LES FRANÇAIS GLOBALEMENT EN BONNE SANTE – UN SYSTEME DE SANTE FRANÇAIS PAS AU MIEUX DE SA FORME

Il faut reconnaître que la dernière livraison des Cahiers français intitulée : « Comment va la santé en France ?» est arrivée au bloc journalistique d’AWI à point nommé.

Tout d’abord parce que les questions relatives aux déserts médicaux et aux structures de soins, ne manqueront pas d’être soulevées par de très nombreux Français urbains comme ruraux, dans le cadre du grand débat national.

Ensuite, parce que la Cour des comptes qui faisait dés 2014 un certain nombre de recommandations pour remédier aux difficultés rencontrées par les urgences hospitalières totalement débordées, s’inquiète visiblement dans son dernier rapport annuel que des remèdes visant au prompt rétablissement de l’état de santé de ce service ouvert à toutes les causes dont bon nombre ne se justifient pas pleinement, n’aient toujours pas été prises.

C’est d’ailleurs ce qui explique que la Cour des comptes préconise une fois de plus de réformer la tarification, tout en renforçant l’offre de soins en ville et les filières d’hospitalisation directe notamment pour les personnes âgées.

Au vu de ce qui précède, le numéro des Cahiers français consacré à notre système de santé apporte des éléments d’information et de réflexion qui permettent d’y voir plus clair.

Outre la structure du financement de la santé qui entre pour 11% dans le PIB de la France, bien des questions clés liées aux difficultés rencontrées méritent une attention particulière.

Il s’agit bien entendu des conditions de travail des professionnels de santé, mais aussi de l’éducation à la santé, de la prévention contre les maladies notamment chroniques en constante augmentation, de la progression des droits du malade et son impact sur la relation que ce dernier est amené à entretenir avec les représentants du corps médical ( médecins libéraux généralistes et spécialistes, médecins hospitaliers, aides soignants, infirmiers…). Sans oublier le coût de certains traitements qui conduisent à ausculter le marché du médicament.

Autant de sujets qui obligent à regarder les réalités en face et à donner de la voix.

Car placé désormais au cinquième rang en Europe, le modèle de santé hexagonal ne fait plus référence.

D’où la nécessité d’améliorer l’accès aux soins pour tous, de soulager les hôpitaux en surcharge, d’adapter le système de santé au vieillissement de la population et au boom des maladies chroniques…

Un vaste programme qui sans prétendre résoudre d’un trait de plume tous les problèmes en même temps, devra s’appuyer sur le « Plan Santé 2022 » dévoilé par le chef de l’Etat, le 18 septembre 2018.

Vous sachant patient, AWI mettra dans sa prochaine chronique des informations santé recueillies, analysées, vérifiées ayant pour objectif de vous apporter une image fiable de la situation à laquelle doit faire face notre système de santé pour assurer ses missions.
Et des défis qu’il va lui falloir relever pour y parvenir demain et après demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.