L’ AVENIR DU SYSTEME DE RETRAITE PASSE PAR UNE CONSULTATION CITOYENNE

Le film réalisé par Gustave Kervern et Benoît Delépine avec Gérard Depardieu, Yolande Moreau, diffusé mercredi soir sur Arte, ne pouvait trouver meilleur moment pour être vu ou revu.

En retraçant l’histoire de Serge Pilardosse, 60 ans, surnommé Mammuth, qui vient de prendre sa retraite après quarante-quatre ans d’un labeur exemplaire et s’aperçoit qu’il lui manque des points pour obtenir une pension à taux plein – certains employeurs ayant oublié de le déclarer –  ce film introduit opportunément le sujet du jour.

Avec plus de 16 millions de retraités et une forte tendance au vieillissement de la population, le dossier retraites, objet de nombreuses controverses, pèse lourd.

En annonçant un véritable big bang du système des retraites, Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites, qui souligne que la future réforme doit aboutir à une retraite par points a lancé, ce jeudi, une vaste consultation citoyenne.
Un site internet www.participez.reforme-retraite.gouv.fr ouvert à tous jusqu’au 25 octobre invite les  Français à émettre  avis et propositions, en ouvrant simultanément le débat avec des ateliers de discussions.
La réforme vise en effet la mise en place d’un système de retraite universel qui se fixe pour objectifs la simplification, la lisibilité, la compréhension, mais aussi la correction des inégalités entre hommes et femmes, sans oublier l’incontournable adaptation aux nouvelles formes de travail.

Cette dernière qui n’entrera en application qu’à partir de 2025, sera préalablement jalonnée d’étapes, qu’il s’agisse de la consultation des partenaires sociaux jusqu’à la fin de l’année, d’une énonciation des orientations au plus tard début 2019, d’une présentation du projet de loi en Conseil des ministres, d’un examen par le parlement à l’été 2019.

Mais ce qu’il est intéressant de retenir, c’est que dés le début de l’année prochaine, un simulateur sera mis en place afin de permettre aux Français de comparer leurs droits avant et après la réforme.

Autant dire que cette consultation citoyenne sur l’avenir du système de retraite ne peut échapper à personne, même lorsqu’on doute étant jeune ou en pleine force de l’âge de l’intérêt de se projeter à un horizon apparemment lointain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.