LE RENDEZ-VOUS MANQUE

Si vous faites partie des Français qui ont plié bagages pour se mettre au vert, vous ne serez peut-être guère surpris. Mais si vous êtes de ceux qui n’ont pas cette chance, vous serez  sans doute  quelque peu interloqué d’apprendre  ce qui suit. Annoncée le 12 juillet dernier, en alerte rouge,  la suppression par le groupe PSA Peugeot Citroën de 8000 emplois apparaissait comme un drame économique et social pour ce fleuron de l’industrie automobile  française ses salariés et les sous-traitants.

Le gouvernement avait d’ailleurs réagi sans tarder en confiant à  Emmanuel Sartorius, expert  du Conseil général de l’économie, de l’industrie de l’énergie et des technologies un audit sur la situation financière du Groupe afin de déterminer si ces suppressions d’emplois massives  étaient ou non justifiées.

Dans de telles circonstances, on comprend qu’une réunion avec les  représentants syndicaux puisse avoir un caractère incontournable, même au mois d’août.

Mais c’était sans compter  sur les précieux congés d’été de ces derniers comme de la plupart des salariés, certains ayant  fait  valoir un dysfonctionnement dans l’envoi des convocations aux intéressés de la part du ministère en charge de ce dossier. Toutefois ce rendez-vous manqué a de quoi surprendre compte tenu de la gravité de la situation.

Ne parlez plus aux enfants des devoirs de vacances. Ils risquent de vous ressortir l’histoire de la réunion du 1er août.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.