EN DEPIT DE LEUR APPARENCE LES CRYPTO-MONNAIES SONT PRISES AU SERIEUX

Le 12 décembre dernier, sous le titre « Bitcoin : qu’est ce qu’elle ma gueule ? » une chronique s’arrêtait sur la fulgurante ascension de cette cryptomonnaie qui semblait devoir aller de record en record en termes de valorisation. Le Bitcoin avait alors franchi la barre des 11 000 USD, contre un cours à près de 1 000 USD en janvier, soit une appréciation de plus de 1 000 % sur l’année.
Une situation qui avait conduit AWI à poser la question :
« Le Bitcoin serait-il devenu à la finance internationale ce que l’Internet est à la mondialisation de l’information et de la communication ? »
Ensuite, à la veille des fêtes de fin d’année, une seconde chronique intitulée : « Vous prendrez bien un Bitcoin pour la route 2018» se raccrochait aux dernières données économiques, la France confirmant avoir atteint un taux de croissance supérieur aux attentes et surtout réconfortant au vu de la morosité ambiante qui avait pu régner au cours des années précédentes. Mais le Bitcoin allait enregistrer un coup de mou !
Aujourd’hui, si cette crypto-monnaie est certes descendue des sommets atteints en 2017, elle n’a visiblement pas perdu de son intérêt.
Pour preuve, la déclaration faite mardi par Christine Lagarde. Avant une réunion des grands argentiers et des banquiers centraux du G20, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) n’a pas manqué de souligner dans son blog que gouvernements et banquiers centraux devaient collaborer pour élaborer une réglementation sur les crypto-monnaies afin d’éviter qu’elles ne deviennent des instruments de blanchiment et de financement du terrorisme. Ce qui n’empêche pas Christine Lagarde de préciser que les technologies qui sous-tendent les crypto-monnaies, comme les chaînes de blocs, représentent des avancées prometteuses qui peuvent favoriser le développement d’activités financières plus inclusives.
On a d’ailleurs appris mardi que Thomson Reuters comptait lancer un indicateur de sentiment de marché sur le Bitcoin en association avec le cabinet d’études spécialisé sur l’économie comportementale MarketPsych Data.
Comme vous allez pouvoir le constater, les crypto-monnaies ne laissent ni les grands argentiers ni aucun pays indifférents. Après avoir interdit les échanges de crypto-monnaie et déclaré illégales toutes les offres initiales, Zhou Xiaochuan, gouverneur de la banque centrale chinoise, a déclaré vendredi que la Chine restait ouverte à l’idée d’une monnaie numérique, sous réserve qu’elle ne perturbe pas le système financier.
D’où la nécessité de garder les yeux ouverts sur ces crypto-monnaies à l’heure où la valeur du Bitcoin se situe entre 7.400 et 7.700 dollars . Une prochaine chronique audio pourrait vous en dire plus.

Le libre accès aux informations que la webradio webtv indépendante produit et diffuse régulièrement depuis 2005 correspond à l’idée que nous nous faisons de la démocratie.
Si tous ceux qui suivent et apprécient nos chroniques, interviews,reportages, contribuent a leur financement, il nous sera plus facile de poursuivre notre mission tout en procédant à des améliorations. En ne donnant que 1 € , vous pouvez soutenir l’Agence Web Info (AWI). Cela ne vous prendra qu’une minute. Avec nos sincères remerciements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *