AOÛTIENS AOÛTIENNES VOUS N’AVEZ PAS A ROUGIR !

Sauf à ce que vous ayez à souffrir de coups de soleil en cet été caniculaire, vous n’avez pas à rougir de vous accorder quelques jours voire semaines de congés. Députés et sénateurs vous ont d’ailleurs montrés l’exemple en arrêtant leurs travaux mercredi, bouclant ainsi une première année de législature pendant laquelle 57 projets de loi et 7 propositions de loi ont été adoptés. En plus de la loi sur les violences sexuelles et sexistes, le Parlement a définitivement adopté mercredi deux projets de loi clés de la première année du quinquennat d’Emmanuel Macron.
Il s’agit de la réforme de la formation professionnelle, de l’assurance chômage et de l’apprentissage, qui vise à mettre fin au chômage de masse, et du texte asile et immigration, le premier à avoir créé des divergences de vue dans la majorité. Les parlementaires seront de retour en septembre. Des devoirs de vacances ne sont pas exclus. Afin de garder le contact sur le terrain, certains ne manqueront pas d’assister à différentes réunions, rencontres, séances et cérémonies.
Emmanuel Macron et le gouvernement se sont donc réunis vendredi pour la dernière fois avant deux semaines de vacances, pendant lesquelles le chef de l’Etat a demandé aux ministres de se reposer pour pouvoir « repartir encore plus fort » à la rentrée.
Evoquant les projets de loi Pacte sur les entreprises, de finances et de financement de la Sécurité sociale, le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a déclaré après le conseil des ministres :
“L’intensité du programme de transformation ne faiblira pas à la rentrée, bien au contraire”.

L’examen de la réforme constitutionnelle, suspendue le 23 juillet par le gouvernement en raison des répercussions de l’affaire Benalla sur les débats à l’Assemblée, reprendra également à la rentrée dans tous ses aspects.

Le prochain conseil des ministres se tiendra le 22 août. Le président réunira dans la foulée certains ministres “pour préparer les annonces sur les textes financiers”.

Après avoir promulgué ce vendredi la loi sur les violences sexuelles et sexistes, et celle instaurant dans quelques jours un “droit à l’erreur”, Emmanuel Macron devait recevoir en fin d’après-midi la Première ministre britannique, Theresa May, au fort de Brégançon (Var), où il a prévu de séjourner deux semaines.

Il sera question des obstacles à franchir pour boucler l’accord de retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne et des relations futures entre les deux entités, une source à l’Elysée ayant précisé jeudi qu’aucune négociation n’était à l’ordre du jour.

Emmanuel Macron et Edouard Philippe prendront donc eux aussi un peu de repos. Il se dit que la rentrée sera chaude mais sans canicule. Vous voilà donc rassurés. Vous n’avez pas à rougir d’être vacanciers. D’ailleurs AWI s’offre également une pause estivale afin de vous retrouver à la rentrée, fidèles à votre webradio webtv indépendante qui regarde les réalités en face.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *