UN AN D’ECART : UN GRAND ECART

Avant que vous n’écoutiez la chronique audio relative au thème du dernier numéro des Cahiers français intitulé « Quels entrepreneurs pour demain? « , il est intéressant de revenir sur deux articles parus, l’un dans l’édition du Figaro du 26 juin 2017, l’autre dans la Tribune de l’Economie le 28 mai 2018.

Les titres de ces derniers parlent d’eux mêmes puisque si le premier témoignait un retour d’optimisme : « Les chefs d’entreprise n’ont jamais été aussi confiants depuis six ans », le second se montre beaucoup moins enjoué : « Un an après, les chefs d’entreprise déçus par Macron »

De plus, force est de constater que les prévisions de croissance de l’économie mondiale et européenne, ne sont plus aussi prometteuses qu’on l’imaginait, même s’il n’y a pas, à ce jour, péril en la demeure.

Mais c’était sans compter sur des évènements aussi imprévus que perturbateurs venus s’imposer tant sur le plan politique dans certains pays européens, qu’au niveau international en raison de mesures protectionnistes prises par le président des Etats-Unis, sans parler des cours du Brent qui ont repris leur envol après avoir touché le fond de la piscine en 2016.

Dans ce contexte particulièrement mouvementé, au-delà des marchés financiers actuellement dans l’œil du cyclone et du niveau d’endettement auquel sont confrontés de nombreux pays; la consommation des ménages, l’activité du secteur industriel et des services, l’emploi sont scrutés en France comme partout ailleurs avec la plus grande attention. De quoi inciter à regarder les réalités en face et à donner de la voix.
Ainsi décrite l’ambiance souligne l’intérêt de se pencher sur les forces vives du pays faites de grosses entreprises, de PME, d’ETI… mais aussi d’artisans, professions libérales, start-up résolument orientées high-tech et innovation. Car toutes ces entreprises deviennent, quelle que soit leur taille et leur domaine d’activité, des déterminants qui révèlent le potentiel en termes de ressources et donnent des indications précises sur les perspectives économiques,sociales et environnementales.

Le grand écart entre l’ambiance politique, économique, sociale de 2017 et celle qui prévaut en 2018 au niveau mondial comme européen, conduit à se tourner vers les acteurs de premier plan de l’économie notamment française afin de disposer d’informations que livre le dernier numéro des Cahiers français en posant la question : « Quels entrepreneurs pour demain ? »
La chronique audio que vous êtes invités à écouter vous en dit plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.