L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – UNE PACKARD 115c RETROUVE SA MAISON NATALE

Nick wells with Classic Packard

Alors que le Mondial de l’Auto 2018 qui se tient à Paris, permet encore au public de découvrir entre autres les modèles nouvelle génération branchée, présentés par les constructeurs français et étrangers, AWI ne pouvait que céder au charme du retour dans sa maison natale de cette superbe Packard. Livré en 1937 en pièces détachées par la célèbre marque américaine de voitures de luxe Packard Motor Car Company qui fût à l’époque la plus connue et la plus diffusée au monde, le magnifique coupé convertible Packard 115c a fière allure. Son « come-back » à Brentford, à l’ouest de Londres, lieu où se trouvait l’usine où elle a été construite ne pouvait être passé sous silence. Cette sublime Packard 115c sera en effet vendue aux enchères ce samedi 13 septembre à Syon Park, par la société internationale de ventes aux enchères COYS.
Nick Wells, expert en voitures anciennes, est chargé de cette vente aux enchères. Il souligne que ramener cette automobile sur le site où se trouvait l’usine de Brentford dont il ne reste que quelques marches, 81 ans après qu’elle ait vu le jour, est aussi spectaculaire que symbolique.

Ce très rare Packard, conduite à droite, a été découvert dans un garage par le père du vendeur en 1979. Il a fait l’objet d’une restauration durant sept années, avant d’être exposé régulièrement lors de manifestations telles que la Foire de l’air de Biggin Hill et le Pageant of Motoring de Bromley.

Si jamais vous vous rendez à Londres et que votre passion pour les voitures anciennes vous conduit à rechercher ce qui illustre le beau et rare dans l’univers de l’automobile d’un autre temps, vous caresserez le rêve d’acquérir cette Packard 115c, c’est certain !

Remerciements à David Barzilay de nous avoir permis de vous faire partager ce temps fort.

AWI vous en dit plus

Mise à prix entre 12.000 £ et 17.000 £, avouez que la Packard 115-C a de la gueule !

La 15e série de Packard a été introduite le 3 septembre 1936, 50 modèles étant disponibles dés 1937. Avec le succès de son modèle 120, Packard avait décidé d’aller encore plus loin dans le domaine des prix moyens avec l’introduction du Six. Avec ce nouveau venu, les concessionnaires Packard pouvaient proposer de nouveaux véhicules dans presque toutes les classes de prix.
Packard a produit 109 518 voitures. Quatre-vingt-dix pour cent des ventes se sont concentrées dans les nouvelles gammes de modèles Six et 120.
Il s’agissait de la première voiture à six cylindres de Packard depuis 1928. .

Doté de 100 chevaux à 3 500 tr / min, le nouveau Six était capable d’atteindre des vitesses de pointe de 140 km/h à 160 km/h. Officiellement appelée la série 115-C, la Six était une véritable Packard, dotée de toutes les prestations haut de gamme : qualité, confort, maniabilité…

Les Packards ont appartenu à des notables tels que Bob Hope, Jack Benny, Jean Harlow, Al Jolson, Dick Powell, Irene Dunne et le président Franklin Roosevelt. Plus de 100 stars du cinéma ont été propriétaires de Packards, ce qui a stimulé les ventes de ses modèles moins chers à l’époque.

Avant la Seconde Guerre mondiale, les Packards importées en Angleterre étaient expédiées en kit et leur assemblage final était effectué à Brentford, dans l’ouest de Londres.

Pour la petite histoire concernant ce coupé unique Packard 115-C convertible à conduite à droite, il se dit qu’il s’agissait d’un cadeau pour le 21e anniversaire d’un jeune client très chanceux à l’époque. Le père du vendeur a découvert la Packard dans un garage en 1979, où l’ancien propriétaire avait commencé sa restauration mais ne l’avait malheureusement pas achevée.

Son nouveau propriétaire a ensuite entrepris une restauration en profondeur durant sept années. Utilisé et apprécié pendant de nombreuses années par toute la famille, le Packard a été entreposé au sec plus récemment jusqu’à sa préparation pour la vente. En résumé, une superbe voiture avec une histoire fascinante qui offrira un plaisir immense à son prochain et heureux propriétaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *