LE PROGRAMME « MT’Dents » VICTIME D’UNE DECISION DE CRISE

La prévention santé bucco dentaire des enfants âgés de 6 à 18 ans fait l’objet depuis 1987 d’un programme conduit par l’Assurance maladie et relayé par les CPAM appelé MT’Dents.
Ce dernier consistait jusqu’à il y a peu en un examen bucco-dentaire gratuit tous les trois ans réalisé par des chirurgiens dentistes libéraux volontaires doublé d’actions en milieu scolaire.
Un programme qui a fait ses preuves puisqu’on estime que le nombre de caries chez les enfants de 12 ans a été divisé par trois depuis 1987. En milieu scolaire, les messages des dentistes qui ont été relayés par les enseignants ont constitué un vecteur idéal pour sensibiliser tous les publics quelle que soit leur appartenance sociale.
Or, l ‘Assurance maladie a annoncé récemment la suppression de ce programme doté de 2,3 millions d’euros pour les actions en milieu scolaire.
Il a en effet été décidé par l’Assurance maladie que les actions de prévention santé bucco-dentaire seraient désormais destinées uniquement aux publics les plus défavorisés résidant dans les ZEP. De plus, seules quelques classes en bénéficieront.
Dans le Val-de-Marne , on dénombre 219 établissements scolaires classés en zone d’éducation prioritaire.
Quoi qu’il en soit, si 250.000 enfants bénéficiaient auparavant de ce plan de prévention santé qui a fait ses preuves, ils ne seront plus que 20.000.
En 1998 Ségolène Royal qui était à l’époque ministre déléguée chargée de l’enseignement scolaire, avait rappelé lors d’ Assises nationales à Rouen quelle était la mission des ZEP : » donner plus à ceux qui ont moins et relever le défi de la réussite des enfants des milieux défavorisés en faisant preuve à leur égard d’ambition et d’exigence ”
Mais imaginer que les plus démunis ne résident que dans des ZEP est un peu hasardeux.
Afin de savoir comment est perçu l’arrêt du programme de prévention MT’Dents, nous avons voulu recueillir le témoignage d’ un jeune chirurgien dentiste afin qu’il nous fasse part de ce qu’il a observé ces dernières années concernant la santé bucco-dentaire des enfants. L’occasion de lui poser également un certain nombre de questions relatives sa propre expérience et d’une façon plus générale à l’exercice du métier de chirurgien-dentiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *