TRUMPCARE MIEUX QUE OBAMACARE ?

Tom Price secretary of health and human services. REUTERS/Joshua Roberts


Conscient des inquiétudes soulevées chez un certains nombre d’Américains par sa claire volonté de mettre fin à l’Obamacare, le 45e président des Etats-Unis s’est voulu rassurant dans une interview accordée au Washington Post qui a été publiée dimanche soir.
En dépit des craintes liées à l’absence de solution de remplacement miracle dans l’immédiat et au coût financier relatif à l’abrogation de la loi promulguée par son prédécesseur, Donald Trump affirme en effet souhaiter la mise en place d’une «assurance pour tous». .
Selon lui, l’Obamacare qu’il qualifie de catastrophe et a étendu la couverture de santé à quelque 20 millions de personnes, a été affectée par les augmentations des primes d’assurance et les franchises, certains grands assureurs ayant refusé de suivre le système.
Sans entrer dans les détails de ce que pourrait être le « Trumpcare », Trump a précisé que son plan santé était presque bouclé et qu’il serait en mesure de le dévoiler au Congrès contrôlé par les républicains.
Il a néanmoins reconnu que son nouveau plan de santé et de prise en charge de soins de santé concernerait moins de personnes que l’Obamacare , mais qu’il offrirait en revanche, des franchises beaucoup plus faibles que celles appliquées aux patients dans le cadre de l’Obamacare.
Donald Trump a également précisé qu’il comptait agir auprès des laboratoires pharmaceutiques afin de veiller à un meilleur contrôle du prix des médicaments. Il a également ajouté que ces derniers seraient amenés à traiter directement avec les plans de santé du gouvernement Medicare et Medicaid pour les personnes âgées et les personnes les plus pauvres.
Tom Price, 62 ans, chirurgien orthopédiste qui dirige le Comité du budget de la Chambre des représentants a été nommé secrétaire de la santé et des services sociaux (HHS). Ce médecin qui s’est toujours montré hostile à l’Obamacare, se voit confier la réorganisation du système de santé et de couverture sociale qui à l’instar du changement climatique notamment, figure parmi les dossiers brûlants que le 45e président des Etats-Unis aura à traiter.
Si vous n’êtes pas un robot, vous consulterez la chronique vidéo pour en savoir plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *