L’INCOMPREHENSIBLE SILENCE DE MEDECINS PASSE PAR LA DELIVRANCE D’UNE ORDONNANCE

Depuis la dernière émission vidéo diffusée, le 24 mars 2017, sur la webradio webtv du CDO 94 sous le titre SUCCES DE LA RENCONTRE DES MEDECINS DANS LE VAL-DE MARNE : LA PREUVE PAR L’IMAGE , le silence des médecins a de quoi surprendre.
D’où les commentaires adressés par quelques fidèles qui suivent régulièrement la webradio webtv AWI et portent une attention particulière à l’actualité médecine-santé abordée depuis plusieurs années dans la grille de programme idoine.
Comment expliquer le phénomène dont il est question ici ?
AWI se trouve bien en peine pour fournir quelque explication susceptible de justifier cette incompréhensible situation.
Car, en dépit des contacts pris à plusieurs reprises, sous différentes formes, avec le Conseil départemental du Val-de-Marne de l’Ordre des médecins, tout contact avec les intéressés s’avère pratiquement impossible.
Pourtant, l’Agence Web Info, SARL de presse indépendante, propriétaire et gestionnaire desdites webradio webtv, avait signé  avec le CDO 94, en avril 2017, un nouveau protocole d’accord qui précisait entre autres que 10 émissions seraient réalisées et mises en lignes au cours de l’année. Or, depuis le début 2017, seule l’émission portant sur la rencontre des médecins dans le Val-Marne a été réalisée et diffusée.
En dépit de la riche actualité du secteur santé, mais aussi des problèmes qui demeurent prépondérants concernant l’exercice de la médecine en France, les médecins auraient-ils choisi de faire silence radio ?
L’information des professionnels de santé comme du grand public sur les sujets récurrents qui ont les uns comme les autres accès gratuitement à ce site d’information, serait-elle devenue caduque ?
Cette patente question mérite aujourd’hui d’être posée.
Ce silence radio est-il révélateur d’un malaise dont il nous est difficile de comprendre la ou les causes réelles ? Pour tenter de comprendre et assurer le bon suivi du traitement de l’information médecine-santé, AWI émet une note d’information qui a valeur d’ordonnance.
AWI ayant toujours eu pour première préoccupation de traiter au mieux, sous forme de chroniques, interviews et reportages, différents sujets intéressant les médecins libéraux comme salariés voire les étudiants, on comprend mal le long silence observé depuis mars 2017.
Surtout lorsqu’on sait que l’éthique professionnelle d’un organisme comme le COD 94 veut que ce dernier soit représentatif des intérêts de ses membres et cherche à regarder les réalités en face en donnant de la voix.

Qu’un médecin ait pour mission de prescrire à tout patient les soins qu’impose sont état de santé passe inéluctablement par une consultation, un diagnostic et l’ouverture d’un véritable échange.
Lorsqu’un médecin prescrit un traitement visant à pallier une affection bénigne comme grave, ce dernier se doit toujours d’être respecté par le patient qui conserve néanmoins la possibilité de faire état de troubles ou dysfonctionnements récurrents méritant d’être pris en considération.

Cette ligne de conduite est identique concernant tout protocole d’accord passé par un organisme représentant entre autres des médecins avec un prestataire de services. Surtout lorsque les services en question n’ont jamais été remis en cause ou fait l’objet de critiques susceptibles de justifier une brutale interruption de traitement.

Toute mission nécessite de la part du donneur d’ordre comme de l’exécutant un respect mutuel lié à la transparence de règles définies d’un commun accord.
Tout refus de dialogue comme de traitement, constituent en matière de santé comme de droit des affaires une entorse au bon déroulement d’opérations dont les objectifs sont clairement définis.

Il serait donc pour le moins regrettable que le corps médical représenté ici par le Conseil départemental du Val-de-Marne de l’ordre des médecins ne réponde pas à cet appel. Et opte pour cette pénible et préjudiciable attitude consistant à se montrer sourd à toute demande de consultation visant à en savoir plus afin d’agir au mieux.

Puisse cette chronique épistolaire avoir valeur d’ordonnance et être suivie d’effets réparateurs et stimulants pour que l’actualité médecine-santé retrouve un rythme de vie normal.

Docteur AWI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *