NOUVELLE POLITIQUE DE SANTE : DEMANDEZ LE PROGRAMME

Sans doute aurons-nous connaissance prochainement du bilan de santé de François Hollande qui prendra officiellement ses fonctions le 15 mai. Un chef d’ Etat doit en effet être toujours en forme, afficher une mine et allure enviables, et être en mesure de ne révéler aucune faiblesse entre « Rythm and blues ».
La santé reste en effet, à gauche comme à droite, un capital, une richesse. François Hollande, alors candidat, avait précisé lors d’un point de presse, le 3 février dernier : « La santé n’est pas un sujet à part, une variable accessoire,. De toutes les politiques publiques , c’est sans doute la plus transversale ».
Quoi qu’il en soit, celle qui est annoncée pour les années à venir s’articule autour de trois grands axes « Mieux prévenir, mieux guérir, mieux garantir »

La protection sociale d’une façon générale  et la santé en particulier ne sont  pas les dossiers les moins épineux du nouveau quinquennat.

Le mot solidarité qui a été souvent prononcé au soir de l’annonce des résultats de l’élection présidentielle retrouvera t’il sa place ? Le système de santé par répartition est-il à l’abri de soubresauts politiques et économiques ?

Les Français  auront ils toujours droit à une protection sociale efficiente  ? Autant de questions auxquelles des réponses  devront être apportées.

Faut-il en déduire que la santé  n’aura  plus à subir la pression de réformes ? Certainement pas !

Car si la santé est un facteur de croissance, tout dépendra, dans les temps à venir, de l’évolution de l’état de santé des organes vitaux de la France, certains ayant été notablement fragilisés en raison  d’une crise aigüe qui sévit bien au-delà de l’Hexagone.

On ne peut donc que souhaiter un bon et prompt rétablissement à ce  grand corps malade.

Une réflexion au sujet de « NOUVELLE POLITIQUE DE SANTE : DEMANDEZ LE PROGRAMME »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.