TRUMP AU CHARBON


Le titre de la chronique vidéo que vous êtes invités à consulter cette semaine pourrait prêter à sourire. Or, il n’en est rien !
Car les récentes décisions qui ont été prises par le 45e président des Etats-Unis concernant la relance des énergies fossiles pourraient bien coûter fort cher aux Américains mais aussi à l’humanité toute entière.
Au vu de ces dernières qui marquent un véritable retour en arrière, on pourrait s’amuser à transformer le « call me » en un « Coal me », référence étant faîte au coup de grisou écologique généré par la relance du charbon.
On comprend aisément que Laurent Fabius, ancien ministre des Affaires étrangères qui fût également président de la COP21 ait dénoncé mercredi les décisions prises par la nouvelle présidence américaine en matière de lutte contre le réchauffement climatique estimant qu’il s’agissait là d’un « recul grave ».
Alors que le président des Etats-Unis cherche à privilégier les vieilles recettes d’une époque révolue à base d’industries polluantes, on finit par se demander à quoi sert la Silicon Valley porteuse d’innovations remarquables dont bon nombre sont axées sur l’exploitation des énergies renouvelables.
La chronique vidéo s’intéresse également à bien d’autres réalités qui touchent d’autres pays développés, souvent montrés en exemple. Sans parler de ressources énergétiques hors pétrole et charbon dont on ne maîtrise toujours pas le traitement des déchets, à l’instar du nucléaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *