau lancement de fusée.
De plus, certains pays proches ne cachent pas leurs inquiétudes. Lire la suite

COREE : DES OLYMPIADES POUR ENDIGUER UN JEU DANGEREUX

Les Jeux Olympiques d’hiver qui se dérouleront du 9 au 25 février à Pyeongchang, en Corée du Sud, et seront suivis des Jeux paralympiques, du 9 au 18 mars, pourraient constituer une étape clé dans la course folle à la nucléarisation d’armements qui a conduit la Corée du Nord à générer une vive tension au sein du Conseil de sécurité de l’ONU. Autrement dit, ces olympiades pourraient s’avérer particulièrement bénéfiques sur le plan sportif mais aussi diplomatique. Du moins aimerait-on l’imaginer au regard des enjeux. Se saisir de cet évènement qui rassemble et réjouit les peuples pour ouvrir de nouvelles pistes de dialogue entre Pyongyang et Séoul, constituerait sans nul doute le plus bel exploit qu’on aimerait avoir à saluer, en ce début d’année 2018. Toujours est-il  qu’en présentant ses voeux de Nouvel An, Kim Jong-Un a semblé vouloir détendre l’atmosphère en proposant l’ouverture de discussions sur l’envoi d’une délégation nord-coréenne aux prochains Jeux Olympiques d’hiver. Persuadé de disposer d’armements nucléaires opérationnels dont la vocation serait à l’en croire, exclusivement dissuasive, il n’a pu s’empêcher de provoquer en précisant que le bouton de mise à feu était sur son bureau. Un détail qui n’a certainement pas échappé aux observateurs qui voient d’un très mauvais oeil les multiples essais balistiques menés ces derniers temps et n’apprécient pas davantage l’attitude belligérante de ce pays d’Asie orientale. Face à la menace qui pèse sur les Etats-Unis, il n’est donc guère surprenant que lors de sa fête du Nouvel An à Mar-a-Lago, Donald Trump se soit montré dubitatif en déclarant : « Nous verrons, nous verrons ». Il est certain que si les athlètes nord-coréens étaient amenés à participer aux Jeux olympiques d’hiver, un blanc manteau, symbole de paix par excellence, pourrait offrir l’occasion d’une belle sortie de crise, voire encourager sur la lancée un règlement pacifique de la situation. Tout en restant prudent, on ne peut que former le voeu d’un retour à la raison de tous côtés. Une orientation qui devra inévitablement passer par un tremplin de négociation nécessitant le respect de règles strictes pour éviter tout saut vers l’inconnu qui ne pourrait que détruire les efforts de paix déjà malmenés dans de nombreuses régions du globe. Comme il est possible de le  constater, à Pyeongchang, toutes les pistes  sont ouvertes. Chroniques audio de retour prochainement

L’EVEIL DES REGARDS AU PREMIER JOUR DE L’ANNEE 2018


Parce que tout reste à faire, AWI et Women e-life, partenaires d’un couple médiatique indépendant, ont voulu sortir des schémas traditionnels et illustrer sous le signe de l’éveil des regards ce premier jour de l’année. Pour que 2018 vienne confirmer l’indispensable harmonie dont dépend la paix et le bonheur de vivre ensemble. AWI et Women e-ife vous adressent en choeur leurs meilleurs voeux de bonne et heureuse nouvelle année. Lire la suite

A L’ISSUE D’ UNE ANNEE MOUVEMENTEE, 2018 GARDE SA PART DE MYSTERE

Algorithmés depuis l’an 2000, nous aurons eu à vivre en France durant 2017 une année marquée par l’amorce de perceptibles changements qui devront néanmoins se confirmer dans les temps à venir.  Au cours de l’an 2017, de nombreux évènements politiques, économiques, sociaux, environnementaux, notamment, dont la  webradio webtv AWI a pu se faire l’écho, sont venus  ponctuer une riche actualité sur le plan national et international. Certains ont suscité inquiétudes et d’autres espoirs. Personne ne peut dire aujourd’hui de quoi sera fait 2018 et ce que l’histoire en retiendra, ce qui lui vaut d’être empreinte de bien des mystères. Toutefois, il apparaît évident que les temps à venir vont générer de très rapides et conséquents bouleversements  sur le mode de fonctionnement même de la société qui auront d’importants et clairs impacts sur nos modes de vie à l’échelle individuelle et collective, au niveau planétaire. Désormais, le développement de l’économie ne pourra plus se faire au détriment des humains qui devront repenser leur place au milieu d’un univers, lui aussi soumis à d’innombrables mutations potentielles. Qu’il s’agisse des conséquences du changement climatique sur l’équilibre des ressources naturelles, le déplacement de populations et la refonte de territoires menacés; de la numérisation désormais incontournable qui sera amenée à jouer un rôle majeur dans tous les domaines et secteurs d’activités ( santé, alimentation, mobilité, travail, services…), on ne peut plus douter que nous soyons entrés dans une ère véritablement nouvelle. Les engagements des politiques qui nous gouvernent seront déterminants pour relever de nouveaux défis, et surtout éviter le quasi-inévitable dérapage de quelques-uns qui ne partagent pas les mêmes valeurs et ambitions. Les très nombreuses innovations qui vont accompagner la mutation globale et continueront, jour après jour, à nous surprendre, ne pourront à elles seules permettre de répondre aux multiples impératifs auxquels l’humanité devra savoir faire face. Sur fond de développement de l’intelligence artificielle, le pouvoir et les compétences des humains resteront quoi qu’il advienne, pour encore longtemps déterminants, sauf à ce que ces derniers perdent tout pouvoir d’initiatives et se laissent au final totalement dépasser par des  excès et le virtuel. Que les algorithmes rythment les progrès technologiques et que les robots puissent devenir de véritables amis en mesure d’apporter les services que les humains n’ont plus vocation à rendre, on ne peut plus douter. Tout ce qui nous entoure déjà et se dessine à terme le prouve. AWI qui entretient soigneusement sa mémoire, ne peut que vous inviter à consulter les chroniques épistolaires, mais aussi audio et vidéo, diffusées en 2017 qui, sans prétendre à l’exhaustivité, se sont attachées à aborder quelques sujets essentiels. Mais aujourd’hui, pour aussi instructifs que demeurent les évènements qui ont agité l’actualité au niveau national et international, c’est bien vers le  futur qu’il  convient de porter son attention. Dans la même lignée, la création en avril 2017 du webmagazine féminin baptisé Women e-life est venue porter, bien avant le scandale Harvey Weinstein, un regard connecté sur la place et le rôle des femmes au sein de la société. Comme cherche à le montrer la photo-montage qui illustre cette chronique charnière 2017/2018, les langages codés qui vont inévitablement accompagner nos pensées et actes, devront conduire les humains à toujours garder le cap pour se respecter mutuellement et aller de l’avant. Autrement dit, faire en sorte de rester maîtres du jeu, sans céder au dévoiement. A quelques jours voire heures de l’entrée en 2018, AWI vous présente ses Voeux de bonne et heureuse année. Lire la suite

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – GARDEZ LE SOURIRE


Peut être l’avez vous compris : rien ne sert de faire la gueule !
Parce qu’il faudra s’ingénier à croire que tout ira mieux demain, la période des fêtes de fin d’année qui marque l’inévitable fin d’un chapitre historique ponctué d’évènements de toutes sortes, l’Awi-Mage de la semaine se devait d’illustrer, les indispensables changements à venir. L’apparition de cette sculpturale création invite donc chacun et chacune à garder sourire et espoir à l’aube d’un nouveau départ sur la route 2018. Après l’année du coq, nous allons entrer dans celle du chien, réputé fidèle compagnon. Saurez vous l’être ? Lire la suite

VOUS PRENDREZ BIEN UN BITCOIN POUR LA ROUTE 2018

2018 réservant sans nul doute de grosses surprises au niveau international, la période des fêtes de fin d’année veut qu’on s’attache principalement aux fraiches bonnes nouvelles venues illuminer la situation de notre pays.
A ce titre, celles émanant de la dernière note de conjoncture publiée mardi par l’Insee qui fait état d’un rebond de la croissance en 2017, se doit de figurer en tête de liste.
Après s’être trainée autour de 1% au cours de ces trois dernières années, l’économie hexagonale devrait enfin enregistrer un joli score avec un PIB en hausse de + 1,9%. A l’origine de ce phénomène encourageant un environnement international favorable et une demande intérieure portée par l’investissement de nos forces vives, entreprises de tous secteurs d’activités.
Quand aux ménages français, leurs investissements démontrent qu’ils auront consacré l‘essentiel au logement, secteur qui devrait bondir de 5,2% en 2017, après une hausse de 2,4% en 2016. De quoi compenser les effets d‘un ralentissement de leur consommation sur bien d’autres postes de dépenses. Selon l’Insee, ce net coup de frein au pouvoir d‘achat s’explique pour plusieurs raisons : un calendrier fiscal très défavorable en début d‘année, marqué par des hausses des taxes sur le tabac et les carburants ainsi que de la CSG.
Aussi attend on de voir ce que réserve le second semestre 2018, les prévisions de l’Insee ne portant que sur les six premiers mois de l’année. Il faudra donc attendre de voir comment se traduisent certaines mesures comme les baisses de cotisations sociales et de la taxe d‘habitation, sans oublier l‘aménagement de l‘impôt sur la fortune et l‘entrée en vigueur du prélèvement forfaitaire unique.
Quoi qu’il en soit, ces données conjoncturelles s’inscrivent dans un climat politique qui apparaît aujourd’hui en France nettement plus apaisé et favorable.
En dépit des doutes qui persistent sur le pouvoir d’achat, le chômage, on sent néanmoins souffler un courant porteur, un souhait unanime d’en sortir par le haut. Un signe qui se trouve porté, il est vrai, par un retour de la confiance sur le plan politique, les deux têtes de l’exécutif, Emmanuel Macron et Edouard Philippe enregistrant ces derniers temps une très notable hausse de leurs cotes de popularité.
Il faut toutefois se montrer prudent au regard des prévisions concernant 2018, l’hypothèse de se basant sur une croissance de l’ordre de 1,7% et ne prenant pas en compte les éventuels évènements susceptibles de contrarier cette marche en avant.
Aussi, en dépit d’un fâcheux incident technique de dernière minute ayant frappé la cryptomonnaie, vous prendrez bien un bitcoin pour la route. Chronique audio de Noël d’ores et déjà consultable sur AWI

TRUMP TIRE FISCALEMENT PLUS VITE QUE MACRON


Dans le combat de haute lutte mené par de nombreux pays pour réduire la fiscalité des entreprises, mais aussi celle qui pèse sur les ménages, Donald Trump a tiré plus vite qu’Emmanuel Macron en déclenchant la plus grande révision du code fiscal des États-Unis depuis 30 ans.
Après accord de la Chambre des représentants et du Sénat américain sur le projet de loi de finances, il a atteint ses cibles.
Comme à son habitude, conscient de l’importance et de la portée de l’événement, Trump à immédiatement tweeté pour annoncer une conférence de presse.
Il est vrai qu’il s’agit en l’occurrence d’une première grande victoire législative pour le 45e président des Etats-Unis. Lire la suite