CES UNIVERSITES DONT SORTENT LES ACTEURS DU FUTUR

Pour la troisième année consécutive, l’université privée de Stanford a été reconnue comme la plus innovante au monde. Fondée à la fin du XIXe siècle par le magnat des chemins de fer, gouverneur et sénateur de Californie Leland Stanford et sa femme, Jane Stanford, son rang témoigne à la fois de la détermination des étudiants inscrits et de la qualité de l’enseignement dispensé. Cette université américaine réputée, fort séduisante au premier regard, affiche des résultats qui lui permettent de creuser l’écart avec d’autres universités cotées de par le monde.
D’Herbert Hoover, ancien président des États-Unis à Elon Musk fondateur de Tesla, SpaceX et Paypal, en passant par William Hewlett et David Packard, fondateurs de HP; Sergey Brin et Larry Page, fondateurs de Google; Jerry Yang et David Filo, fondateurs de Yahoo; Reed Hastings et Marc Randolph, fondateurs de Teflix, Stanford a également vu passer d’autres grands noms comme l’écrivain Michael Cunningham;  John McEnroe, champion du monde de tennis;  Tiger Woods, champion du monde de golf, ou encore la célèbre actrice Sigourney Weaver.

Si le prix à payer pour intégrer ce graal universitaire situé au coeur de la Silicon Valley peut apparaître rédhibitoire, force est de constater que Stanford, ouverte aux étudiants américains comme internationaux, a toujours été une mine de cerveaux souvent porteurs d’innovations figurant parmi les plus spectaculaires à l’échelle planétaire.

Aussi les frais d’inscription et d’études qui atteignent plus de 47.000 dollars par an pour le premier cycle universitaire (bachelor) mais aussi une grande partie du second cycle (master) doivent-ils être appréciés au regard des réelles perspectives offertes aux étudiants désireux de réussir.
D’autant qu’il faut ajouter d’autres postes de dépenses ( hébergement et repas, frais de santé sur le campus, livres et matériels, dépenses personnelles, assurance).

Par ailleurs, certaines formations spéciales d’ingénieur, de droit, de MBA première année voire de MBA deuxième année, font grimper la note qui peut dépasser 64 050 dollars pour une année. Autrement dit, ce nec plus ultra universitaire demeure très sélectif pour ne pas dire élitiste.

Bien que les universités françaises ne figurent pas au Top 10 mondial ou européen, AWI se devait de porter un regard sur ces forteresses d’accès au savoir recensées par Reuters qui contribuent à transformer des étudiants en leaders porteurs d’actions et d’innovations dont la pertinence et l’impact s’avèrent planétaire.

Alors que les universités françaises notamment publiques enregistrent des mouvements de contestation voire des blocages dûs à l’adoption de nouvelles règles d’entrée dans l’enseignement supérieur, mais aussi conscients que nombre d’étudiants s’inquiètent du bon déroulement de leurs examens et de la suite de leurs études, cette chronique permet de faire le point sur les universités les plus innovantes du Monde et d’Europe.

Parce que leur réputation reflète d’authentiques succès, mais également parce que les étudiants, garçons et filles, prêts à relever des défis d’avenir représentent pour tout pays un enjeu considérable en termes de développement dans tous les domaines. La chronique audio consultable ci-dessous vous en dit plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *