SAISISSANT COUCHER DE SOLEIL CHEZ TESLA

Le succès remporté par Elon Musk avec le lancement de la capsule Crew Dragon de SpaceX, objet d’une chronique ce week-end, conduit néanmoins à remettre aujourd’hui les pieds sur Terre.

L’information tombée jeudi dernier qui vaut à cette chronique un titre empreint de poésie est en réalité le reflet d’un profond changement de stratégie chez Tesla.

A choisir entre dépenser son génie inépuisable pour innover toujours plus dans le secteur automobile zéro émission en boostant les ventes de la Tesla Model 3 et se positionner simultanément sur le marché des capteurs solaires, Elon Musk a préféré privilégier ce qui roule et vole.
Pourtant, bien des espoirs étaient légitimement placés dans cette activité promise qui plus est à de nouveaux développements avec le lancement de tuiles et ardoises solaires.

Des produits soit dit en passant déjà fabriqués et commercialisés en France, dés la fin des années 70, par une entreprise baptisée HDG qui n’ont malheureusement pas remporté le succès attendu.

Quoi qu’il en soit, il est compréhensible que dans un pays qui confirme son avance dans de nombreux domaines, Elon Musk ait perçu dans le rachat de SolarCity, à l’époque leader dans la production de capteurs à énergie solaire aux Etats-Unis, le moyen de créer une synergie rayonnante.

Tesla pensait ainsi se placer sur deux créneaux porteurs en vendant à ses clients à la fois ses voitures électriques aussi originales que performantes et des systèmes de production d’électricité fonctionnant à l’énergie solaire.

Tout paraissait bien vu et prometteur.

Mais le génial Elon Musk s’est heurté aux mauvais rayons des réalités économiques amis aussi technologiques, la vente de ce type de produits via Internet s’avérant mieux adaptée et surtout beaucoup plus rentable. D’où la décision de mettre également fin au partenariat avec le distributeur Home Depot, qui assurait la vente de produits solaires dans environ 800 magasins.

Pour mieux comprendre ce qui a précipité la décision d’un des génie de ce XXIe siècle , quelques précisions méritent d’être apportées.

C’est donc sur ce saisissant coucher de soleil que la chronique audio consultable à l’aide du player figurant ci-dessous revient plus  en détails.

TESLA MODEL 3

En marge des capteurs solaires classiques, des tuiles et ardoises solaires made in Tesla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.