L’ ATTRACTIVITE DE LA FRANCE MISE AU DEFI CÔTE CREATION D’EMPLOIS

Le dernier baromètre du cabinet d’audit EY concernant l’attractivité de la France en 2017 qui a été publié lundi est encourageant mais aussi très instructif. Surtout lorsqu’il révèle que le nombre de décisions d’investissement en France est passé de 779 à 1.019 entre 2016 et 2017 et que Paris devance désormais Londres au classement des top capitales. De plus, d’après une enquête menée auprès de 208 dirigeants et cadres dirigeants d’entreprises étrangères installées dans l’Hexagone, la tendance se confirme en 2018, le niveau de satisfaction de ces derniers atteignant 90 % selon le sondage de janvier 2018 contre 73 % en 2017.
Néanmoins, une ombre portée sur les investissements étrangers appelée « emploi » vient ternir le tableau. La réalité veut en effet que malgré une bonne dynamique des investissements étrangers en France en 2017, le nombre d’emplois potentiellement crées chez nous reste modeste au regard des résultats affichés dans ce domaine chez nos voisins européens. Avec 25.126 emplois crées en France, soit une moyenne de 25 par projet, ce résultat qui s’avère nettement en-dessous de la moyenne apparaît pour le moins contradictoire.
Mais c’était sans compter sur la publication des derniers chiffres de l’Insee concernant la dynamique du marché du travail qui viennent corroborer cette information. La croissance de l’emploi salarié en France a en effet ralenti à 0,2% sur les trois premiers mois de l’année après une hausse révisée à 0,4% sur le dernier trimestre de l’année 2017. Autrement dit, l’économie française a crée 48.800 empois dans le secteur privé et le secteur public au cours de trois premiers mois de l’année contre 107.300 sur les trois derniers mois de l’année 2017. En admettant qu’il s’agit là d’un accident de parcours, une question se pose : Comment expliquer le déficit de créations d’emplois qu’il s’agisse du tissu productif français industries et services, comme des investisseurs étrangers implantés en France ? La chronique audio vous en dit plus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *