LE GOUVERNEMENT AU CHEVET D’UN SYSTEME DE SANTE SOUFFRANT

Conscient de l’impérieuse nécessité de procéder en France à une transformation globale cohérente et méthodique du système de santé qu’il juge menacé pour l’avoir lui-même côtoyé de près lorsqu’il était maire du Havre, Edouard Philippe, Premier ministre, a ouvert mardi avec la ministre de la Santé Agnès Buzyn cinq grands chantiers.
Les travaux qui feront l’objet d’une concertation avec tous les acteurs du secteur santé se dérouleront de mars à mai afin d’établir une feuille de route détaillée avant l’été.
Il s’agit selon ses propres termes de mettre fin au rafistolage qui a prévalu jusqu’ici.
La stratégie consiste donc à tout remettre sur le métier : qualité et pertinence des soins; modes de financement et de régulation; rôle du numérique et de l’e-santé; formation et qualité de vie au travail des professionnels de santé en milieu hospitalier comme en médecine de ville, sans oublier l’organisation territoriale des soins qui touche aux déserts médicaux maintes fois dénoncés.
AWI ayant eu à traiter des questions santé dans différentes émissions qui demeurent consultables, chacun pourra retrouver les thèmes récurrents, qu’il s’agisse des requêtes formulées par les professionnels de santé – notamment les médecins libéraux et hospitaliers – comme des différentes actions menées par l’Assurance maladie pour assurer la prévention santé et faciliter l’accès aux soins de tous.
Le budget alloué chaque année à la santé des 67 millions de Français se monte tout de même à 200 milliards d’euros.
Vouloir bâtir un système de santé simple et durable qui fasse preuve d’efficience à tous les niveaux ne sera pas la tâche la plus aisée à laquelle doive s’atteler le gouvernement. Surtout lorsqu’on sait combien de ministres de la santé et de réformes santé sont intervenus dans ce secteur clé depuis de nombreuses décennies, sans parvenir à résoudre les problèmes de fond rencontrés par l’ensemble des professionnels de santé, ni répondre véritablement aux légitimes préoccupations d’un certain nombre de Français.
Une représentative collection d’émissions santé assurance-maladie réalisées ces dernières années et diffusées sur la webradio webtv indépendante AWI, permet de constater que l’organisation su système de santé français a toujours figuré au rang de priorité.
En faisant un don, vous soutiendrez une entreprise de presse réellement indépendante et aiderez AWI à faire toujours plus et mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *