EMPLOI ET TRAVAIL AU XXIe RUGISSANT

La situation des caissières des magasins Auchan menacées, selon la CFDT, par un plan de licenciement, arrive à un moment clé de la réflexion de fond qui doit être menée, à la veille de l’élection présidentielle, sur la politique de l’emploi à venir. Car de quoi s’agit-il en l’occurence ? du remplacement d’humains par de la robotique.
Cette illustration concrète des menaces que font peser les progrès réalisés dans le champ de la robotique et de l’intelligence artificielle, l’essor de l’Internet des objets, le traitement des données de masse (big data) ou l’émergence de l’impression 3D, ne fait que confirmer les compréhensibles inquiétudes qui règnent aujourd’hui autour d’un « futur sans emploi ».
L‘étude très instructive réalisée par le Conseil d’orientation pour l’emploi qui vient de paraître, souligne toute l’importance d’un diagnostic sur cette question cruciale, sachant que c’est sur cette base que devront s’appuyer les évolutions des politiques publiques à mettre en œuvre.
Lors des débats de la primaire de la gauche, les sept candidats se sont d’ailleurs assez largement exprimés sur ce thème. Ils ont tous souligné la nécessité de prendre en considération cette inéluctable transformation au sein de la société et plus particulièrement du monde du travail. Il apparaît en effet plus qu’évident que le développement de l’intelligence artificielle et de la robotique, aura des impacts importants sur de nombreuses activités économiques qu’il s’agisse d’industries comme de services.
Pour préparer au mieux cette e-révolution, la formation, la définition de nouveaux métiers, la création de nouveaux secteurs d’activité apparaissent plus qu’indispensables. D’autant que la concurrence au niveau international et le besoin de compétitivité des acteurs de l’économie se trouveront exacerbés dans tous les pays développés et émergents. Au cours des décennies précédentes, ce sont bien les nouvelles technologies et les nouveaux concepts de production qui ont permis à des firmes relevant de nombreux secteurs d’activités de produire plus et à moindre coût, aidés dans un certain nombre de pays par des salaires plus bas.
Mais contrairement à ce que laisse entendre le conseil d’orientation pour l’emploi dans sa dernière étude, si le chômage technologique est un phénomène qui a été enregistré au cours des du XIXe et le XXe, ce qui se profile à un horizon pas si lointain, n’est en réalité en rien comparable avec ce qui a eu lieu depuis les années 90. Autrement dit, il ne s ‘agit pas d’être techno pessimiste ou techno optimiste, mais simplement de regarder les réalités en face.
L’industrie comme des services ont en effet été au cours de ces deux siècles davantage créateurs d’emplois dans quasiment tous les secteurs d’activités n’exigeant pas toujours de hautes qualifications. Or avec l’arrivée en force et le développement des nouvelles technologies, l’exercice de la plupart des métiers fait depuis les années 90 davantage appel à des formations pointues et adaptées afin de donner aux individus des possibilités d’activités et d’évolution de carrière.
Bien entendu, il restera toujours des secteurs sur lesquels l’impact des nouvelles technologies restera moins prégnant, à l’instar des métiers du bâtiment par exemple. Mais c’est sans doute, et pour encore pour peu de temps, le seul secteur d’activité qui ne sera pas totalement impacté. Car grosses entreprises, PME,PMI, TPE voire auto-entrepreneurs ne pourront survivre sans s’imprégner des nouvelles règles de fonctionnement et méthodes de travail dépendantes d’innovations technologiques capables de répondre aux exigences d’un XXIe siècle rugissant.
Si vous n’êtes pas un robot, vous consulterez la chronique vidéo qui vous en dit plus.

Une réflexion au sujet de « EMPLOI ET TRAVAIL AU XXIe RUGISSANT »

  1. cette chronique est excellente .Le commentaire très intéressant,et donne une vision sur l’évolution du marché du travail en tenant bien évidemment de la numérisation de certains métiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *