AWIK-END MUSIC – TRISTESSE

Tout avait commencé en 1964 avec « Sacré Charlemagne ». Mais tout s’est arrêté en ce dimanche 7 janvier 2017 des suites d’une longue maladie. Elle incarnait entre autres le charme, la gentillesse, la gaité et avait su s’entourer des meilleurs auteurs-compositeurs pour exercer au mieux son talent d’interprète. Quelle que soit la ou les chansons que vous retiendrez du répertoire de France Gall, qu’il s’agisse de celles écrites par son mari Michel Berger ou par Serges Gainsbourg, elle aura été une des artistes les plus importantes et populaires de la variété française. Difficile de ne pas se souvenir notamment de Poupée de cire, poupée de son; Evidemment; La déclaration d’amour; Ca balance pas mal à Paris; Si maman si; Il jouait du piano debout; Résiste; Babacar; Ella, elle l’a. La disparition de celle qui avait toujours su réagir dignement face aux éprouvants évènements qui ont marqué sa vie ne pouvait aujourd’hui que chambouler la programmation de cet Awik-end Music. France Gall part en laissant à tous ceux et celles qui ont eu la plaisir de croiser sa formidable carrière de très bons et beaux souvenirs. Quel que soit le style des chansons qu’elle a interprétées, on ne pourra s’empêcher de chantonner l’une d’elles dont il émanait toujours une authentique fraîcheur qui semblait ne jamais pouvoir disparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *